☰ Menu eFinancialCareers

Prêt à faire une croix sur votre bonus ?

La montagne du G20 a peut-être accouché d’une souris de réformes, comme le titrait le quotidien belge Trends.be, mais elle a clairement lancé une mode. Depuis le week-end dernier, les banques se succèdent pour annoncer un gel ou une réduction drastique des bonus de leurs dirigeants.

Après Deutsche Bank, Goldman Sachs, UBS (Les Échos) et Barclays ont fait des annonces dans ce sens (La Tribune).

C’est UBS qui a été le plus loin. La première banque suisse va introduire une réforme complète de son système de rémunération en introduisant un système de bonus-malus qui, cette fois, ne concerne pas seulement les dirigeants.

La chasse aux sorcières semble être bel et bien lancée. Bientôt à votre tour d’y renoncer ? Quelles concessions seriez-vous prêt à faire ? Comment réformer ?

commentaires (5)

Comments
  1. Pas besoin de se poser la question : en France, les bonus sont misérables de toute manière (sauf évidemment pour une poignée). Les excès plutôt rares. Ce qu’il faut changer, ce sont les injustices. Le gateau doit être mieux partagé.
    Bon là, il n’y a plus de gateau donc la question est réglé!

  2. tout à fait d’accord , le seul avantage qu’on a est le PE, et vu
    les marchés, il a fondu comme neige au soleil…
    Alors qu’à Londres un poste de middle permettait de s’acheter sa maison en France on n’a que les fondations.
    En période faste en France on ramasse les miettes et en période de crise comme celle ci on s’accroche à notre boulot.

  3. arretez, londres est un calvaire tous les jours

    la ligne du film snatch resume ca tres bien “bad weather worse food marky fucking poppins …. london !!”

    et je sais que hsbc a nettoye son equipe financement de projets londres sans toucher celle de paris car trop dur et trop dangereux de s’attaquer aux contrats francais

    alors si le bonus est moindre ici la contrepartie en termes de sécurité est aussi appréciable faut arreter de raler

  4. Je suis tout à fait d’accord avec le commentaire ci-dessus : En période de forte croissance économique, les salaires dans la finance à la City ainsi que les bonus progressent à vitesse grand V. Ayant travaillé en Suisse en 2004, 2005 et 2006, j’ai pu voir à quel point les salaires pouvaient monter si vite !! En revanche en phase de récession, les gens qui ont eu de gros salaires à Londres, Zurich ou ailleurs se font virer sans ménagement alors que en France il y a une certaine protection de l’emploi. Je suis actuellement en France et si mon bonus a fortement baissé par rapport à la Suisse, je ne me fais pas de soucis pour ce qui est de garder mon poste.

    En gros pour faire une métaphore, travailler dans une banque en France revient à investir dans du monétaire ou d el’obligataire alors que travailler dans une banque à Londres, Zurich, NY, … revient à investir dans le marché actions avec les risques qui vont avec mais avec 1 espérance de rentabilité plus élevée.

  5. mieux vaut peut-être gagner beaucoup rapidement en prenant le risque de se faire virer quand ça va mal que de gagner des miettes toute sa vie et s’endetter 30 ans pour acheter 40m2 à paris…why not?

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici