☰ Menu eFinancialCareers

Natixis: chapeau bas aux équipes de…

chapeau bas2

Les efforts n’auront pas été vains. Natixis a profité d’une bonne maîtrise de ses coûts pour afficher un bénéfice net en hausse de 8% en 2013, à 1,12 milliard d’euros (hors impact de la réévaluation de sa dette et des coûts de restructuration), selon les résultats annuels présentés hier soir.

La banque filiale du groupe BPCE souligne la « dynamique très forte des métiers cœurs, qui enregistrent une progression de 5% de leurs revenus par rapport à 2012 ».

Les deux grands « drivers » de revenus que sont la Banque de Grande Clientèle (BGC) et l’Epargne réalisent une belle année, avec respectivement un résultat avant impôt de 899 millions d’euros (+6% en un an) et 614 millions d’euros (+13%).

Les activités de marché ont maintenu un niveau de revenus stable à 1,5 Mds d’euros dans un contexte de marché difficile, et ce grâce aux projets de développement et les recrutements en Asie et aux Etats-Unis (plateformes dette, équipes de vente sur les marchés de capitaux en Asie, nouvelle plateforme dédiée à l’Amérique latine).

Performances record en financements structurés et gestion d’actifs

Chez BGC, la banque salue plus particulièrement les excellentes performances des équipes des financements structurés, qui réalisent une production nouvelle de 17,5 milliards d’euros en un an, un record. Du côté du pôle Epargne, ce sont les collaborateurs des activités de gestion d’actifs qui décrochent la meilleure appréciation : la banque insiste sur le niveau de collecte nette record de 20 Md€ en 2013. L’Assurance et la Banque privée ont également enregistré des collectes nettes positives.

Des résultats solides qui peuvent laisser espérer aux collaborateurs des bonus en hausse. C’est sans compter l’approche de la réglementation européenne CRD4 sur le plafonnement des bonus et surtout le nouveau plan d’économies qui prévoit 700 suppressions d’emploi d’ici à fin 2015, principalement en France. Rappelons que, dans le même temps, le nouveau plan stratégique de BPCE dévoilé en novembre dernier prévoit néanmoins une expansion internationale dans les métiers de la BGC et la gestion d’actifs, qui devrait se traduire par une augmentation d’effectifs de 900 ETP  d’ici à 2017.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici