Le job financier à 2.000 euros la journée

eFC logo
euros

L’intérim a le vent en poupe. En France, 68 % des entreprises intègrent des salariés temporaires spécialisés dans la finance et la comptabilité, indique le cabinet de recrutement Robert Half à l’occasion de la publication de son enquête rémunération 2014. Le recours au recrutement temporaire ne cesse même de progresser au point de représenter plus des deux-tiers des 55.000 embauches réalisées dans les activités financières et d’assurance au cours du premier trimestre 2014.

Pourtant, les financiers hésitent encore souvent à franchir le pas, en particulier les profils expérimentés - déjà en CDI ou en recherche d’emploi. Réellement apparu en France qu’à partir des années 2000, le management de transition (ou interim pour des fonctions de management) est encore largement méconnu voire déprécié du fait peut-être qu’il reste injustement associé uniquement à des missions de restructuration. Ceci n’empêche pas ce marché de l’emploi parallèle de croître fortement - de 10 à 15%, tous secteurs confondus, selon le cabinet Michael Page, qui a publié le mois dernier un Guide du Management de Transition.

Principal atout parfois sous-estimé par les candidats potentiels : la rémunération. De manière générale, elle s’établit pour les fonctions financières entre 900 et 2.000€ environ la journée, selon l’expérience et l’expertise. Certes il faut prendre en compte le fait que les périodes d'emploi ne s'enchaînent pas systématiquement. Selon le Baromètre 2014 des managers et

management de transition, les missions s'étalaient, toutes fonctions confondues, sur 7 mois en moyenne en 2013 tandis que la durée moyenne des périodes d'inter-mission était de 4 mois.

Certaines expertises sont si demandées cependant que les managers ne peinent pas à décrocher des missions, bien au contraire. Les managers de transition mobiles à l’international ou polyglottes peuvent ainsi continuer à négocier à la hausse leur rémunération, qui a été valorisée déjà de 15% en moyenne en 2013, selon l’étude de rémunération du cabinet Robert Walters. « Cette tendance se poursuivra en 2014, malgré un marché de plus en plus concurrentiel qui obligera à maintenir une cohérence en termes de coûts », ajoute les auteurs de l’enquête française.

Rémunération brut journalière des managers de transition à Paris (hors variable), par fonction

[caption id="attachment_171638" align="alignleft" width="600"]robert-walters-management-d Source : Étude Rémunérations 2014 de Robert Walters[/caption]

Côté expertises, les profils DAF résolument « opérations » et développant des expertises sectorielles sont particulièrement appréciés, tout comme les profils possédant des connaissances spécifiques de gestion du cash sous toutes ses formes, très recherchés aujourd’hui notamment par les fonds d’investissement, pour intégrer leurs participations, indique pour sa part Michael Page. Aussi, la rémunération pour un DAF dans un grand groupe peut coûter jusqu'à 3.000 euros la journée à l'entreprise, selon le cabinet.

DAF (coûts qui incombent à l'entreprise)

[caption id="attachment_171639" align="alignleft" width="411"]daf-management-de-transitio Source : Guide du Management de Transition de Michael Page.[/caption]

Financial Controler (coûts pour l'entreprise)

[caption id="attachment_171640" align="alignleft" width="415"]financial-controler-managt- Source : Guide du Management de Transition de Michael Page.[/caption]

Directeur comptable (coûts pour l'entreprise)

[caption id="attachment_171642" align="alignleft" width="415"]directeur-comptable-managem Source : Guide du Management de Transition de Michael Page.[/caption]

LIRE AUSSI : 

Six idées reçues sur les métiers de la finance d’entreprise

Compliance : Les jobs les mieux payés dans le monde

Secteurs les plus recherchés

Loading...

Recherche emploi

Rechercher articles

Close