☰ Menu eFinancialCareers

Résultats BNP : les bonnes nouvelles viennent des métiers Actions et Conseil

Les collaborateurs des métiers Actions et Conseil peuvent montrer leurs muscles

Les collaborateurs des métiers Actions et Conseil peuvent montrer leurs muscles

Les résultats de BNP Paribas ont été largement éclipsés ce matin par les menaces de sanctions pénales aux Etats-Unis. La banque a prévenu que l’amende attendue pourrait largement dépasser les provisions de 1, 1 md de dollars déjà réalisées fin 2013 à cet effet. Cette perspective pourrait par ailleurs déstabiliser les activités de banque d’investissement en Amérique du Nord, où l’établissement compte environ 3.000 professionnels et réalise 18% de ses revenus, et mettre en cause son plan de développement dans la région auprès des corporates et des investisseurs institutionnels.

Concernant les résultats du 1er trimestre, BNP Paribas ne brille pas franchement. Son résultat net est certes en hausse de 5,2% à 1,67 md d’euros. Cette hausse est en réalité soutenue par l’acquisition de la participation de 25% détenue par l’Etat belge dans la filiale BNP Paribas Fortis et des frais de gestion maîtrisés. Les revenus, en revanche, sont en légère baisse, à 9,9 mds d’euros, pénalisés comme ses concurrents par une contraction de l’activité de produits de taux (-23% sur un an).

Le pôle CIB a néanmoins limité la casse grâce à la très bonne performance des métiers Actions et Conseil. À 584 millions d’euros, les revenus générés par ces professionnels sont en très forte croissance (+49,5% à périmètre et change constants en un an), tirés par les dérivés actions et les fusions-acquisitions. La nomination de Sophie Javary en novembre dernier pour booster le corporate finance de BNP Paribas en Europe commence à porter ses fruits.

Sous son impulsion et celle de Thierry Varène, la banque a su surfer sur la reprise des opérations M&A au premier trimestre : elle se classe 4e à ce jour dans le classement M&A européen de Dealogic pour 2014 et 1er en France. L’établissement intervient dans les plus grosses opérations du moment (conseil de Lafarge dans sa fusion avec Holcim, de Siemens dans les négociations avec Alstom…). Sophie Javary a expliqué au Financial News cette semaine que le transfert d’équipes parisiennes de corporate finance à Londres auprès de leurs collègues des marchés était la manière la plus sûre de réussir le développement à l’international.

En attendant, le rapport de force au sein de BNP Paribas CIB commence à se rééquilibrer. Bien que le fixed income reste de loin le premier contributeur du pôle, les équipes Actions et Conseil sont montées en puissance depuis un an : leur contribution aux revenus du pôle Conseil et Marchés de Capitaux est passé de 23% seulement il y a un an à 37% au premier trimestre 2014. Un argument bienvenu pour appuyer le développement des équipes.

LIRE AUSSI :

Chez BNP, le bonus moyen a baissé de 16% contre -7% chez SocGen

Encore 900 créations de postes à venir chez BNP Paribas en Asie (et autres enseignements de son “investor day”)

Le retour des traders « low-cost » à la sauce BNP Paribas

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici