☰ Menu eFinancialCareers

Les banquiers français sont-ils trop gourmands ?

Les banquiers d’affaires de Wall Street passent le tiers de leur temps à se faire valoir en interne pour faire grimper leurs bonus , fulmine Paul Purcell, dirigeant de RW Baird, une banque d’affaires américaine dédiée aux entreprises moyennes, et basée dans le Milwaukee (Financial Times). Il dénonce également l’avidité des grandes banques prêtes à créer et commercialiser des produits dont leurs clients n’ont pas besoin.

Malheureusement, dans notre business, 75 % des gens sont malhonnêtes , conclut-il, en pointant du doigt les professionnels du fixed income qui, quel que soit l’établissement où ils travaillent, sont connus pour leur âpreté.

Les remontrances de ce banquier, réputé pour ne pas avoir la langue dans sa poche, sont d’autant plus écoutées outre-Atlantique que sa banque a plutôt bien traversé la crise et procédé à des embauches.
Loin de lui, cependant, l’envie de se faire passer pour un pourfendeur du capitalisme. Je crois en l’argent et l’appât du gain me semble une bonne chose, précise-t-il sur un blog suite à son interview dans le FT. Simplement, certains banquiers devraient chercher à balayer devant leur porte.

Et vous, pensez-vous que les critiques de Paul Purcell ne valent que pour les banquiers de Wall Street ou bien concernent également les professionnels de l’Hexagone ?

commentaires (2)

Comments
  1. Les banques qui créent et vendent des produits dont les clients n’ont pas besoin, c’est pas nouveau… et la France ne fait pas exeption en la matière…

  2. Les banquiers francais ne sont PAS ASSEZ gourmands!

    Il y a toujours quelqu’un pour casser le marche et accepter des salaires de misere (50k apres 10 ans d’xp, c’est la misere!) et sont honteux de gagner de l’argent! La France a un complexe avec l’argent, c’est indeniable.

    Ceci dit, etre “riche” c’est se faire racketter par les impots (comparez votre bruts a net disponible apres impot sur le revenu, ca fait peur) donc finalement, les gens ambitieux partent a l’etranger et les “peu gourmands” restent en France, pour moi c’est synonyme d’echec.

    Alors en situation d’echec, normal d’etre peu gourmand. Et la moindre pretention superieure passe alors pour etre “trop de gourmandise”.

    Vive la France!

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici