☰ Menu eFinancialCareers

La réputation des banques françaises encore à l’épreuve après les rumeurs sur Natixis

Si l’information publiée ce matin par La Tribune, selon laquelle Natixis aurait subi des pertes exceptionnelles de trading de 950 millions d’euros en octobre, a été très vite démentie par la banque dans un communiqué, le mal a été fait. La réputation des banques françaises n’a pas manqué d’être écornée au passage. De nouveau, devrait-t-on dire.

Ces dernières semblent en effet avoir acquis en peu de temps un savoir-faire certain en la matière ! Rappelons-nous : l’affaire Calyon, il y a un peu plus d’un an, et sa perte de 250 millions d’euros sur son desk new-yorkais ; puis, en janvier 2008, le désormais célèbre rogue trader de la SG et ses 5 milliards de pertes, et enfin l’ incident boursier du mois dernier chez Caisse d’Épargne qui débouche sur une perte de 751 millions d’euros.

En attendant la publication de ses comptes pour le troisième trimestre demain, Natixis a bien indiqué des pertes (et donc des revenus négatifs pour la BFI) pour octobre, de l’ordre de 250 millions d’euros, liées à un marché extrêmement difficile . La filiale de l’Écureuil et des Banques Populaires a nié tout dysfonctionnement sur ses opérations de trading sur les marchés d’actions, mais aussi de taux et de change, dans le cadre de l’exercice de la gestion de ses activités pour compte propre , comme l’avait indiqué le journal.

Cette histoire laisse un goût amer. Et une question subsiste malgré ce démenti : pourquoi les établissements français enchaînent-ils d’importantes pertes de trading ? Faut-il dénoncer une mauvaise gestion des risques, un milieu trop complaisant, une difficulté à reconnaître ses erreurs pour ne pas dire une certaine arrogance ?

Les propos échangés sur un récent débat posté sur notre site anglais, intitulé Why are there so many rogue traders in France ?, ont montré que la communauté financière n’était pas indifférente au sujet ! Une preuve, s’il en fallait, qu’il mérite d’être discuté, en France aussi.

commentaires (15)

Comments
  1. Les Français ont partout dans le monde la réputation d’être arrogants et les élites françaises ont la réputation d’être arrogantes au sein des Français.

    Donc arrogants au carré = super arrogants! Alors après, forcément, le marché à toujours tort contre les master-traders et les pertes deviennent inconcevables puisque l’erreur est impossible entre génies… CQFD

  2. le trader de calyon à ny était américain…

  3. le trader de Calyon avait été pistonné par une riche famille américaine qui a ensuite fait pression sur Calyon pour annuler les poursuites juridiques.
    Calyon devrait revoir son éthique et ses méthodes de recrutement.

  4. TROP C’EST TROP !!!!!!!!!!!

  5. Je dis peut être une bêtise, mais réduire considérablement les limites de poses d’une grosse partie des desk de trading pour compte propre quand la volatilité devient trop grande, est-ce envisageable? utile? Y-a-t-on pensé? Ou laisse t on tout le monde se planter quand plus aucun raisonnement économique ne guide les marchés et que ceux ci se comportent plutot irrationellement?

  6. Et embaucher des X à la place ?

  7. @ Amuse

    C’est bizarre mais quand on lit ce que pensait Kerviel (qu’il faisait de l’argent en masse lol, qu’il savait que le marche allait monter etc…qu’il voulait un bonus de 500k etc…)
    Et bien on se dit que le mec qui ternit l’image des banquiers français et qui a l’air super arrogant…et bien il ne fait pas forcement partie de l’élite dont tu parles…

    —->cqfd

  8. Ayant fait le tour des banques francaises, je pense qu’effectivement les élites se partagent le gateau sous prétexte qu’ils sont les seuls à appréhender la complexité des produits financiers. Les événements semblent confirmer cela. La raison qui justifie cela est la crédibilité que le souhaite afficher à nos clients. Il semble évident qu’une propagande pro X etc … selon laquelle ces messieurs sont des virtuoses de la finance à favoriser cette ségragation.

    Pour ma part, pour avoir bosser avec certains d’entre eux je pense qu’effectivement certains sont très bons et d’autres devraient opter pour un autre métier.

    Je reste convaincu que ces messieurs sont loin d’être des virtuoses de la finance et qu’il est possible de dénicher des talents ailleurs que dans ces “grandes écoles”. Je trouve absolument affligeant d’évoquer le parcours de kerviel en précisant qu’il s’agit d’un non X ou autre alors ceux la même qui ont produit les pertes colossales chez CALYON et ailleur son certainement des ingénieurs de “prestigieuses” écoles francaises.

  9. @ réaliste : tu parles des élites qui drigent les banques FR qui ont décidés d’investir dans les subprimes et qui passent des milliards en depreciation parce qu’ils ont pas vu que le marche de l’immobilier US s’effondrait? c’est bien ceux là dont tu parles?? tu parles des élites qui ont developpé les modeles de pricing aussi sans prendre en compte la réalité economique?? c’est encore de ceux là que tu parles??
    et enfin la justice n’a pas encore tranché sur le cas kerviel donc on verra plsu tard les responsabilités? il a rèussi à tromper toutes les elites de la sg mdr quand meme

  10. @Lucide

    Tu es hors sujet, je parle de Kerviel et d’arrogance, pas des elites

  11. euh en lisant ton message on a l’impression que Kerviel faisait pas parti de l’élite et c’est pour ça qu’il a perdu des milliards.

  12. Je te conseille de relire mon message parce qu”apparemment tu n’as pas compris
    On parle d’une image de banquiers francais arrogants et vous parlez tout de suite des elites…
    Je voulais juste noter que Kerviel etait aussi arrogant et a aussi contribue a ternir l’image du banquier francais

    De la a en deduire que Kerviel que “Kerviel faisait pas parti de l’élite et c’est pour ça qu’il a perdu des milliards.”
    J’ai envie de dire :conclusion hative, déductions totalement fausses

    ++

  13. sophisme, courant dans le domaine bancaire (français, cela permet d’appuyer son arrogance), inquietant quand on sait la part (supposée) de maths et de rationalité

  14. un aspect de GE élitiste usant : “je suis un futur PDG, on me le repete 24h/24h” (faux) “le monde des affaires est cynique” (idée reçue), “je suis intelligent” (vrai en général)
    donc à 20 ans, je me la raconte “je manipule les gens, je suis cynique” parce que c’est L’ATTITUDE à avoir, c’est FASHION, c’est ça qui fait de moi quelqu’un de SUPERIEUR et on me fait croire que je serai plus payé
    .. en plus c’est SIMPLE .. suffit d’avoir un peu de vocabulaire et de la confiance en soi .. et c’est parti pour 40 ans de carrière.

    toute l’intelligence (gaché) part vers le faire savoir en place du savoir faire … la com … jeune … et on ne peut plus revenir en arrière

    alors qu’il y a un besoin fou d’intelligence dans les tâches PRODUCTIVES & INNOVANTES. Pourquoi a-t-on placé les incitations économiques sur les apparences ?

    la finance a une part de la réponse : ces rêves éveillés *s’autoréalisent* jusqu’au réveil (la future crise)
    .. mais tout le monde paie donc c’est pas grave

  15. Je pense que les salaires et responsabilités des traders devraient etre reduis.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici