☰ Menu eFinancialCareers

DSK se lance officiellement en banque d’affaires

DSK

« Dominique Strauss-Kahn a accepté de prendre la présidence du conseil d’administration du Groupe Anatevka, désormais dénommé “Leyne, Strauss-Kahn and Partners, Compagnie Financière” (en abrégé LSK), en vue d’y développer une activité de banque d’affaires internationale ». C’est en ces termes que le communiqué de presse publié aujourd’hui par ce groupe financier luxembourgeois a décrit le tournant de carrière opéré par l’ancien directeur général du FMI.

Le groupe luxembourgeois Anatevka compte une centaine de collaborateurs répartis dans 6 pays (Luxembourg, Belgique, Monaco, Israël, Suisse, Roumanie). Il a été fondé par Thierry Leyne en 1994. La société, active en gestion d’actifs (Groupe Assya), en corporate finance, dans l’intermédiation financière et l’assurance (Groupe Firstcaution), est cotée sur le Marché Libre à la bourse de Paris depuis mars.

Amis et collaborateurs depuis deux ans

Les deux hommes se sont rencontrés par l’intermédiaire d’amis il y a deux ans, et ont travaillé depuis ensemble. « C’est un grand privilège que de collaborer avec Dominique Strauss-Kahn, c’est quelqu’un dont on apprend beaucoup », nous a confié Thierry Leyne au téléphone.

Sur son compte Twitter @ThierryLeyne, peu utilisé, le nouvel employeur de DSK se définit comme un « Entrepreneur financier contrariant. Co-Fondateur de Consors, Adomos, Financière de l’Echiquier, Synthésis Bank, Firstcaution, Assya, Anatevka ». De quoi séduire DSK, au parcours, lui aussi riche et atypique. 

Embauches en vue

Le développement des activités corporate du groupe Anatevka – nom emprunté au village mythique du film Un Violon sur le toit – est « très ambitieux », nous explique Thierry Leyne. Pour l’heure, l’équipe compte une vingtaine de collaborateurs, basés à Luxembourg et à Genève. « Il nous faut absolument embaucher », poursuit l’entrepreneur, qui vit entre Tel-Aviv et Luxembourg. Priorité, sans surprise, aux banquiers d’affaires seniors, dotés d’une expérience internationale.

« Avec l’arrivée de Dominique Strauss-Kahn, qui saura valoriser son portefeuille pour apporter de nombreux mandats, notre structure va changer de dimension, et nous avons une vraie chance de devenir prépondérant sur ce marché », poursuit-il. L’activité est à la fois tournée vers le conseil aux Etats, où DSK apporte, sans conteste, son expertise et son réseau. La boutique travaille déjà notamment avec la Serbie (restructuration de la dette publique) et le Soudan (conseil en matière réglementaire et fiscale), mais souhaite également se développer auprès d’une clientèle entrepreneuriale internationale pour l’accompagner dans leur développement hors de leur marché domestique.

DSK s’était rapproché ces derniers mois du monde de la banque d’affaires, en travaillant notamment à Paris aux côtés de la banque d’investissement Arjil.  En mai, il s’était rendu au Soudan du Sud pour l’inauguration d’une nouvelle banque, baptisée National Credit Bank, dont Anatevka compte parmi les actionnaires. Thierry Leyne, présent également à cet évènement avait déclaré à Jeune Afrique : « Dominique est l’un de nos amis et il connaît bien l’Afrique. Il s’est passionné pour le dossier et nous a conseillés ». Selon lui, DSK devait également siéger au comité stratégique de National Credit Bank.

commentaires (1)

Comments
  1. Pitoyable, pour un ancien directeur du FMI, de devoir se tourner vers des institutions de dernier rang pour trouver du travail.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici