☰ Menu eFinancialCareers

Cas Sarkozy, la famille est-elle un plus en finance ?

Olivier Sarkozy, 38 ans, demi-frère du Président, a été embauché par le groupe Carlyle. L’information, passée inaperçue, dérangerait-elle ?

La firme de private equity Carlyle Group a annoncé avoir recruté Olivier Sarkozy, qui codirige actuellement la branche Institutions financières de la banque d’investissement UBS à New York. Le demi-frère de Nicolas Sarkozy débutera en avril sur son nouveau poste de codirecteur en charge des investissements dans l’industrie financière.
Si les compétences de ce professionnel averti ne sont pas en doute, la question de la filiation en finance brûle les lèvres…
C’est très gênant, très très gênant d’en parler… Disons que c’est toujours un plus ! , euphémise un banquier senior qui a requis l’anonymat.

Dans ce même univers politique, on peut également citer Jérôme Balladur, fils d’Édouard, directeur général de Fonds Partenaires-Gestion (FPG), qui gère l’activité de private equity de Lazard, ou encore la récente promotion de Marc-Olivier Strauss-Kahn, directeur général des études de la Banque de France. Le frère du nouveau directeur de la Banque Mondiale vient d’être nommé représentant de la Banque de France aux États-Unis, un poste nouvellement créé, selon une source interne.

Le nom est un catalyseur. Être “bien né” rassure toujours un recruteur, reconnaît Jérôme Hacquard, associé, en charge du département private equity, financements structurés & corporate finance du cabinet de chasse spécialisé Singer & Hamilton. Attention, si les professionnels de ces métiers veulent bien rendre des services, ils ne sont toutefois pas prêts à faire des compromis sur le niveau de compétences !

commentaires (3)

Comments
  1. J’ai l’impression que le népotisme n’est pas une caractéristique particulière de la banque. Il y a des secteurs plus connus pour leurs dynasties… Par contre, c’est clair que je ne vois pas d’amélioration en la matière. C’est juste plus discret peut-être. Le “fils de” n’aura plus intérêt à se faire connaître comme tel. Question de crédibilité.

  2. Carlyle group ? cf Bush familly and friends? Je crois que c’est le début de la fin de notre pays.simplement…discrètement…en douceur…et la fin des illusions, des perspectives de carrière…pour le commun des mortels, qui ne font pas le poids dans les recrutements face à l’élite oligarchique.

    Dire que les médias n’ont de cesse de critiquer la Russie de Poutine…je ris jaune et quitte définitivement cette profession financière ou le nom, l”école et l’entregent comptent infiniment plus que l’exactitude des prospectives et prévisions financières et économiques.

    “Pas de compromis sur le niveau de compétences? tellement compétents que l’on crée des postes sur mesure?”

    C’est le triomphe de la langue de bois, du double-discours et des élites auto-proclamées, alors les compétences, dans cette affaire, tout le monde s’en fout.
    Ce qui compte vraiment c’est le renvoi d’ascenseur…
    adesias om papé.
    Les prédateurs gouvernent…

  3. Carlyle est le fonds au CA duquel siègeaient (siègent encore?) des membres de la famille Ben Laden, ainsi que Bush and friends, qui s’était d’ailleurs tous réunis le 11 septembre au matin. Devinez qui sont les seuls à avoir pris un avion pour sortir du pays, après les attentats ce jour là…
    Carlyle est aussi connu pour être au centre des décisions politiques à Washington DC du fait de leur participation dans nombre d’industries profitant de l’économie de la guerre (armement etc.)
    Olivier Sarkozy chez Carlyle…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici