☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : De l’importance d’être un bon petit soldat

Je travaille comme associé de recherche dans un service d’equity research. Ceci est ma première année d’expérience. Je viens de passer plusieurs semaines à produire des diagrammes et autres analyses de données pour mon boss. La production de tableaux Excel, de graphiques, d’analyses statistiques et de présentations PowerPoint, voilà mon lot quotidien.

Est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Est-ce que ça sert ma carrière ? J’ose le croire.

Beaucoup de débutants (et même des professionnels expérimentés) se font une fausse idée des carrières en finance. Ils pensent qu’ils devraient faire quelque chose de plus valorisant que de compiler des données Bloomberg et faire des tableaux Excel.

Pour ma part, je crois que ce travail de recherche répétitif est une des conditions de votre succès. Sans cela, les banquiers juniors ne seraient pas suffisamment entraînés pour des présentations en face-à-face ou des discussions avec les clients.

Pour progresser dans la hiérarchie de la banque, ces tâches de recherche doivent être prises au sérieux. S’y appliquer permet de faire bonne impression auprès de votre responsable. Il n’y a pas d’autre choix que de faire sien les intérêts de votre boss.

Quand mon ancien manager s’apprêtait à faire des voyages d’affaires, je passais alors jours et nuits à bosser pour lui préparer le maximum d’infos sur le sujet donné. Produire systématiquement le meilleur document signifie rendre la vie de votre patron plus facile.

Une fois j’ai passé jusqu’à deux semaines sur une présentation PowerPoint de 20 pages avec un autre analyste. Nous avons voulu nous assurer que les diapositives étaient à jour et faciles à lire, même pour un novice.

J’ai aussi appris des analystes seniors qu’ils étaient prêts à travailler avec des juniors pour se décharger de leur travail. De temps en temps, ils offrent d’ailleurs de bons conseils, mais à la condition de produire un travail irréprochable. Par exemple, je contrôle toujours à deux fois chacune de mes diapositives PowerPoint pour m’assurer que chaque taille de police de caractères correspond bien.

Une coquille sur le document, en particulier une fois projeté sur un écran, et le travail est jugé non-professionnel. Conclusion:celui qui fait la présentation (c’est-à-dire votre patron) perd de sa crédibilité. Or c’est précisément la dernière chose à faire pour faire avancer votre carrière!

commentaires (13)

Comments
  1. c’est bien t’es un gentil toutou je ne doute pas que tu monteras dans la hiérarchie …par contre faut pas compter sur toi pour révolutionner la planète , tu ressembles à un caniche !

  2. Faux, le plus important c’est la comm’
    Un travail même bâclé mais survendu avec force discours et auto promo aura un meilleur impact et pendant plus longtemps qu’une présentation impeccable discrètement déposé sur le bureau du patron

    Quand tu vas en boîte (ah non, t’as pas le temps, trop de boulot…) qui repères-tu le plus facilement, de qui te souviens-tu et de qui parles-tu à tes potes ensuite ? La bimbo maquillée et siliconée ou la gentille petite nana mignonne, soignée et très (trop) discrète ?

  3. Il a raison et pour une raison très simple: si votre patron est promu, une place se libère pour vous. Or, si vous aidez votre patron à être bon, il sera promu plus vite. A l’opposé, le laisser se planter vous freinera indirectement. CQFD

  4. Ca c’est ce qui devrait se passer dans un monde idéal ou ceux qui travaillent le mieux sont justement récompensés de leur effort.

    En pratique, quand ton n+1 est promu, celui qui prend sa place ce n’est pas toi, le talentueux analyste qui a oeuvré dans l’ombre pour tous ces succès, c’est ton collègue dilletante et virevoltant, qui a passé son temps à faire son auto promo, sans savoir rien faire de ses dix doigt que brosser le n+2 dans le sens du poil !
    n+2 qui au passage, ne te connait même pas !

  5. @Antoine

    Pas faux du tout malheureusement… La lèche marche sur la majorité des chefs.

  6. dieu merci tant que le monde sera peuplé de tocards qui estiment que bien faire son boulot (ce pourquoi on est payé) est de la lèche, alors ca laissera de la marge aux autres, certains commentaires (comme les deux premiers) ne sont pas seulement ridicules, ils sont la preuve que malgré la crise, nous pouvons compter sur des états d’esprits pareil (grotesques) pour faire la différence,

  7. Certes, il est important de produire un travail irréprochable quand on débute. Mais je reste persuadé que la communication et l’assurance jouent une part plus importante. Le savoir faire et le faire savoir, en somme.
    @hank : Comment faire la différence avec 1/ une orthographe, 2/ une ponctuation et 3/ un discours si pauvres ? N’est pas tocard qui veut.

  8. Quel est ce c.. qui témoigne !!!!
    Et dire qu’il a fallu renflouer avec de l’argent public ces établissements et ce petit personnel… ! Des fonctionnaires du privé , tout cela !!!! Pôle Emploi, c’est là que vous devriez exercer vos “talents” !!!!

  9. Concernant les PP : si vous avez fait des études universitaires ou une école, vous devriez être capables de faire des présentations irréprochables.

    Concernant le secteur financier : Suite à mon diplôme d’économie et qques boulots intéressants mais pas forcément bien rémunérés, j’ai bossé deux ans en finance. “Pour voir”. Et bien c’est vrai, le secteur ne demande pas une activité cérébrale bien élevée. Et pour ce qui est du travail répétitif, il est bien là. Je me disais au long de ces deux ans que je me sentirais 100 fois mieux si je collais des timbres toute la journée à la poste (au moins qque chose d’utile). J’ai donc quitté ce secteur nefaste à l’intellect. Sans regrets. J’attends la fin de l’été et je rebondirai sur un boulot plus intéressant – donc forcément hors secteur financier.
    Soyez courageux, quittez la banque.

  10. @Martin:

    Qu’est-ce que tu appelles un boulot ennuyeux, néfaste à l’intellect? Je serais curieux de savoir dans quel type d’institution tu travailles, sur quel type de desk ou de produits…

  11. Beaucoup de gens pensent que la finance est un monde d’élite qu’on fait tous des choses super interessantes et super compliquées , mais bn faut que reconnaître que c’est faux les 3/4 font de la M… , c’est malhereux à dire mais c’est vrai.
    Je suis d’accord avec martin avec le recul ça nuit à l’intellect surtout dans les métiers dits de support.

  12. vivement la banque d’affaires americaine – on y est bon petit soldat et automatiquement promu avec une hausse de comp de 30prc a chaque fois, sans trop de politique…

  13. si les banques francaises sont si mal gerees, c’est parce qu’on y rencontre des beni oui-oui leche-cul (d’ailleurs l’auteur de l’article) s’en vante) du style auteur de l’article et des dictateurs au sommet ou au-dessus (BNP etc)
    personnellement toutes les catas que j’ai vu en banque etaient du a ce genre de combinaison.
    faire bien son boulot n’a rien a voir avec ca. le probleme est que beaucoup de banques fonctionnent avec une organisation tres hierarchique qui favorise ce type de comportements

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici