☰ Menu eFinancialCareers

Tout savoir sur les stages dans la BFI en France

Les responsables stages des grandes banques vous éclairent sur les stages en banque d’investissement, finance de marchés et corporate banking.

Quand les stages ont-ils lieu ?

À la différence des banques anglo-saxonnes qui proposent des summer internships uniquement pendant l’été, la plupart des banques d’affaires françaises accueillent des stagiaires tout au long de l’année pour 6 mois en moyenne. Pour certaines BFI, comme Calyon, ceci est un minimum. Les stages pouvant aller jusqu’à 12mois.

Qui peut candidater ?

Tout étudiant en cours de cursus (école de commerce, école d’ingénieurs, cursus universitaire), ayant une convention de stage et une disponibilité d’au moins 6 mois, peut postuler pour un stage. Les stages décrochés à la fin de la première année d’études restent l’exception, la plupart sont offerts aux étudiants à partir de leur troisième année. Nous proposons essentiellement des stages de cursus bac + 4/5 , explique un porte-parole de BNP Paribas.

Quand faut-il postuler ?

Si, en théorie, il est possible de postuler tout au long de l’année, dans la pratique mieux vaut s’y prendre assez tôt. Ainsi, chez BNP Paribas, il faut postuler environ 4 mois avant le début de son stage. Chez Rothschild, comptez entre 3 et 6 mois. Nous conseillons aux étudiants de postuler 3 mois avant sur notre site Internet avant le début éventuel du stage en joignant un CV et une lettre de motivation , explique-t-on à la Société Générale.

Combien de stages proposés ?

Pour l’ensemble de ses secteurs d’activités (métiers financiers, de marchés, transversaux, informatiques, commerciaux et marketing), la Société Générale a signé l’an dernier 5 000 conventions de stage. Dans la BFI, les grandes banques recrutent les candidats par centaines. Ainsi, BNP Paribas a accueilli près de 350 stagiaires dans sa division BFI en 2007 sur des niveaux bac + 4/5. Chez Calyon, ce sont plus de 700stagiaires qui ont été accueillis l’an dernier. Des banques comme Lazard et Rothschild recrutent également des stagiaires, mais dans une proportion moindre eu égard à leur taille plus réduite. Rothschild a tout de même accueilli l’an dernier une cinquantaine de stagiaires au sein de sa banque d’affaires.

Dans quels départements effectuer son stage ?

Les principaux départements d’accueil sont le corporate finance, la gestion des risques, les métiers de front-office (vente, trading) et de financement (export, infrastructure, projet, etc.). Chez Calyon, les stagiaires sont orientés en particulier vers les activités de marchés de capitaux, corporate finance, banque d’investissement, risques et informatique. Chez Natixis, dès leur arrivée, les stagiaires sont encadrés par un opérationnel confirmé et peuvent intervenir sur l’un des métiers suivants : chargé d’affaires entreprise ou financements structurés, trader, sale, structureur, ingénieur en recherche quantitative, gérant de portefeuille, auditeur ou contrôleur interne, chargé d’études MOA ou analyste informatique, gestionnaire de middle-office ou de back-office.

Est-il possible de faire un stage à l’étranger ?

Les BFI françaises sont largement implantées à l’étranger, où elles accueillent naturellement des stagiaires (étudiants français et locaux). Généralement, il faut directement traiter avec les ressources humaines du pays visé, Paris ne centralisant pas les candidatures. Il est important de faire un travail de recherche préliminaire sur les implantations des différentes BFI pour se faire une meilleure idée des opportunités. Londres est, par exemple, une cible privilégiée dans la mesure où les effectifs des banques françaises sur place sont significatifs. Les stages ont lieu principalement en France, mais aussi à Londres, New York, Hong Kong, Francfort et Tokyo , précise-t-on du côté de la Société Générale.

Quel est le processus de recrutement ?

Le dépôt de CV se fait désormais quasi uniquement sur Internet, en direct sur le site de la banque et/ou via des sites d’offres d’emplois spécialisés. Le mode de sélection varie d’une banque à l’autre. Chez BNP Paribas, le processus comprend en moyenne trois entretiens, dont un entretien avec les ressources humaines. Attendez-vous à des mises en situation techniques selon les métiers , prévient la banque. À la Société Générale, le manager prend directement contact avec le candidat pour un entretien et lui présente la mission de stage. C’est alors à ce manager qu’appartient la décision de retenir ou non le candidat. Chez Rothschild, c’est une équipe de banquiers qui sélectionne les candidatures. Les candidats retenus sont contactés pour passer un ou deux entretien(s). La décision finale est prise de façon collégiale entre les différents membres de l’équipe de recrutement des stages , explique Christelle Huber, du service recrutement chez Rothschild à Paris. Chez Calyon, les candidats aux stages sont reçus par les opérationnels de Calyon, et, dans certains cas, par le département Recrutement du Groupe Crédit Agricole , précise Armelle Sciberras, responsable du recrutement chez Calyon-Crédit Agricole CIB.

Un tremplin vers un CDI

Si vous parvenez à effectuer un stage dans la banque de votre choix, il y a de grandes chances pour que vous puissiez y obtenir un premier emploi, les stages permettant en général aux banques d’investissement de présélectionner une partie de leurs nouvelles recrues. Entre un tiers et la moitié des stages se transforment en emploi, selon les banques et les départements. Nous effectuons un suivi renforcé des stagiaires de fin d’études par des grilles d’évaluation : l’objectif est d’identifier les stagiaires à bon potentiel afin de leur proposer une embauche en CDI , indique-t-on à la société Générale. Le recrutement de jeunes diplômés via des stages ou encore des VIE (volontariat international en entreprise) se fait de manière permanente , confirme Christophe Moulin, managing director au sein de la division corporate finance de BNP Paribas. Même son de cloche chez Calyon : Les stages peuvent aboutir à une intégration en France ou dans l’une de nos entités à l’international sous forme de VIE dans un premier temps , précise Armelle Sciberras, responsable du recrutement chez Calyon-Crédit Agricole CIB.

La rémunération, un sujet tabou ?

Côté rémunérations, force est de constater que les banques communiquent peu. Des dispositifs de veille nous permettent d’être en phase avec le marché et de proposer des gratifications attractives , nous répond-on chez Calyon. Seule la Société Générale joue la carte de la transparence : la gratification se situe entre 700 et 1 600 € bruts par mois pour un étudiant bac + 4/5 en avant-dernière ou dernière année, plus l’accès au restaurant d’entreprise au tarif conventionné . Selon d’anciens stagiaires, les rémunérations peuvent avoisiner les 2 000 € bruts dans les départements M&A, notamment dans des établissements comme Lazard et Rothschild. Il n’est pas rare non plus que le stagiaire perçoive, à la fin de son stage, une prime de l’ordre de 1000 ou 2000€. Une sorte de mini-bonus avant l’heure, en quelque sorte…

commentaires (3)

Comments
  1. “Si vous parvenez à effectuer un stage dans la banque de votre choix, il y a de grandes chances pour que vous puissiez y obtenir un premier emploi, les stages permettant en général aux banques d’investissement de présélectionner une partie de leurs nouvelles recrues. Entre un tiers et la moitié des stages se transforment en emploi, selon les banques et les départements. Nous effectuons un suivi renforcé des stagiaires de fin d’études par des grilles d’évaluation : l’objectif est d’identifier les stagiaires à bon potentiel afin de leur proposer une embauche en CDI , indique-t-on à la société Générale” Mensonges !!! A la Société Générale, en interne, le discours est clair ! Il n’y a aucune ou presque perspective d’embauche à la fin du stage ! Les embauches sont bloquées et les stagiaires ne sont là que pour faire tourner la maison ! L’avantage, c’est qu’il n’y a pas de stage “café-photocopie” !

    La Société Générale joue peut être la carte de la transparence niveau rémunération mais il s’agit aussi de celle qui paye le moins bien ses stagiaires !

    Conclusion : à la SG, de très bons stages à faire en cours de cursus mais pas en fin de d’études.

  2. BNP : Le recrutement de jeunes diplômés via des stages ou encore des VIE se fait de manière permanente . Oui… mais dans des proportions infimes!

    Pour parler de mon expérience à la BNP, là le discours est beaucoup plus pervers puisque lors de l’entrée en stage, on vous dit clairement qu’i y a de grandes chances d’être embauché. Mais lorsque l’on voit le nombre de stagiaires qui circulent dans les locaux, on sait tout de suite qu’il est impossible d’embaucher tout le monde! Et en pratique, il y a une infime minorité qui pourra être embauchée!! J’ai fait partie de cette minorité, mais là re-surpprise, ce n’était pas pour un CDI, mais pour un CDD (!) avec des promesses évasives de CDI. Autant vous dire que ça a été refus direct, d’autant que certaines personnes en étaient à leur 3ème CDD(!!!)

    La BNP et ses concurrents profitent également des VIE, qui ne sont rien d’autre que des cdd sous payés à l’étranger qui reculent encore l’embauche en CDI!

    Un stage à la BNP c’est le nom d’une grande banque sur votre CV, c’est une expérience intéressante qui sera valorisée, mais ce n’est certainement pas le moyen infaillible de décrocher un CDI bien payé ;)

  3. Qu’ils fassent cumuler les CDD à des personnes utiles à l’entreprise mais au potentiel jugé insuffisant pour un CDI évolutif prometteur me paraît normal.
    Ton erreur c’est de penser que tout le monde se vaut, et que ce qui arrive aux uns arrive aux autres. Maintenant tu sais peut-être pourquoi tu n’as pas été embauché en CDI. ;)

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici