☰ Menu eFinancialCareers

Consultants ERP : un métier accessible aux non-informaticiens

La chasse aux consultants ERP fait rage. A tel point que les SSII n’hésitent pas à attirer des non informaticiens. Une opportunité à saisir !

Traditionnellement très courtisés, les consultants spécialisés dans les progiciels de gestion intégrée font, depuis quelques mois, l’objet d’une véritable traque. De fait, les recruteurs ne savent plus où les dénicher.

Pourquoi sont-ils si convoités ?

Le métier de ces consultants est stratégique pour les entreprises puisqu’il consiste à les épauler dans la mise en place de progiciels de gestion intégrée (dits progiciels ERP pour Enterprise Resource Planning). Leur profil est généralement protéiforme : ils connaissent les pratiques et les processus de l’entreprise qu’il s’agisse de la comptabilité, de la gestion, ou des ressources humaines. Ils maîtrisent également les contraintes et les potentialités des outils informatiques en place dans l’entreprise. Ils sont enfin l’interface indispensable entre les utilisateurs finaux d’un côté et les informaticiens de l’autre.

Résultat : Ce sont des consultants d’origine informatique qui sont le plus souvent les consultants ERP des entreprises. Forts de quelques années d’expérience, ils finissent par maîtriser un des métiers de l’entreprise et adaptent leurs connaissances informatiques à l’un des nombreux domaines couverts par les progiciels.

Quand l’offre dépasse la demande

Au départ réservés aux entreprises industrielles, les ERP se sont répandus dans tous les secteurs économiques. Et notamment dans le domaine de la banque finance où quelques éditeurs de progiciels spécialisés s’imposent très fortement depuis quelques années tels Murex ou Décalog. Du coup, l’offre l’emporte face à la demande, à tel point que les SSII cherchent à attirer des profils dits métier , c’est-à-dire des spécialistes de la gestion, de la banque ou des ressources humaines pour les former ensuite à leurs logiciels.

C’est le pari qu’a fait l’éditeur Oracle, qui vient de réunir autour de lui une brochette des principales SSII (Accenture, Atos Origin, Capgemini, CSC, Ineum Consulting, KSA, Steria, Unilog Groupe Logica CMG). Objectif : attirer des candidats qui seront recrutés par une des SSII puis intégrés à l’Exec University, une formation de six semaines commune à toutes les nouvelles recrues.

L’expert métier en contrôle de gestion, achats ou finances, doté de 5 à 7 ans d’expérience, est le candidat idéal , précise Brieux Courcoux, directeur des Alliances Oracle France. Grâce à cette démarche, nous attirons des experts qui ne seraient jamais venus postuler chez nous , constate de son côté Xavier Cote de Soux, responsable du projet Oracle Community chez Capgemini.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici