☰ Menu eFinancialCareers

Gérant ISR : peut mieux faire !

Il semble que les banques ont une longueur d’avance sur les assureurs. Si les grands groupes internationaux tels que Axa ou Allianz sont placés à pied d’égalité avec les principales banques françaises en termes de moyens financiers, il en est autrement pour les assureurs et notamment les mutuelles d’assurances de moindre envergure , explique Samshad Rasulam, analyste chez l’institut Xerfi et auteur d’une étude sur le développement durable dans la banque et l’assurance.

L’arbre ne doit cependant pas cacher la forêt car si près de la moitié des banques proposent des produits d’ISR à leurs clients, 45 % de ces derniers en ignorent l’existence, selon une étude de PricewaterhouseCoopers Advisory. Nous constatons un décalage criant entre les actions mises en place par les institutions bancaires et leur perception par les clients , note Joël Guerriau, directeur général de la Fédération Nationale des Caisses d’Épargne. Et pour cause : 90 % des banques ne disposent pas de force de vente dédiée aux produits de développement durable. Conséquence : les prêts verts encore peu nombreux et ne représentant que 1 % de la production de crédits à la consommation.


Une niche dans la niche

Ce n’est guère mieux dans le petit monde des OPCVM, où l’ISR n’occupe qu’environ 1 % du marché. Une niche dans la niche , rappelle Philippe Laget, directeur du développement durable chez Société Générale (Les Échos.fr). Il n’empêche, la première étude sur les emplois verts publiée par Michael Page France révèle que la rémunération des gérants spécialisés ISR est en progression.

GRS

Encore faut-il que les performances soient au rendez-vous. L’un des leaders du marché, Dexia Asset Management, vient ainsi de se faire retirer son mandat de gestion ISR par le Fonds de réserve des retraites (FRR) pour cause de performances financières relatives. La demande croissante des investisseurs pour l’intégration des critères ESG – environnement, social et gouvernance – relève plus d’une problématique d’image que d’une réelle volonté d’obtenir des rendements durables , estime Melissa Mc Donald, responsable du pôle Investissement Responsable chez AXA IM. C’est dire le chemin qui reste à parcourir…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici