☰ Menu eFinancialCareers

Tour d’horizon des rémunérations des juniors en banque d’affaires à la City

bag_money_large

Suite au boom des années de gratification immédiate, nous avons connu pendant cinq ans une période de rééquilibrage. Ou comment pratiquer les vertus de la patience, de la maîtrise de soi, et de l’opiniâtreté. C’est un peu comme si nous avions été soumis à la célèbre et terrible expérience du Stanford Marshmallow, qui a consisté au début des années 70 à soumettre un groupe d’enfants à la tentation de manger des guimauves pour tester leur contrôle de soi.

L’heure de la récompense a-t-elle sonné ? 2013 a débuté sur une note définitivement positive. Les marchés actions ont connu une remontée notable, les activités M&A repartent vers le haut, l’atmosphère au sein du Private Equity semble se détendre. Toutefois, l’équilibre semble précaire (baisse de la note souveraine de la Grande-Bretagne, plans sociaux qui s’enchaînent). Et alors que nous voulons tous croire que nous avons franchi une étape importante vers la reprise, nous ne sommes pas non plus encore au point de recevoir nos deux guimauves.

De manière générale, “flat is the new up“. Les données recueillies à partir de notre enquête suggèrent que, bien que le marché se soit stabilisé, les bonus connaissent un mouvement baissier continu depuis les records de rémunération atteints en 2006. Le rythme de la baisse semble cependant se ralentir. Les salaires fixes se sont stabilisés, alors que les derniers bonus sont en baisse de 10% en moyenne par rapport à l’année précédente. Tout comme l’an dernier, l’éventail des rémunérations reste large, avec encore de nombreux “doughnuts bonus” (autrement dit zéro bonus). Le contraste entre  gagnants et perdants demeure.

Sur une note plus positive, on remarque que la partie différée semble moins prédominante que l’an passé. En 2012, celle-ci représentait 40% des bonus pour les associés et 60% pour les VP contre 25% en 2013 pour les deux grades d’associés et de VP. Ainsi, alors que le montant total peut être inférieur, la partie cash est plus importante qu’avant.  Or, nous savons tous qu’une livre sterling vaut plus aujourd’hui que demain.

Le marché du recrutement a repris de la vigueur en ce début d’année. Nous avons observé une hausse notable des mandats actifs dans tous les domaines, avec un appétit particulier dans les M&A, le private equity, et sur les fonctions de corporate development et strategy. Il semble encore précoce de parler d’un retour de la “guerre des talents”. Toujours est-il que la concurrence pour les meilleurs professionnels et les experts les plus agiles intellectuellement n’a jamais disparu, même pendant les années les plus dures pour le recrutement.

Les rémunérations moyennes dans les divisions banque d’affaires pour les différents niveaux d’analystes, d’associés, et de vice-president.

Dartmouth partners bonus 1

Détail des rémunérations, banque par banque, du niveau d’associate 0Dartmouth partners associate 0

Détail des rémunérations, banque par banque, du niveau d’associate 1

Dartmouth partners associate 1

Détail des rémunérations, banque par banque, du niveau d’associate 2

Dartmouth partners associate 2

Détail des rémunérations, banque par banque, du niveau d’associate 3

Dartmouth partners associate 3

Dartmouth Partners est un cabinet de recrutement indépendant doté de consultants expérimentés, basé à la City de Londres.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici