☰ Menu eFinancialCareers

Les candidats étrangers ont-ils leur chance à Paris ?

Avec La City touchée de plein fouet par la crise, Paris apparaît pour certains profils internationaux comme un nouveau plan de repli. Nous avons vu un certain nombre d’étrangers (Japonais, Italiens…) quitter Londres pour Paris depuis la crise financière. Ils font surtout le voyage pour une meilleure qualité de vie ou pour accompagner un conjoint qui a trouvé un job ici , témoigne Adrien Prime, directeur du bureau EuroLondon à Paris.

La Place de Paris pourra-t-elle bientôt se targuer du cosmopolitisme de sa rivale anglaise, dont 30% de ses employés sont nés hors du Royaume-Uni ?

Il y a un vif intérêt des banques françaises à l’égard des profils internationaux maîtrisant le russe, le chinois, et l’arabe notamment, constate Cécile Cousteix, consultante du cabinet de recrutement Lincoln Associés. Il n’y a pas eu toutefois d’évolution spectaculaire en la matière ces dernières années.

Politique d’attraction des talents étrangers peu lisible, moindre attractivité des packages de rémunération en comparaison avec Londres et New York, des règles d’immigration complexes et rigides… les raisons de la frilosité du côté candidats comme du côté recruteurs ne manquent pas.

Aujourd’hui, l’intérêt des banques pour ces profils est limité à des besoins locaux. Quand les banques attirent des candidats étrangers sur Paris, c’est généralement dans l’optique de leur donner des responsabilités à l’étranger. À Paris, les Français ont leurs habitudes de travail “franco-françaises” et les réseaux des écoles sont très forts, on ne sent pas la volonté de s’ouvrir à l’extérieur, mais au contraire de défendre l’exception française à tout prix, témoignait un étudiant ayant fait un stage en salle des marchés à Paris dans une récente étude (Fédération bancaire française).

commentaires (4)

Comments
  1. Je suis d’accord avec le témoignage de ce jeune homme cité en fin d’article. En réalité, la plupart des gens sont prêts à faire plus de place aux étrangers. On veut tous la même chose : que notre banque soit plus successful, que l’on gagne plus d’argent et accessoirement que l’on s’enrichisse personnellement avec plus de diversité dans nos rangs… Mais, en pratique, le management craint la concurrence, les places sont trustées par les mêmes réseaux depuis toujours, et cela mettra du temps à changer. Même si j’y crois, je sais que ça ne se passera pas de mon vivant! Sad, isn’t it?

  2. Compte tenu du racisme et de la xénophobie quasi culturels des français, c’est pas demain la veille que l’on verra un trader en turban au Palais Brogniart !

  3. vivement l’on doit permettre au travailleurs etrangers de developper leur talent en france car dans tous les cas chacun y gagne.

  4. Détrompez vous, dans les salles françaises pas mal de tunisien, marocain et libanais qui font superbement bien le job. Et pas des Kerviel et compagnie

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici