☰ Menu eFinancialCareers

Cette place financière a vu l’emploi augmenter de 7% en six mois

Photo: Wikipedia

Photo: Wikipedia

Une place financière où l’emploi a connu une hausse ininterrompue depuis 18 mois ? Ce n’est ni un rêve, ni une mauvaise blague. Avec 1.000 nouveaux jobs enregistrés au premier semestre 2013, Dubaï fait un pied de nez à un marché international de l’emploi en finance encore mal en point. 

Il s’agit d’une hausse non négligeable de 7% par rapport à l’an dernier, portant ainsi à 15.000 le nombre total de salariés du Centre International Financier de Dubai (DIFC), foyer de la grande majorité des multinationales de l’industrie financière dans la région. Une évolution également comparable à ce qui avait été constaté en 2012, lorsque 2.000 professionnels avaient rejoint la région au cours de l’année. Cependant, les choses ont changé.

Les beaux jours de Dubaï, oasis de croissance pour les entreprises de services financiers internationaux, appartiennent à une autre époque. La plupart des banques d’investissement ont réduit jusqu’à l’os leurs équipes sur place. Et ce jusqu’à ce que de réels signes de reprise de l’activité se manifestent. Le nombre de banquiers faisant le choix de faire cavalier seul ou de rejoindre des établissements locaux en est la preuve. Ziad Awad, par exemple, qui a quitté Bank of America Merrill Lynch, cherche aujourd’hui à embaucher des consultants en stratégie et des experts en coaching pour sa nouvelle société Boardroom Metrics Arabia.

À LIRE AUSSI :

Cette banque d’investissement spécialiste des marchés émergents a augmenté ses effectifs de 20% et continue d’embaucher

À la recherche d’un job en finance à l’étranger ? Et si vous essayiez Dubaï…

Il n’en reste pas moins que 31 nouvelles entreprises réglementées se sont enregistrées auprès du centre financier de Dubaï. D’où viennent-elles ? Surtout d’’Europe, avec 36% du total des nouvelles entités agrées, en légère baisse par rapport à 2012 (37%). Les entreprises asiatiques, quant à elles, continuent de s’y installer à l’instar de la China Construction Bank, de l’Agricultural Bank of China et de l’Asia Capital Re, toutes arrivées cette année. Dubaï souhaite surtout continuer d’attirer des groupes issus des pays arables comme l’Egypte, le Liban, le Koweït, la Jordanie et l’Arabie Saoudite.

Dans le même temps, certaines grandes firmes internationales ont fait le choix de se développer à Dubaï. C’est le cas de Wells Fargo, Carnegie Asset Management et LGT Group, qui ont toutes ouvert cette année des bureaux dans le centre financier.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici