☰ Menu eFinancialCareers

Une banque réembauche des salariés après les avoir licenciés

"Where people really matters" est l'un des slogans de la banque.

"Where people really matters" est l'un des slogans de la banque.

Ce n’est peut-être, après tout, que l’histoire d’un mauvais calcul, d’une mauvaise anticipation… La banque luxembourgeoise KBL European Private Bankers SA, qui a annoncé fin novembre 2012 un plan social affectant 150 personnes, a dû rappeler une partie de ses personnels licenciés à la rescousse, à révélé le site luxembourgeois RTL.  

La banque n’avait pas anticipé le surcroit de travail induit par la régularisation des comptes luxembourgeois offshores. Il est vrai que le calendrier de levée du secret bancaire semble devoir s’accélérer suite aux récentes annonces du ministre des Finances Luc Frieden et du premier ministre Jean-Claude Juncker, qui visent un échange automatique d’informations pour 2015.

« Suite à l’avancement du processus d’onshorisation – projet d’envergure qui nécessite une importante mobilisation de ressources – KBL epb rencontre un besoin de support supplémentaire à court terme, notamment des personnes ayant des compétences et une expérience spécifiques », nous a confirmé la banque.

Déjà en 2010

Sauvés par la remise en cause du secret bancaire, une dizaine de salariés licenciés par KBL réintégrera la banque pour ce projet à durée définie (en général entre 6 et 8 mois), nous a confirmé la banque. « Nous leur sommes reconnaissants pour leur flexibilité et pour leur contribution à la réussite de cette mission essentielle », a précisé un porte-parole de la banque par email. Pour leur prouver cette reconnaissance, la banque a accordé à ces volontaires une rémunération à hauteur de 150% de leurs précédents salaires.

KBL n’est pas à son premier coup d’essai. En 2010, dans la foulée d’un plan social concernant 150 suppressions de postes, une trentaine de personnes avaient finalement repris leur travail pour un an et 150% de leur salaire.

« Plutôt que d’avoir recours à un support additionnel externe, nous avons préféré orienter notre choix vers ceux qui connaissent la banque et qui l’ont servie avec compétence durant toutes ces années », nous a-t-on indiqué aujourd’hui.

Recrutements clés

Parallèlement, KBL affichait récemment dans un communiqué sa « volonté de recruter les plus grands professionnels à l’échelle européenne et mondiale » avec l’annonce 4 nominations clés ces deux derniers mois (Hanif Mohamed, Responsable juridique du groupe ; Frédéric Genet, Directeur général de la division Professional Services ; Yves Stein, Directeur général de l’activité Private Banking et Marc Lauwers, Directeur général des Opérations).

La banque n’a pas fini d’upgrader ses équipes puisque sur son site une offre d’emploi de “Senior Learning & Development Advisor” a encore été postée la semaine passée. Objectif affiché pour cette nouvelle recrue : « augmenter la capacité des employés à honorer leurs objectifs, leur business plan et la stratégie ».

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici