☰ Menu eFinancialCareers

Corporate broker, un métier qui peut rapporter gros

Le corporate broking, activité typiquement britannique, offre de nombreuses opportunités d’emplois. La frénésie d’embauche se traduit par des salaires à la hausse, constatent les chasseurs de têtes.

‘Le corporate broking est en pleine ébullition en ce moment. On assiste à des surenchères des employeurs au niveau des salaires et des bonus garantis pour retenir leurs salariés’ témoigne Guy Davies, managing director du cabinet de recrutement Hogarth, Davies Lloyd.

‘Ce n’est pas une activité qu’on peut créer du jour au lendemain, il faut au moins deux ou trois ans’.

La rémunération des corporate brokers expérimentés atteint souvent le million de dollars d’après les chasseurs de têtes. Selon la rumeur Paul Baker, l’ancien co-responsable du corporate broking de Merrill Lynch qui a rejoint Morgan Stanley en mai bénéficierait d’un bonus annuel garanti de 2 millions de dollars sur deux ans. Morgan Stanley a décliné tout commentaire.

Le nombre limité de spécialistes alors que la demande augmente provoque l’inflation des salaires. La vague de recrutement actuelle intervient après deux ans de suppression de postes dans ce métier explique Hugo Eddis, chasseur de têtes chez Whitehead Mann.

En avril, Morgan Stanley a monté une nouvelle équipe de 13 courtiers en quatre semaines seulement. Sept viennent de Merrill Lynch, deux du Credit Suisse First Boston, deux d’UBS, et deux autres ont été recrutés en interne.

Le même mois, Merrill a perdu deux de ses courtiers partis chez Goldman Sachs. Chris Snoxall a alors été débauché de Morgan Stanley ainsi qu’un autre courtier d’UBS. UBS a à son tour renforcé son équipe en nommant à la présidence du corporate broking Jim Renwick, qui était jusqu’alors responsable des marchés actions européens.

Toute cette agitation autour de ces recrutements tranche avec la discrétion des contacts entretenus sur le long terme qui est le fondement même de ce métier. Citigroup a débauché trois collaborateurs de l’équipe corporate broking du CSFB en 2002 puis a depuis recruté discrètement, mais mis à part quelques déferlantes, le corporate broking fait rarement de vagues.

Le corporate broking n’est pas un concept familier pour les banquiers en dehors du Royaume Uni. Les entreprises cotées de la bourse de Londres engage généralement de façon permanente un corporate broker qui leur fournit des conseils et une expertise sur les conditions du marché ainsi que la performance de leur titre. Un corporate broker peut ainsi être amené à expliquer à ses clients pourquoi le prix de l’action monte ou encore donner des conseils sur le moment opportun pour émettre de nouvelles actions.

Ailleurs en Europe cette fonction de corporate broker n’existe pas ou est imbriquée aux fonctions corporate finance. La volonté des banques d’asseoir leur assise sur le marché britannique du corporate finance explique leur appétit actuel pour cette activité.

Les relations devenant de plus en plus importantes, le corporate broking devient de plus en plus exigeant explique Charlie Foreman, le co-directeur du corporate broking chez Deutsche Banque, qui, selon la rumeur, était sur le point de partir chez Morgan Stanley en avril dernier.

‘Les gens ont vite compris que le corporate broking permet de tisser des liens étroits avec les grandes entreprises britanniques, ce qui peut déboucher sur des introductions en bourses ou des mandats de fusions acquisitions.’

On cherche surtout des brokers expérimentés qui viennent avec leur portefeuille de clients mais on cherche également des juniors. Citigroup a publié une annonce il y a quelques semaines pour un poste d’analyste junior en corporate broking. Les candidats doivent justifier de deux ans d’expérience sur les marchés ou en corporate finance indique l’annonce.

Les corporate brokers doivent combiner plusieurs compétences rarement associées indique Eddis: ‘Ils ont une position atypique dans la mesure où ils sont chargés d’entretenir et de développer des relations mais aussi de générer des revenus sur des transactions.’

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici