☰ Menu eFinancialCareers

Recrutements 2014 dans l’Audit/Conseil: il n’y a pas que les Big Four!

Début septembre, eFinancialCareers.fr donnait en exclusivité les prévisions des recrutements des Big Four pour 2014, soit près de 3.000 CDI. Mais voilà, certains lecteurs restés sur leur faim nous ont demandé ce qu’il en était des autres cabinets d’audit et de conseil. Quelques coups de téléphone, emails et relances plus tard, nous voici donc en mesure d’apporter quelques éclairages sur les intentions d’embauches des challengers des Big Four.

Mazars, en tête de file

Dans le milieu, il se dit que Mazars et Grant Thornton forment à eux deux le « 5ème Big » en France. En matière de recrutement en tout cas, la comparaison fonctionne puisqu’ils totalisent 700 prévisions d’embauches pour l’année prochaine, plus qu’un PwC (600) ou qu’un KPMG (500). Dans la lignée de 2013, Mazars recrutera 450 CDI l’an prochain, très majoritairement des jeunes diplômés (entre 330 et 350), dont près de la moitié viendront compléter les rangs d’auditeurs parisiens.

LIRE AUSSI :

A eux quatre, ils prévoient de recruter près de 3.000 CDI en France

Big Four versus Audit interne : quand il faut choisir…

« En 2013-2014 en fonction des niveaux d’activité et de turnover, nous devrions recruter davantage de profils entre 2 et 4 ans d’expérience (profils seniors) que la saison passée. Cela concernera en particulier les métiers du conseil en organisation et management, les metiers liés aux transactions ou encore nos activités d’accompagnement comptable et financier, avec notamment le recrutement de profils spécifiques tels que des professionnels de la consolidation », précise Olivia de Faÿ, responsable du département Recrutement et Relations Ecoles chez Mazars. Offrant à l’instar d’un Big Four des services pluridisciplinaires (audit, advisory, expertise comptable et conseil), Mazars a cette particularité qu’il n’a cessé de faire croitre ses effectifs ces dernières années, passant de 2.300 salariés il y a deux ans à 2.500 aujourd’hui. Autre signe distinctif : « les profils issus des écoles d’ingénieurs constituent historiquement une part significative de nos recrues, entre 25 et 28% », ajoute Olivia de Faÿ.

Grant Thornton fait la part belle aux profils expérimentés

Chez Grant Thornton aussi, 2014 sonne comme une année plein de promesses avec 300 recrutements prévus contre 400 totalisés sur 2012 et 2013. Une fois n’est pas coutume dans le secteur, le cabinet qui emploie 1.400 professionnels en France fera la part belle aux profils expérimentés, qui devraient représenter l’an prochain 200 CDI, contre 100 contrats prévus pour les jeunes diplômés. « Nous recherchons des auditeurs avec 3 à 5 années d’expérience afin d’étoffer nos équipes, suite à de significatifs gains de nouveaux mandats », commente Arnaud Franquinet, directeur du Développement du Capital Humain chez Grant Thornton.

BDO et BMA en challengers

D’autres cabinets du secteur ont également établi leur plan de recrutement. Le 5ème réseau mondial d’audit et de conseil BDO compte bien continuer à grappiller des parts de marché en France, où il occupe désormais le 8ème rang et compte 810 salariés. Une cinquantaine d’embauches en CDI sont encore prévues en 2014, dont 30% de profils expérimentés en particulier dans les métiers de l’audit et du conseil en Banque, Finance et Assurance.

Chez Bellot Mullenbach & Associés, qui emploie une centaine de collaborateurs en France, on vise – comme cette année – 10 créations de postes pour 2014 dont 3 pour l’équipe Consolidation et Reporting. Des postes seront également à pourvoir en audit, dans les secteurs de la prévention et le traitement des difficultés ; des processus risques et systèmes d’information, et de la performance de la fonction comptable.

Plus orientés conseil cette fois, des acteurs comme Advancy, un cabinet français en conseil en stratégie qui monte en France, ou Colombus Consulting, spécialisé dans la transformation des organisations, cherchent eux-aussi à se renforcer, avec respectivement 17 et 40 CDI prévus pour l’an prochain. Ces chiffres sont en hausse par rapport aux recrutements réalisés en 2013 par les deux cabinets, qui comptent chacun 150 collaborateurs et engagent sérieusement leur expansion à l’international.

 

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici