☰ Menu eFinancialCareers

Et voici les 10 places financières de demain…

Busan, hub financier du futur ?

Busan, hub financier du futur ?

Le nouveau classement des Global Financial Centres (GFCI 14) vient d’être publié. Et les nouvelles ne sont pas excellentes pour la place financière parisienne qui perd 3 places en 6 mois et s’enfonce au 29e rang de ce classement mondial. Londres truste toujours la première place, devant New York, Hong-Kong et Singapour. Zurich et Genève maintiennent leur présence dans le top 10 tandis que Frankfort, au 9e rang, gagne une place.

Malgré leur leadership, toutes ces places financières sans exception ont perdu des points dans leur note respective, calculée sur la base de facteurs objectivables (infrastructures, fiscalité, main d’œuvre…) et des questionnaires soumis à près de 2.800 professionnels de l’industrie financière. La City est celle qui recule le plus, avec 13 points rognés. « Londres a été bien noté dans nos précédentes enquêtes du fait de sa réputation, cependant celle-ci a été récemment affectée par de mauvais indicateurs économiques et des “affaires” comme le  Libor », a expliqué au Financial Times Mark Yeandle, consultant senior chez Z/Yen, qui publie le classement GFCI.

A LIRE AUSSI :

Cette place financière a vu l’emploi augmenter de 7% en six mois

Tous à Londres ? Après les banquiers, les asset managers… le tour des directions financières !

Au vu de cette baisse d’estime des principaux hubs financiers mondiaux, à quelles places les financiers doivent-ils se vouer ? Les professionnels interrogés citent spontanément en priorité des centres financiers asiatiques incontournables comme Singapour et Hong-Kong en tête, mais aussi des nouvelles cités financières en plein boom comme Busan, en Corée du Sud, qui attire de plus en plus d’entreprises étrangères et d’expats, ou Shenzhen, au sud de la Chine, avec ses allures de mini Hong-Kong.

Les-10-centres-les-plus-pro

Source : GFCI 14, Z/YenGroup.

Parmi les autres nouveaux centres financiers avec de fortes promesses de croissance, figurent Istanbul (44) et Rio de Janeiro (31), qui grimpent respectivement de 13 et 17 marches dans le classement général.

Sans aller si loin, en Europe, Luxembourg fait figure de place financière montante avec 5 places gagnées au classement en six mois – plus grande progression du continent – pour atteindre le 13e rang du classement global. La menace que fait peser l’assouplissement du secret bancaire semble être relativement bien maitrisée par le Luxembourg grâce à une politique de diversification et de promotion de la place du Grand Duché à l’étranger. Si bien, qu’à l’approche des prochaines élections législatives ce mois-ci, l’’Association des compagnies d’assurances (plus de 6.000 employés) a même plaidé pour la création d’un ministère de la Place financière. Dominique Strauss-Kahn ne s’y est d’ailleurs pas trompé. L’ancien directeur du FMI vient de choisir un groupe luxembourgeois pour y développer une activité de banque d’affaires à l’internationale.

Au 23e rang, Monaco est l’un des autres grands gagnants de ce GFCI, avec 12 places et 20 points gagnés. La place financière monégasque veut s’inspirer du succès luxembourgeois en engageant la même stratégie de diversification. Elle va même jusqu’à reproduire le même modèle de promotion de sa place financière sur Internet Monaco for Finance, inspiré de Luxembourg for Finance.

Suivre l’auteur sur Twitter @JuliaLemarchand

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici