☰ Menu eFinancialCareers

Oubliez l’image d’une Suisse tolérante et bienveillante à l’égard des financiers à hauts revenus

Cash

Marre de la politisation du secteur bancaire en Europe et aux Etats-Unis, vous envisagez de partir en Suisse ? Ce pays au niveau d’imposition particulièrement attractif, à la qualité de vie sans pareil et où tout le monde apprécie les banquiers et gagne beaucoup d’argent… Et bien, détrompez-vous, les Suisses aussi perdent patience à l’égard des financiers aux hauts revenus, comme partout ailleurs.

Tout a commencé l’an passé avec des référendums organisés sur l’opportunité ou non d’abolir le fameux « forfait fiscal » offert aux étrangers aisés. En septembre dernier, les électeurs suisses de la ville de Berne – un paradis populaire auprès des stars de cinéma exilés – ont décidé de rejeter les propositions visant à supprimer le système des allégements fiscaux destinés à ces riches expatriés tandis que les électeurs de Bâle-Campagne, une région moins envahie par ces riches expats, ont voté pour son maintien.

La Suisse va désormais plus loin avec des propositions visant à imposer de nouvelles restrictions sur les rémunérations des dirigeants. L’homme politique suisse Thomas Minder a organisé un référendum pour le 3 mars prochain “contre les rémunérations abusives” et proposant, pour cela, de renforcer le pouvoir des actionnaires en donnant aux assemblées générales la faculté de décider la somme globale des rémunérations attribuée aux membres du conseil d’administration, de la direction et du comité consultatif dans les entreprises cotées en Suisse. Ce qui pourrait avoir comme effet un lissage général des rémunérations vers le bas.

Cette initiative s’est nourrie du mécontentement croissant des Suisses à l’égard des niveaux de rémunérations, en particulier dans l’industrie financière. Une enquête réalisée par la Fondation Ethos montre la rémunération moyenne d’un manager dans l’industrie des services financiers en Suisse s’établit en moyenne à 1,9 millions de francs suisses. L’opinion publique est majoritairement favorable à l’initiative Minder, quoique les sondages marquent un essoufflement du « oui », qui représentait 75% des sondés il y a 6 mois contre seulement 54% de partisans, selon les sondages du week-end dernier. Si le « oui » l’emporte, ces nouvelles mesures accompagneront une nouvelle réglementation attendue pour ce début d’année pour les hedge funds suisses, qui devront se plier aux règles européennes.

Le hedge fund londonien Brevan Howard, qui avait déménagé son siège social à Genève en 2009, aurait été à nouveau à la recherche l’an passé d’un nouvel espace de travail plus important à Londres. Pour Stuart McLaren, un associé du cabinet Deloitte spécialisé partenaire dans investment management business, le vent a définitivement tourné l’an passé. “Personne ne nous parle plus d’implantation en Suisse, explique-t-il. Les gérants de hedge funds sont conscients que la Suisse ne dispose pas de toute l’infrastructure nécessaire pour faire face à l’afflux des professionnels du secteur. Il peut être en effet très difficile de trouver des locaux pour une entreprise et des logements pour les salariés, sans parler de trouver des places dans les écoles

L’avantage de la Suisse a toujours été ses impôts peu élevés et l’acceptation de riches financiers. Des règles plus strictes de hedge funds, appelle à mettre fin aux abattements fiscaux sur les étrangers et l’appui généralisé pour les bordures sur la rémunération des dirigeants sont en érosion cela. Il est difficile de voir

L’attractivité de la Suisse a toujours été liée à son faible niveau d’imposition et son accueil chaleureux des financiers. Les nouvelles règles plus strictes s’appliquant aux hedge funds, un appel à la fin des privilèges fiscaux et une opinion publique favorable à une restriction des “rémunérations abusives” changent la donne. Il est dur d’imaginer des professionnels des services financiers s’y installer seulement pour l’air pur et les montagnes.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici