☰ Menu eFinancialCareers

A eux quatre, ils prévoient de recruter près de 3.000 CDI en France

Les banques ont peut-être réduit fortement leurs ambitions de recrutement sur un an. Pas les Big Four, comme en témoignent leurs prévisions d’embauches pour 2014.

Les cabinets de conseil et d’audit KPMG, Deloitte,  PwC, et EY – le nouveau nom d’Ernst & Young depuis le 1er juillet – affichent des intentions de recrutements relativement stables par rapport aux chiffres attendus pour cette année.

Prévisions-Big-Four-2014-v

Studieux en cette rentrée, Deloitte a communiqué hier le premier, lundi soir, sur le recrutement de 1.000 collaborateurs en CDI pour 2014. Un chiffre global identique à cette année mais, comme dans les autres cabinets en-deçà de ceux réalisés en 2012, pour laquelle Deloitte avait enregistré 1.200 embauches en CDI. 2014 devrait néanmoins voir davantage de profils expérimentés embauchés que cette année, soit 300 CDI contre 200 programmés pour 2013. La réalisation de ces futurs recrutements sera toutefois conditionnée à l’évolution de l’activité du cabinet et du turnover des équipes, nous a-t-on confié.

Des opportunités sont à saisir dans l’ensemble des divisions du cabinet : Audit et Risk Services, Consulting, Financial Advisory, Juridique & Fiscal et Expertise comptable. « Nous nous intéressons tout particulièrement aux jeunes professionnels dotés d’une première expérience sur des secteurs réglementés tels que la banque, l’assurance, la santé, les telecoms et l’énergie », nous précise Jean-Marc Mickeler, Associé Directeur des Ressources Humaines chez Deloitte, qui cite également les profils avec une double compétence secteur public / formation en école de commerce ou d’ingénieurs. Pour les profils plus seniors, Deloitte se montre également « très à l’écoute des candidats dotés de compétences quantitatives (actuariat, modélisation des risques), de certaines  compétences IT (Big Data, digital) ou encore d’une expertise RSE », ajoute Jean-Marc Mickeler.

A LIRE AUSSI :

Big Four versus Audit interne : quand il faut choisir…

Q&A : « BDO reste sur un rythme de 100 embauches cette année »

Les autres grands cabinets nous ont confié leurs prévisions : EY restera, en 2014, fidèle à ses plans de 2013, à savoir 850 CDI, dont 700 postes ouverts aux jeunes diplômés et et 150 aux profils expérimentés. Les profils recherchés vont des auditeurs financiers aux consultants en passant par des avocats fiscalistes.

De son côté, PwC prévoit de signer 600 nouveaux CDI en 2014, dont 200 avec des professionnels confirmés. Ces chiffres, légèrement en retrait par rapport à 2013, marquent surtout le pas par rapport à 2011, où près de 1.000 nouveaux CDI avaient été proposés par PwC, dont 435 à des profils expérimentés, selon les chiffres indiqués sur le site du cabinet employant 4.000 collaborateurs en France. PwC recherche, lui aussi, de nombreux profils différents.

« Bien sûr, nos métiers de la finance nous demandent toujours des auditeurs, et des consultants dans le secteur financier. Mais au regard des transformations que vivent les entreprises aujourd’hui, nous recrutons également des spécialistes de la transformation digitale et technologique, ainsi que des consultants en stratégie opérationnelle. Enfin, les opérations de fusions-acquisitions, cessions et restructurations se poursuivent, nous recherchons donc des analystes sur ces métiers », nous précise Isabelle Grevez, Directrice du recrutement chez PwC.

Avec 8.000 employés en France et un chiffre d’affaires consolidé de 860 millions d’euros, KPMG, le premier groupe français de services pluridisciplinaires, prévoit quant à lui 500 recrutements en CDI pour 2014 (contre 750 en 2013) pour l’ensemble de ses activités Audit, Transaction Services, IT et Management Consulting. C’est presque deux fois moins qu’en 2012, où le cabinet avait déclaré l’an passé au Figaro avoir recruté 900 CDI.

 

Suivre l’auteur sur Twitter @JuliaLemarchand

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici