☰ Menu eFinancialCareers

Le point sur les news (7/12) : Blackstone change de main et réduit la voilure à Paris ; : Les salaires fixes toujours en hausse dans le private equity…

Earns Blackstone

Conséquence d’un marché M&A en berne, le géant américain Blackstone a opéré quelques changements dans son bureau parisien. Il est surtout question d’un “recentrage” des activités vers le conseil aux institutions financières dont le responsable Nicolas Hubert devient le nouveau patron opérationnel pour la France (Agefi). Cet ancien collaborateur de Lazard succède au duo Jean-Manuel Richier et Michel Steg.

Nicolas Hubert dit vouloir également continuer à « accompagner Blackstone en France dans ses activités d’immobilier, de capital-investissement et de dette ». En pratique, l’équipe parisienne se réduit comme peau de chagrin. « Ils passent d’une dizaine à 3 collaborateurs à Paris », nous a confié un chasseur de têtes parisien.

Faut-il y voir le signe que la situation se gâte vraiment pour les professionnels du M&A à Paris ? En tout cas, les perspectives ne sont toujours pas réjouissantes, si l’on en croit les dirigeants français. Seulement 40% des responsables français interrogés par NetJets Europe croient en une évolution positive des transactions l’an prochain.

Dans l’actualité également, le private equity continue de chouchouter ses professionnels, en dépit de performances discutables voire en berne. Une majorité des firmes de capital investissement (55%) sont prêtes à augmenter jusqu’à 20% les rémunérations fixes de leurs collaborateurs en 2013, selon la dernière enquête de Prequin (Agefi).

Une bonne nouvelle pour les professionnels français, minés par l’incertitude réglementaire au sujet de la taxation de leur carried-interests. On compte un peu moins de 200 firmes en France. Axa Private Equity, Pai Partners, Astorg Partners, LBO France and Chequers Capital figurent parmi les plus importantes.

Et aussi :

Exane passe à nouveau devant la commission des sanctions de l’AMF (Les Echos)

L’enveloppe de bonus chez JPMorgan pourrait baisser de… 2% cette année (Bloomberg)

Si vous être riche – très riche – vous pourrez vous envoler vers la Lune dès 2020. Prix du ticket ? 1,2 milliard d’euros. (La Tribune)

La Suisse veut relancer le secteur de la gestion d’actifs (Newsbanques)

Krishna Patel, responsable de la banque privée d’HSBC, quitte son bureau genevois et sera remplacé par Peter Boyles, qui sera aussi basé à Genève (Le Temps)

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici