☰ Menu eFinancialCareers

Le point sur les news (11/12) : Les banques en France prévoient moins de suppressions d’emploi qu’ailleurs en Europe, mais embaucheront aussi moins…

Emploi: les banques françaises tournent-elles en rond ?

Emploi: les banques françaises tournent-elles en rond ?

La réduction des coûts fera sentir ses effets dès le premier semestre 2013 avec de nouvelles suppressions de postes à prévoir dans le secteur bancaire en Europe, selon le  baromètre des banques européennes d’Ernst & Young. En moyenne, 45 % des banques européennes prévoient de réduire leurs effectifs dans les six prochains mois. Ce chiffre atteint 41% pour les banques présentes en France (La Tribune)

Les banquiers les plus affectés seront ceux basés aux  Pays-Bas et au Royaume-Uni : respectivement 70% et 64% des établissements bancaires y anticipent des coupes claires. Les plus chanceux exerceront dans les pays nordiques, où seulement 22 % des banques ont prévu une réduction de leurs effectifs.

Si l’on se penche sur l’étude, on remarque dans le même temps que les banques en France affichent moins de projets d’embauches qu’ailleurs en Europe pour les 6 prochains mois (19% des établissements en France se préparent à recruter contre 21% pour la moyenne européenne).

Ce sont la banque de détail et commerciale et la banque privée/gestion d’actifs qui bénéficieront le plus de ces plans de recrutement (60% des acteurs présents en France veulent y embaucher). Dans une moindre mesure, la banque d’investissement (20%) devrait également faire partie des rares activités où les banques prévoient de se renforcer dans l’Hexagone. Dans tous les autres secteurs (corporate banking, fonctions centrales…), le statu quo règne.

Pendant ce temps :

La police londonienne procède à trois arrestations dans l’affaire du Libor (BBC)

Les banques françaises dans la tourmente de l’Euribor (La Tribune)

Blanchiment d’argent : HSBC va payer 1,9 milliard de dollars pour clore des poursuites aux Etats-Unis (Le Boursier)

L’énorme amende que devra payer HSBC se traduira par une importante part de différés pour les bonus de ses dirigeants dans les 5 prochaines années (Sky News)

Un français prend la tête du numéro deux mondial des « hedge funds » : Emmanuel Roman va remplacer Peter Clarke à la tête de Man Group (Les Echos)

La vente de CA Cheuvreux à Kepler franchit une étape décisive (L’Agefi)

Année noire pour les introductions en Bourse, mais les professionnels espèrent une meilleure année 2013 (Les Echos)

Les plans d’actionnariat salarié dans la finance font moins recette que par le passé (Agefi)

Un CV de l’Avent pour une embauche avant Noël (Blog Emploi)

La banque privée suisse Mirabaud recrute à tout crin (Financial News)

La banque privée suisse Lombard Odier ouvre une filiale au Luxembourg avec une dizaine d’employés (Paperjam)

Le plan anglo-américain pour éviter un Lehman bis (Le Temps)

“Seuls les professionnels très jeunes et hautement qualifiés veulent se frotter au marché de l’emploi à Hong Kong pour quelques années. Une fois qu’ils ont des enfants, ils prennent alors conscience de la pollution, de l’absence d’espaces verts, de la foule” (Bloomberg)

Fahim Imam-Sadeque, un banquier d’investissement, a invité un collègue pour dîner pour le débaucher chez son nouvel employeur. Un dîner qui lui aura coûté £1.7 million (perte de son bonus, rupture des termes du contrat)  (Telegraph)

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici