☰ Menu eFinancialCareers

Paris à la traîne du classement des grandes places financières…

Malgré un contexte quelque peu retors (réforme de la fiscalité, environnement réglementaire plus stricte, atmosphère politique et publique défiante…), Londres continue de truster la première place des 75 places financières au monde, devant New York et Hong-Kong.

Paris à la 20ème place

La neuvième édition de l’index Global Financial Centres, commandité depuis 2007 par la City of London Corporation, a été cette année sponsorisée par le Qatar Financial Centre. L’étude a été réalisée par le consultant Z/Yen Group en fonction de critères objectifs de compétitivité (transports, coût de la vie, volume de titres échangés, pourcentage de l’industrie financière dans le PIB…) et de questionnaires de près de 2.000 professionnels en finance.

Paris passe quasi-inaperçue dans ce classement. Elle perd deux places pour se classer 20ème dans le monde et 5ème en Europe, derrière Zurich (8e), Genève (9e) et Frankfort (14e). Elle est talonnée par Luxembourg (21e).

Paris, à l’instar de Dublin et d’Amsterdam, est considérée comme un centre financier global diversifié mais ne présente pas la profondeur d’activités nécessaire pour être classé comme un centre global leader que sont New York, Londres, Tokyo, Hong-Kong mais aussi Toronto, Zurich et Frankfort.

Le trio de tête-Londres, New York et Hong-Kong-semble apparemment indéboulonnable. Les répondants considérent que ces places financières travaillent beaucoup ensemble et en cela se renforcent mutuellement.

La fabuleuse histoire des places asiatiques

La menace, pour Paris notamment, arrive surtout de l’Est. L’Asie continue de gagner du terrain avec huit centres financiers dans le top 20 contre six pour l’Amérique du Nord et cinq pour l’Europe. La région n’en comptait que trois il y a quatre ans.

Séoul, classée 16ème, est l’étoile montante de ce dernier classement avec la plus grande progression observée sur six mois.

Enfin, les cinq places financières considérées les plus prometteuses par les répondants sont toutes asiatiques (Shanghai, Singapour, Séoul, Hong-Kong et Beijing). C’est dans ces villes également que les sondés anticipent le plus la création de nouveaux bureaux pour leur organisation.



Pour consulter l’étude, cliquez ici.

commentaires (1)

Comments
  1. Quelle surprise!! comme si l’on ne s’attendait pas à ça

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici