☰ Menu eFinancialCareers

Des opportunités d’embauche globalement stables en banque de détail pour les jeunes diplômés

banques françaises

En plus des summer interntships, spring insights et graduate programmes auxquels ils est encore temps de postuler, les banques proposent tout au long de l’année des premiers emplois, stages, VIE, contrats d’apprentissage ou en alternance. Nous avons contacté en amont les services RH des grandes banques françaises afin de faire le point sur leurs besoins concernant 2013. Sur la base des chiffres qu’elles nous ont fournis, nous pouvons d’ores et déjà tirer la conclusion que les offres d’emplois seront globalement stables par rapport à 2012, même s’il existe des différences notoires d’une banque à l’autre.

Ainsi, pour 2013, BNP Paribas prévoit de recruter environ 1500 CDI (dont 50% de jeunes diplômés) ainsi que d’accueillir 1000 stagiaires, 250 VIE et 1550 alternants. « Il s’agit surtout de renouveler nos effectifs car nos volumes de départs en retraite vont commencer à augmenter », précise Jean-Yves Dupuy, le DRH de la banque de détail France. De son côté, Société Générale indique qu’elle embauchera 1500 CDI (contre 2500 en 2012), majoritairement des jeunes diplômés), 1500 stagiaires, 1400 alternants et 250 VIE.

Quant à BPCE, le groupe a prévu d’embaucher environ 900 jeunes diplômés et d’accueillir près de 2000 stagiaires et 2000 alternants. A noter que ces chiffres concernent le groupe BPCE, à savoir l’organe central, ses filiales ou participations financières (Natixis, BPCE assurance, BPCE IOM, Palatine, Nexity, Coface,…). Pour sa part, Crédit Agricole a prévu  4000 recrutements  (contre 3500 en 2012), 6000 stagiaires, 3000 alternants et 150 VIE, la banque verte rappelant au passage qu’elle est le « quatrième groupe français en offres de VIE ». Enfin, LCL proposera 1000 postes en CDI et 500 à 600 contrats en alternance. Quant au groupe Crédit du Nord, il entend embaucher 500 personnes en CDI, plus de 300 alternants et plus de 200 stagiaires.

L’alternance toujours plébiscitée

Les profils recherchés dans la banque de détail sont principalement des postes de commerciaux. « 80% des fonctions proposées sont des fonctions commerciales », nous précise t-on chez BPCE. Il s’agit notamment de postes de conseiller accueil, conseiller banque en ligne, conseiller clientèle et assistant commercial aux profils Bac +2/3 (BTS et licence de Banque, BTS MUC et BTS NRC) ainsi que des postes de conseiller en patrimoine financier, chargés d’affaires professionnels, conseiller banque privée, analyste risques, ingénieur commercial aux Bac +4/5 (Master 2 Gestion de Patrimoine ou Banque/Finance, écoles de commerce ou d’ingénieurs. A cela vienent s’ajouter les fonctions supports (finance, SI, marketing…), les Systèmes d’information et l’Inspection Générale.

Enfin,  plus que jamais, l’alternance demeure la voie idéale pour décrocher un emploi. « La part des jeunes diplômés devrait augmenter cette année car nous privilégions la transformation de nos alternants pour nos recrutements en CDI », rappelle Isabelle Sachot-Moirez, responsable du recrutement chez BNP Paribas. Même son de cloche chez les autres banques : « dans notre branche banque de détail, nous pouvons embaucher jusqu’à un alternant sur deux en CDI », affirme Jennifer Krumm, responsable de la communication Recrutement chez Société générale. « Un diplôme bancaire solide en alternance trouvera toujours un débouché. Notre insertion est de 100%. Et c’est un secteur qui va continuer à recruter ! », relève Michel Piano, directeur général du CFPB (Le Parisien Economie, abonnement).

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici