☰ Menu eFinancialCareers

Bonus : Sarkozy a-t-il raison de prendre les devants ?

L’Élysée, qui pour la septième fois depuis moins d’un an recevait les dirigeants des grandes banques françaises, a tranché : la France se posera en modèle en matière de rémunérations dans l’optique du G20 de Pittsburgh prévu les 24 et 25 septembre.

Les banques sont prêtes à appliquer des règles internationales, mais ne veulent être ni les seules ni les premières à le faire alors que le chef de l’État veut d’abord mettre les établissements français au pas et ensuite convaincre les autres membres du G20 , résume une source proche du dossier (Le Monde.fr).

Versement des bonus en différé, mise en place d’un système de bonus malus, plus de mandats accordés par l’État aux banques qui ne respectent pas les nouvelles règles, nomination d’un Monsieur Rémunération : les décisions vont plus loin que celles des autorités de régulation britannique (FSA) et allemande (BaFin).

Faire cavalier seul, un pari risqué ?

Pourtant, la crise nous a montré qu’on ne peut plus réguler quoi que ce soit à une échelle nationale, tout particulièrement la sphère financière , estime Jézabel Couppey-Soubeyran, maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon Sorbonne (AFP). Aller plus loin maintenant reviendrait à se couper du système financier mondial et à perdre en compétitivité de même qu’en influence , prévient de son côté un banquier.

En attendant, Nicolas Sarkozy a enjoint les banques françaises de se montrer irréprochables . Une annonce aussitôt suivie des faits. En application de ces nouvelles règles, BNP Paribas réduira de moitié, à 500 millions d’euros, l’enveloppe prévue pour les 17 000 salariés de sa banque de marché au premier semestre , a déclaré son directeur général Baudouin Prot.

commentaires (21)

Comments
  1. Tout ceci est telephone.
    BNP provisionne 1 yard, Sarkozy intervient, on cut de moitie…
    Le peuple est naif…
    Rien ne va changer et fort heureusement, sinon le declin de la France va s’accellerer. Quelle est la part de la Finance dans le PIB? Les bonus, ils sont imposes et “consommes”…
    Faudrait peut etre pas l’oublier ca. Mais l’ecran de fumee est juste cree a des fins politiques.

  2. Dès lors que l’on verse dans le poujadisme anti financier autant interdire les bonus, Môssieur Sarko. Le comble du ridicule sera alors touché.
    La crise n’est pas une crise financière, c’est la énième crise du surendettement des pays anglo saxons. Les sub primes et autres crédits faciles sont des errements typiques américains qu’ils font gentiment régler par le système financier international tous les 10 ans. Imaginez : déja 500 ards $ de crédits des agents américains qui ne seront jamais remboursés aux pretteurs non US. C’est y pas génial comme système d’apurement ?
    Hormis les gérants ayant gavé leur portefeuilles de crédits hypothécaires (en direct ou via CDO et autres RMBS) pour faire mieux que les taux interbancaires anormalement bas, où est la faillite d’un quelconque dérèglement de trading ?
    Quand va t il y a avoir un responsable de banque (pas les frenchies vu qu’ils sont tous sortis de l’ENA ou de l’X donc liés à l’Etat) pour demander que cesse cette nauséabonde quête du bouc émissaire et les déclarations intempestives des politiques qui ne soignent que leur image à pas cher.
    L’Etat français vient de faire une plus value de 100 % sur ses participations dans les banques.

  3. Moins de bonus
    = moins de Sales Trader
    = Paris (et la France) perdra son statut (du moins ce qu’il en reste de capitale financière
    = moins d’impôts percus pour le gouvernement.

    Evidemment qu’à long terme ce n’est ni faisable, ni souhaitable. D’ailleurs le mouvement des Sales Traders vers d’autres capitales financières n’est pas innocent.

  4. Je pense que la réforme sur les bonus est bienvenue. Au moins, les entreprises n’auront plus besoin de ” quémander ” de l’argent à l’Etat puisqu’ 1/3 des bonus restera dans l’entreprise. Ce qui leur permettra d’investir… Et tant mieux, d’ailleurs, ça suffit de tjrs voir les mêmes personnes profiter du système et s’enrichir, c’est toujours le contribuable qui paie.. c’est terminé la fête

  5. yaura toujours des gens tout aussi compétents acceptant de travailler pour une part variable inférieure. Il faut arrêter de nous faire croire que si il ya le système malus alors les traders partiront… qu’ils partent, d’autres attendent la place.
    du coup moins de bonus versés = plus de bénéfices alloués pour les fonds propres des banques = financement de l’économie en hausse.

  6. Mais partez donc les financiers de la place de Paris, si la France est vraiment nul, partez donc. De toute façon, ca changera pas grand chose: les classes moyennes se feront encore alignés et garderont un niveau de vie moyen, et es pauvres se feront aider ou pas en fonction du train de vie de la France.
    Ca vous fait chier de pas gagner plein de fric et rester en France alors vous invoquer la non compétitivité de la France mais y a qu’aux riches que ca profite pleinement.
    La réalité c’est que la France est un beau pays, agréable à vivre et que les financiers/traders, ca les ferait chier de partir dans un autre pays (US: galère de visa, Londres: pluie et nourriture, asie …) bref, on entend dire: faut gaver les financiers sinon ils se barrent de la France et bien soit qu’ils partent, on verra bien si ils partent vraiment et puis les gens se porteront bien puisque que c ‘est bien connu: on envie ce qu’on a pas alors si y a plus de riches français en France a cause des impots colossaux et ben on sera content d’avoir ce qu’on a !

  7. Le ” bon peuple ” rame, faut bien faire dans la démagogie à deux balles.

  8. Si certains traders partent de France du fait du bonus malus, on peut espérer alors que ceux qui resteront auront une responsabilité et une éthique vis à vis des marchés. On parle toujours de l’argent qu’ils apportent à le banque, mais n’oublier pas le métier de la banque; ce n’est pas de faire de l’argent, c’est avant tout d’irriguer l’économie grâce aux emprunts qu’elle peut apporter grâce à l’argent gagné sur les palces de marché.
    Les traders payent des impots certes, les revenus sont taxés certes, mais ceux qui font réellement l’économie sont les entreprises et les particuliers, pas les traders. sinon, cela revient à cracher à la figure des gens qui travaillent tout les jour pour gagner leur pain quatidien. Les traders ne font pleurer plus personne. Que les traders égoistes quittent la France, pourissent l’économie UK ou US et c’est tou.

  9. Y aurait il enfin qq’un pour nous expliquer en quoi les traders sont responsables de la crise ? La confrontation eco réelle / eco virtuelle commence à me faire de moins en moins rire …hormis le fait qu’elle est une insulte au quasi 1/2 million de français qui y travaillent au quotidien (et autant indirectement) , elle ne correspond strictement à rien de sérieux.
    A Stef92: c’est quoi “l’argent gagné sur les places de marchés” par les banquiers ? Un marché c’est un acheteur et un vendeur ? J’imagine qu’avec ce genre de raisonnement, l’argent gagné par les banquiers devra être redistribué à ceux qui eux ont “perdu l’argent sur les places de marchés” ? Oui forcement des malheureux escroqués par les banques non ? … On appellerait pas cela une subvention ou une redistribution d”impôt ? Quelle avancée sémantique …
    Pour tous ceux qui se parent de la vertueuse posture de “scandalisation face à ces traders”, un peu d’effort dans la compréhension du mode de fonctionnement du secteur bancaire permettrait d’éviter ce genre de raccourcis vide sens.
    Et oui c’est le genre de propos présidentiel qui fera fuir des salariés. Pas presser de rentrer sur Paris!!!!
    UK &USA = PIB/ hab > Fra

  10. Sans coordination internationale, point de salut. Il faudrait une liste noire type OCDE avec des pays non coopératif (blanchissement et financement du terrorisme) en terme de rémunération des traders dans les institutions financières (banques, assurances, HF, etc.) . Si il y a des sanctions à la clé, à la fin, tout le monde va rentrer dans le rang, enfin, petit à petit.
    Les traders auront toujours des bonus, mais ils seront plus faibles, du moins conditionnels. Au jour d’aujourd’hui, c’est du grand n’importe quoi avec une prise de risque excessive et des profit trop élevé. En tant qu’acteur du financement de l’économie, les banques, notamment la BFI, gagne trop d’argent et donc prends trop de risque à l’économique pour qu’elle est un intérêt pour la société sur le plan économique.

  11. UK PIB > France PIB mais qualité de vie de merde, pluie, bouffe degueu, ville moche comparée a Paris, loyer trop elevé, quartiers tristes et malsains (meme le 20e est gai par rapport à un quartier correct de Londres….), extremisme religieux, violence,

    Mieux vaut etre payé 100 K Euros et etre à Paris que le double à Londres, avec le premier salaire, on vit extremement bien, alors quà Londres pour le double, c’est à chier….

  12. “Y aurait il enfin qq’un pour nous expliquer en quoi les traders sont responsables de la crise ?”

    Qui a inventé et poussé jusqu’à l’extrême les CDS, ABS, VS, EDS ect… en foutant tout ça joyeusement au hors bilan histoire de camoufler le tout, engageant les banques à tel point que le système financier est devenu un jeu de cartes qui s’effondrait avant que les Etats n’interviennent ?

    Qui c’est fait super plaiz pendant ces dix dernières années en trouvant des jolis rendements grâce à la bulle du marché immobilier américain sans se soucier de savoir ce qui se passerait lorsqu’elle éclaterait ?

    Certes on ne va pas nommer un trader en particulier, et il se trouve même que la plupart d’entre eux n’ont même pas le recul nécessaire pour comprendre l’impact réel de ce qu’ils font. Il n’empêche que la crise financière vient de là et que oui, effectivement, les traders, et les dirigeants des banques (parce qu’au fond le trader ou le sales il obéit aux directives de la hiérarchie) en sont les principaux responsables.

  13. Ne pourrait-on pas se poser la question de savoir si des bonus aussi important versés aux traders sont justifiés ? qu’est-ce qui peut bien justifier qu’un trader touche en bonus largement plus que le salaire annuel d’un travailleur moyen ? 500 millions pour 17 000 salariés cela fait quand même une moyenne de 29 000 € par salarié !!! en bonus !!! et même s’ils font un travail important et qu’ils rapportent de l’argent à la banque donc, indirectement, à la société, qu’est-ce qui peut bien justifier un tel différentiel ?

    On en arrive à une retribution du travail qui n’a plus aucun lien avec les compétences, la durée de travail fournie ou la pénibilité du travail en question… la même question peut d’ailleurs se poser sur les salaires des grands patrons (qui argumenteront qu’ils sont sur un siège ejectable en cas de problème… mais pour quelqu’un qui gagne en 2 ans (je suis gentil) plus qu’un salarié durant toute sa vie, je ne suis pas trop inquiet !)…

    Alors faut arreter maintenant de crier au scandale dès qu’on vient toucher aux bonus faramineux des traders, surtout en argumentant de la “Grandeur de la France” ! ça fait très agent de la sncf qui défend sa prime de charbon..

  14. Bonus = Prime
    Les primes de tous les commerciaux, tous secteurs confondus, doivent donc etre impacte, pas seulement en banque

  15. Reaction a Jean car que de foutaises:

    “UK PIB > France PIB mais qualité de vie de merde, pluie, bouffe degueu, ville moche comparée a Paris, loyer trop elevé, quartiers tristes et malsains (meme le 20e est gai par rapport à un quartier correct de Londres….), extremisme religieux, violence,”

    La pluviometrie est la meme qu’a Paris en volume, mais sur plus de jours. les jours de gris y sont plus eleves. La bouffe, les supemarches sont les memes, les restaurant internationnaux… Loyer trop cher, oui et non, ca depend du quartier, du mode de vie. Et comparer le 20eme au beaux quartiers de Londres, c’est guignolesque…

    “Mieux vaut etre payé 100 K Euros et etre à Paris que le double à Londres, avec le premier salaire, on vit extremement bien, alors quà Londres pour le double, c’est à chier….”

    Clairement pas… Avec 80,000 livres tu commences a etre tres tres confortable. Sans parler que l’interet des jobs n’a rien n’a voir avec Paris.

    Renseigne-toi un peu avant d’assener des contre-verites.

  16. A Robin:
    Les ABS be sont pas des inventions de trading mais de Corporate Finance: loger des crédits dans un véhicule externalisé des banques. Cela correspond à 100% aux Lettres de Creances Relevées qui datent d’un siècle sauf que le véhicule est lui COTE et echangeable sur les marchés.
    Le fantasme des produits hors bilan est FAUX. Un CDS, les ABS (pourquoi les associer d’ailleurs) sont tous valorisés AU QUOTIDIEN dans les bilans et régis par les régles de ratio COOK. Le CDS d’ailleurs ne fait qu’égaliser les gains/pertes entre deux parties.
    Ce que gagne l’un l’autre le perd. Pour les ABS (qu’ils soient de Commercial Papers, de Loan ou de crédits hypothècaires) ils sont bien l’origine de la crise. Mais le problème n’est pas qu’ils aient été logés dans des véhicules mais que les pays emetteurs (USA en grande partie) ait une reglementation trop laxiste sur l’endettement des agents économiques. La crise des années 80 (la même, surendettement et banques locales gavées de crédits mal rémunérés) avait conduit à la faillite de milliers de caisses d’épargne et de sociétés de crédits et conduit le monde dans une crise de près de 10 ans.

  17. A Robin (suite):
    L’autre stupidité ce sont bien les règles comptables soit disant “prudentielles”.
    Après 5 ans de taux bas et de spreads de crédit ridicules (un particulier US emprunte à 30 ans pour sa maison au même spread qu’un grand corporate) , un retour de bâton (augmentation des spreads) a mis le système par terre. Qd le marché corrige de 1-2% sur des spreads longs terme (cfiTRAXX en 2007 ) , l’actuariat et les règles comptables stupides imposent de comptabiliser des produits avec 15 à 30% de pertes financières avec les conséquences de refinancement et d’impact bilan prévisibles (exemple Lehman). Face à une augmentation des défauts réels de 5 points (5% à 10% pour faire simple) on comprend la stupidité du processus et l’effet boule de neige. Mais tjrs pas de rapport avec du trading…..

  18. A Robin (suite et fin):
    Les bilans des banques (surtout US) ou des assureurs ont souffert des crédits qu’ils ont octroyaient ou qu’ils ont récupéré d’autres Institutions subalternes (officines de crédits et banques locales). Elles ont du apurer certains de leurs fonds d’Asset Management mais les salles de marchés et le trading (hormis le trading ALM du bilan que l’on associe à tort au trading classique) n’ont souffert que du ralentissement de l’activité sales.
    Et puis arretons de faire croire que le trading expose une banque. C’est une activité qui consiste à 90% de ses gains à assurer les marges de l’activité commerciale pas à jouer avec les capitaux de la banque. Il suffit pour cela de lire les bilans des banques qui déclarent TOUT comme la réglementation l’exige.
    D’ailleurs pourquoi les banques joueraient elles sur du trading, quand elles gagnent déja assez avec l’activité commerciale d’intermédiation sans (quasi) risque. Assez de fantasmes.. assez de populisme… assez de misérabilisme.

  19. vous etes assez drôles, je me marre grave. c’est quoi le but d’une entreprise commerciale si ce n’est le profit ? En france dès qu’on gagne un centime, certains (généralement ceux qui ne sont pas concernés : bandes de jaloux) trouvent ça scandaleux. si vous voulez être tous égaux, pourquoi ne pas adopter un modèle “communiste” ? Lorsque le président a doublé son salaire, je n’ai entendu personne crier au loup, je pense que c’est la rémunération des politiques qu’il faut réformer (on ne peut pas avoir 2,3,ou4 mandats et toucher ainsi 2,3 ou 4 salaires, et puis 2,3 ou 4 retraites dès la perte de ces mandats).

  20. Le communisme et la France ?Noonnnnn! lol…Pléonasme…
    Sarkozy n’y est pour rien aujourd’hui, il assume et gère ce que personne n’a jamais fait… En outre nous pouvons parler des régulateurs et enfin arrêter de trouver des coupables chez les exploités(traders,DAF… ). Car, comment voulez-vous rendre coupables des travailleurs qui respectent scrupuleusement les règles du jeux????: raisonnement indigne et dépourvu de toute culture économique et financière…Les premiers responsables de la crise sont les régulateurs, incapables de comprendre, donc d’analyser et contrôler les activités de marché des BFI et celles sur fonds propres de la banque universelle(&Cie Assurance…). Supprimer les bonus des traders : c’est faire du hors sujet !
    -former!les autorités de contrôle qui grace à leurs nouvelles normes Bâle 2 et Mc Donough(01/08),ont fait s’écrouler le marché interbancaire(cause dévaluation des FP), finissant par pourrir l’économie réelle…
    -Contrôler sans lobbying les banques centrales:la Fed,tx >à5% du 06/06 au 08/07???, alors que les taux de crédits hypo US portent principalement sur du révi : catastrophe inévitable sur les détenteurs d’actifs titrisés et les ménages US…

  21. Et la liste est longue, mais dans un premier temps, il serait bon d’arrêter de plonger la plèbe dans le mensonge et la démagogie…’Prendre les devants’ : expliquer l’inavouable et prendre des mesures connues qui ressemble effectivement à un ‘communisme’ mondial…Surprenant d’écrire ceci pourtant ‘le petit livre rouge’ n’est pas posé sur ma table de chevet….

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici