☰ Menu eFinancialCareers

Coupe d’effectifs majeure chez Barclays, les activités en France ne seront pas épargnées

Le fait qu’un patron de banque renonce publiquement à son bonus, comme l’a fait la semaine passée Antony Jenkins, n’est jamais de bon augure. Pas d’exception à la règle dans le cas de Barclays, qui essuie une perte nette de 1,2 milliard d’euros pour 2012 (après de 3 milliards d’euros de bénéfices en 2011) et, dans la foulée, annonce des mesures drastiques pour ses salariés.

3.700 suppressions de postes, au moins

Impliquée dans le scandale des manipulations du taux Libor, la banque britannique qui compte 140.000 collaborateurs dans le monde prévoie au moins de supprimer 3.700 emplois au cours des deux prochaines années, peut-on lire dans le plan stratégique rendu public ce matin.

Dans le détail, les activités de banque de financement et d’investissement devront supporter 1.800 coupes dans le monde, a priori principalement en Europe continentale et en Asie. Les activités actions, M&A et capital market semblent les plus visées dans ce premier mémo. Côté banque de dépôt et la banque d’entreprise, 1.800 suppressions de postes sont planifiées en Europe.

1.500 employés en France dans l’expectative

En France, où Barclays emploie plus de 1.500 collaborateurs (près de 10 fois moins que son concurrent britannique HSBC), des comités de consultation seront organisés dans les prochains jours pour discuter avec les partenaires sociaux des plans et des réorganisations à venir.

Compte tenu de la volonté de la banque de focaliser son attention sur la clientèle fortunée, les employés des 44 agences bancaires seront probablement davantage inquiétés que leurs confrères des 10 bureaux Barclays Patrimoine, des 60 Clubs Barclays Premier et du Centre Barclays Premier à Paris. Quid du sort réservé aux 70 salariés environ de la structure de gestion d’actifs Wealth Managers à Paris ? Au vu de l’ambition affichée du plan (près de 2 milliards d’euros d’économies sur 2 ans), aucune activité ne devrait être cependant épargnée par les coupes budgétaires.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici