☰ Menu eFinancialCareers

Gestion d’actifs : les femmes meilleures gestionnaires que les hommes ?

La finance comportementale fait ressortir une gestion des investissements différente selon les sexes. Les hommes sont moins prudents, ce qui les incite à investir davantage sur les actions et sur les titres les plus risqués. Ils sont généralement plus optimistes que les femmes quant à la situation économique et aux perspectives des marchés financiers. Enfin, la peur de perdre les freine moins que les femmes , explique Mickaël Mangot, enseignant à l’Essec (Capital.fr).

Qu’en pensent les principales intéressées ? De manière générale, je dirais que les femmes sont très organisées et rigoureuses, ce que j’observe d’ailleurs dans différents métiers, dans la mesure où il n’y a pas que des gestionnaires dans une société de gestion, explique Nathalie Pistre, directrice adjointe de la gestion obligataire chez Natixis AM (easybourse.com). Je pense que les femmes peuvent effectivement être soit un peu plus risk adverse soit un peu plus consciente des risques, mais je ne crois pas que cela soit flagrant au point de donner deux populations vraiment différentes dans leur façon de gérer.

Chacun est unique

Si les études empiriques montrent que, chez les investisseurs individuels, les performances des femmes sont légèrement supérieures à celles des hommes, en revanche, quand il s’agit de professionnels, les gérants femmes n’affichent pas des performances significativement supérieures à celles de leurs confrères , poursuit Mickaël Mangot.

J’ai le sentiment que le métier de gestionnaire est un métier traditionnellement individualiste, c’est-à-dire que chaque personne est différente, et le gestionnaire se voit davantage, historiquement ou par principe, comme un individu qui a de bonnes idées , relève Nathalie Pistre.

Force est de constater cependant que dans les banques, la gestion d’actifs est beaucoup plus féminisée que le trading, ce qui tend à renforcer l’idée que le trading repose sur du très court terme alors que la gestion se ferait davantage sur le long terme. Ce n’est sans doute pas Josée Sulzer, qui vient d’être élue présidente de l’Association française du Family Office (AFFO), qui dira le contraire…

commentaires (1)

Comments
  1. A la mémoire d’Abby Cohen, Goldman Sachs, plus grande escroc de Wall Street et grande pretresse des fonds Madoff pour ses fonds de fonds internes……

    A part ça 90% des fonds sont des gestions collégiales étroitement restreintes dans des lignes directrices fonction des statuts des fonds.

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici