☰ Menu eFinancialCareers

Ces frenchies qui réussissent à Londres

Les institutions financières britanniques seraient-elles en passe de devenir friandes des frenchies ? À peine quelques semaines après la nomination de Xavier Rolet à la London Stock Exchange (LSE), c’est au tour de l’assureur britannique Prudential d’annoncer le remplacement pour fin septembre de son directeur général, Mark Tucker, par son actuel directeur financier Tidjane Thiam, qui devient par la même occasion le premier patron noir d’une très grande entreprise britannique.

Polytechnicien de formation, diplômé de l’École des Mines, ce Français d’origine ivoirienne a auparavant effectué une grande partie de sa carrière au sein du cabinet de conseil en stratégie McKinsey avant d’être débauché pour diriger Aviva, la grande rivale de Prudential, au niveau européen. Ils veulent me voir ? Très bien ! Mais dites-leur bien que je suis noir, africain, francophone et que je mesure 1,93 m , avait-il alors lancé au chasseur de têtes qui le démarchait (AFP).

La France à la traîne ?

Dans l’Hexagone, hormis L’Oréal où le Britannique Lindsay Owen-Jones est aux commandes depuis plus de 20 ans, les exemples de sociétés dirigées par des profils internationaux sont rares, et les établissements financiers n’y échappent pas. Les recruteurs eux-mêmes reconnaissent que ces derniers sont souvent dirigés par des énarques et autres polytechniciens.

Mais avoir fait polytechnique ne suffit pas : Tidjane Thiam rappelle qu’au début de sa carrière, il n’a pas réussi à trouver en France de poste à sa mesure, s’entendant régulièrement répondre : Vous êtes formidable, mais il s’agit de diriger 10 000 personnes qui ne comprendraient peut-être pas l’arrivée de quelqu’un comme vous (Europe1). Et Tidjane Thiam de conclure : Je dis bravo au Royaume-Uni de montrer ainsi la voie… C’est paradoxal dans la mesure où je suis un pur produit du système français.

commentaires (23)

Comments
  1. Tout le monde sait bien ici a Londres qu’il est quasiment impossible pour un noir d’acceder a un poste de direction dans une boite francaise.

    Il n’y a qu’a voir le nombre de noirs et d’arabes diplomes des plus grandes ecoles francaises et qui on emigre en UK pour trouver un poste a la mesure de leurs ambition.

    En france on aime bien les beaux discours mais dans la realite beaucoup ne peuvent supporter d’etre manages par un black ou un arabe

  2. Un autre aspect de la réussite et de l’ouverture d’esprit serait que les diplômés de l’Université en général (pas seulement Dauphine et Assas) arrivent aux postes à responsabilité, et non pas à être cantonnés au guichet ou au back office.
    En vous remerkiant.

  3. C’est vrai! ça devrait faire l’objet d’un article, le fait que des individus issus d’universités normales ou moins coté que Dauphine et Assas parviennent à des postes à responsabilités grâce à leur persévérance et à leurs aptitudes et valeur humaines. la valeur ajoutée des uns et des autres ne se limitent pas toujours à la renommée de son école de commerce etc… En effet, dans la vie de tous les jours, on est souvent surpris!

  4. Tant que la France vouera un culte quasireligieux aux diplomes des grandes ecoles et discriminera sournoisement ceux qui n’ont pas la bonne couleur et/ou le bon diplome, les talents continueront a s’expatrier en GB, aux US ou au Canada, bref la ou on juge les gens sur leurs competences et pas uniquement sur leurs diplomes ou origines

  5. le probleme en france est double : en premier lieu la survalorisation du diplome d’origine. Le diplome est certes important , il reflete un certain potentiel, mais ne fait pas tout.
    Impossible d’acceder a certains postes dans des grands groupes si on ne sort pas des top 3-5 ecoles de commerce/ingenieur. C’est absolument contreproductif, ce pays se prive de talents. Et il suffit de lire la presse ces derniers temps pour constater que nombre de ces dirigeants X-Mines-HEC sont de vrais bras casses (SG,Natixis, Caisse d’Epagne et j’en passe)..
    Certes les anglais sont aussi selectifs en recrutant beaucoup d’Oxbridge et MBAs pour des postes eleves mais ils valorisent 100 fois plus la diversite de talents dans leur boites . Il est tres frequent de voir des diplomes en lettres,philo,physique,comptables a des postes eleves en Angleterre.

    Le deuxieme probleme est la couleur de peau. Vu des US ou du RU la France est tres en retard dans la mise en avant de ses diversites. La plupart des noirs ou arabes promus a des postes de management dans les boites francaises servent souvent d’alibi pour cacher ce fameux plafond de verre !
    Un petit effort, ouvrez vous l’esprit chers amis francais!

  6. De plus, tant que les français refuseront de traiter franchement la question de la couleur de peau dans le monde travail, rien ne bougera! La France vit dans une réalité utopique où l’égalté des chances est soit disant l’un des fondements la république. Mais c’est faux! les principaux pays anglophones ont opté depuis lgtps pour la discrimination positive, alors qu’en France, traiter un sujet en faisant référence la couleur de peau de l’individu est anti-constitutionnel. c’est plutôt le fait de tout nier en bloque qui est anti-constitutionnel.

  7. De tte manière dès qu’on parle de nommer une minorité à la tête d’une entreprise française, le sujet est vite évité et on fait croire qu’on avance ds la façon de penser en France.. pff…continuons ainsi cette mentalité

  8. Preuve flagrante qu’ on peut avoir les bons diplomes en France (X-Mines quand meme!) mais pas la bonne couleur pour l’emploi

    Et ce sont encore et toujours les anglo-saxons qui recuperent ces talents . elle est belle la France et sa diversite !

  9. Je pense que la France et les francais ne vont pas variés sur ses idées: élitisme poussé au ridicule, grande école doit systématiquement etre à l’avant, université médiore donc back-office, minorité, pas possibilité d’etre en avant pour ne pas choquer ou heurter les sensibilités. Ayant fait mes études en France et beaucoup voyagé, je peux vous dire que c’est le seul pays de l’OCDE qui forment les jeunes pour les mettre après au back office.
    Vivant aux USA, j’en suis sur que vu le nombre de Francais travaillant à Londres, ci c’était Paris la grande place, ils ne vont pas accepter que les anglais débarquent en meutes sur Paris et ne parlant pas bien le Francais. Lorsque je travaillais à Londres, j’étais toujours étonné des profils ( universités de province, lettres, langues, philo…).
    A cause de la mentalité en France, les choses ne vont pas changer car c’est culturelle

  10. Oui, les mentalites francaises n’ont pas trop change et les raisons en sont multiples :
    * geographiques: montagnes et mers tres variees;
    (les Echos 2008: 70% des allemands vont a l’etranger au moins une fois par an, pour un motif touristique ou professionnel…mais seulement 17% des francais);
    * culturelles et/ou politiques (programmes tele d’origine
    etrangere traduits et pas sous-titres au motif de la defense
    du francais; le pourcentage de francais vivant aux USA ou ailleurs
    est souvent plus faible que chez nos voisins; un absence de culture
    economique se traduisant par une peur des autres capitalismes et
    systeme de protection sociale; le mythe du ‘meilleur regime
    d’assurance mondiale au monde’; un passe !)
    Depuis mon retour de Wall Street (MIS mgr Front office, ScotiaBank) en 1988, pour rejoindre HP Europe a Grenoble, j’ai bien vu que les choses n’ont pas trop evolue… Chaque mois, il y a une personne pour me demander ou j’ai si bien appris a parler le francais (dans le sud de l’Alsace pardi !), pour me dire . J’envisage d’emigrer en CH un jour ou l’autre…et surtout d’inciter mes enfants a partir.

  11. Ceux là même qui nous prêchent les vertus d’une discrimination positive à la française sont les premiers à masquer la discrimination dans le monde du travail ?
    Comment peut-on accepter d’empêcher les uns ou autres de travailler simplement parce que l’on ne veut froisser des amitiés ?
    Le culte du diplôme est aussi un paravant car même à prendre tous les étudiants des grandes écoles, ils ne peuvent occuper tous les postes de responsabilité en France.
    Il est grand temps de mettre la vrai question sur la table : la lutte effective contre le racisme.
    Contrairement à bcp, la discrimination dite positive americaine doit beacoup à la volonté judiciaire et au sanctions financières qui s’en suivent. Cela bien au dela de la volonté politique.
    Le nier, c’est rester dans l’hypocrisie du statut quo.

  12. Marre d’entendre tout le temps les mêmes discours…
    Ces français qu’on “s’arrache” à Londres, ces français qui “réussissent” à Londres, ces français qui ont fait quoi de leur vie ?? Polytechnique et/ou mines, ponts et chaussées…

    La France qui réussit s’arrête là, ceux qui ont fait polytechnique et/ou mines/ponts et chaussées….oh j’oubliais, pardon, mille excuses, grâce, pitié, HEC, ESCP, ESSEC…et Stop. Voilà d’ou sortent les français qui “réussissent et qu’on s’arrache” à Londres !!!!

  13. Et il n’y a pas seulement la couleur de peau. Le sexe est evidemment un facteur de discrimination de longue date. Il n’y a qu’a regarder le nombre de femmes dans les conseils d’administration des boites du CAC40. On peut les compter sur les doigts d’une main. C’est consternant. La France est vraiment le pays de tous les conservatismes. Heureux d’etre aux US et pas pret de rentrer.

  14. Vous vous focalisez sur la finance, mais regardez l’equipe de foot nationale anglaise. Pas très black blanc beur ! Plutôt White, non !Idem pour le rugby.

    Il y a plus d’opportunités à Londres, il y était donc plus facile pour des profils différents ou moins pointus de trouver du travail dans la finance.

    Il est vrai que les grands groupes cultivent le réseautage grande école, mais force est de constater que ce sont souvent de très bons éléments.

    Un diplômé de Dauphine dont la renommé vient de … la sélection à l’entrée dont les étudiants ne veulent pas entendre parler.

  15. Je trouve toutes vos remarques un peu trop stereotypées. Cela est tout à fait naturel que l’on embauche aux postes importants en priorité les diplômés de grandes écoles puisque ce sont eux qui ont montré dans leur cursus scolaire les plus grandes facultés d’apprentissage et de compréhension.

    Concernant les minorités ethniques, la aussi le discours est un peu simplet, certes elles sont moins visibles aux postes importants, mais c’est faux de dire qu’on les écarte systematiquement, j’ai déja travaillé sous la responsabilité d’une personne de couleur, je suis dans la banque. Le problème est que ces minorités sont fortement sous-représentées dans les grandes écoles ( ~ 2% des gens dans ma promo) et que c’est là qu’on va chercher nos futurs cadres.

  16. entièrement d’accord avec beefos et djamel
    si j’ai fait une grande école, c’est avant tout pour les portes que cela ouvre, car en terme de contenu, ca ne diffère pas forcément beaucoup de ce qu’on pourrait apprendre ailleurs
    évidemment, les concours aux grandes écoles ne jugent que d’une certaine façon de penser, mais force est de constater que si ca ne présageait pas de certaines prédispositions pour le monde professionnel, les recruteurs ne s’y intéresseraient pas.
    Après il faut évidemment avoir l’intelligence de panacher les profils pour tirer profit des qualités de chacun

    et ne croyez pas que tout est vert ailleurs : Oxford, Cambridge, Harvard, Stanford, MIT, … j’en passe : ce sont bien des écoles d’élites

  17. Les 3 derniers commentaires me font rigoler. S
    Si on parle de manière GENERALE.. la Frances EST EN RETARD par rapport aux pays anglo-saxons, y’a pa photo messieurs. Mon cousin qui a fait HEC pour la spécialisation Entrepreneuriat, il a eu tous les soucis pour avoir un poste de responsabilité en France dans la finance et gérer une équi pe..malgré un stage de fin d’études ds la finance en France. Fo croire que son bronzage ne lui a pas porté chance..
    Après quelques candidatures à Londres, il trouve un boulot mieux payé, et à un poste à la hauteur, encadrant un service de gestion de risques de marché dans une banque privée. Sorry but it would not be possible in France..
    Conclusion: en France, on nie toujours les problèmes et on essaie de faire un effort une fois en passant.. La vérité est qu’ils refusent d’ être dirigés par une minorité compétente.. that”s all..
    Par ailleurs, que la France continue avec les grandes écoles, d’ailleurs tous les potes que je connais à la fin de cursus d’école de commerce ou d’ingénieurs ne veulent pas rester en France, car on ne leur propose pas de postes à la hauteur de leur compétence, et qu’ils sont moins bien payés qu’à l’étranger.. ++

  18. Tout à fait d’accord avec les commentaires de Phasme, son explication décrit le manque d’ouverture d’esprit des RH français de grandes banques.. ou sont passés les diplômés des universités??

  19. @ Cédric,

    Je suis content que mon post te fasse rire. Personnellement, j’ai fait une grande école, j’exerce en France et je suis très content de mon métier.

    Mon chef est d’origine asiatique et personne ne remet en cause ses compétences, personne n’y prete même la moindre attention, cela est naturel.

    Je le repète : les postes de cadres financiers sont ouverts à tous. Le meilleur moyen d’y acceder, c’est le diplôme, et les formations diplomantes sont elles aussi ouvertes à tous sous condition de résultats( je rappelle que les grandes écoles d’ingénieur sont gratuites, et que les élèves en difficulté financière peuvent obtenir des bourses). Mais je suppose que les mêmes paranoiaques qui voient du racisme partout vont me dire que les employeurs sont racistes, les directeurs d’écoles sont racistes, la prof de maternelle aussi etc etc…

    Peut-être que si ton pote n’a pas réussi à trouver, ce n’est pas à cause de son bronzage mais d’ambitions peu raisonnables : je ne connais pas beaucoup de gens qui prétendent vouloir diriger une équipe de cadres dès la fin de leur stage de fin d’études, fussent-ils diplômés de HEC.

    Remettez-vous aussi vous mêmes un peu en cause.

  20. Peut etre pourrait-on remonter un peu plus loin… L’accès aux grandes écoles, les chances d’y réussir sont elles les memes pour tous ? La réponse est non, biensur. Comme l’indiquait beefos, légèrement arrogant, les minorités ethniques OU sociales sont largement sous représentées dans les grandes écoles. Est ce à dire qu’elles ont des capacités moindres ? La encore, non bien sur. Juste que dès le plus jeune age dans ce pays, on vous catalogue, vous classe dans une boite, et il est par la suite très difficile d’y ressortir. Pour moi le problème n’est pas du racisme pur mais de l’élitisme social. La France est a ce sujet hypocrite et totalement obtue. Il en est de meme pour une majorité de ces élites qui trustent les meilleures places, certes disposant de capacités probablement supérieures à la moyenne, mais souvent totalement déconnectés de la réalité quotidienne. Facile de se dire ouvert et de donner des leçons lorsque l’on a jamais eu à faire face aux barrières à la progression. Ne pas oublier néanmoins que tout est possible pour celui qui en veut, que ce soit ici ou ailleurs.

  21. @ Beefos,

    tu parles comme les gens qui n’ont jamais eu de problèmes dans la vie.. venant d’une grande école d’ingé c’est normal, même si elle était gratuite pour toi…
    je ne vois pas de racisme partout, je te parle de faits clairs et précis, TODAY, en France, si tu fais un sondage dans les entreprises du CAC40, tu verras bien que peu de minorités ou même de femmes sont nommé(e)s Directeur général d’une entreprise française ou d un service Département risques ou quoi que ce soit..
    bien évidemment avec des gens comme toi, qui pensent que tout doit être donné aux diplômés d’école ou d’ingé, IL EST EVIDENT que les mentalités n’évolueront pas..
    Comme dit deli.k, avec des hypocrites comme toi, on ne risque pas d’avancer, en France ce n’est pas forcément du racisme pur mais aussi de l’élitisme social..
    Beefos, tu aurais dû faire un tour en fac et chercher du boulot à certains postes et on verrait que ton discours serait différent..
    Le problème de la France est un problème d’ouverture d’esprit et du manque de confiance des diplômés de faculté, ça fait plus de 40 ans que ça dure et c’est évident que ça risque de continuer avec des gens comme toi Beefos. BYE

  22. Cela risque surtout de continuer avec les grèves qui paralysent les universités tous les ans. Celà dit, j’ai déja dit que je trouvais cela normal que les postes les plus exigeants soient offerts aux diplômés d’écoles car ce sont eux qui ont montré les meilleurs aptitudes au cours de leur scolarité. Il y a en effet une discrimination, basée sur les connaissances et le mérite.
    Ce sont les règles du jeu, elles ont le mérite d’être claires pour tout le monde, libre à chacun de s’y conformer ou pas. Je ne prétends pas qu’ells soient d’une équité parfaite, néanmoins je les trouve assez justes dans l’ensemble.

    Je ne sais pas ce que tu entends par “des gens comme toi” , on se connait? Personnellement, je ne me suis pas permis de te juger.

  23. tu devrais créer un lobby “vive les écoles de commerce, écoles d’ingénieur”? C’est bien ce que je dis, un étudiant brillant d’université n’a pas autant de connaissances et n’a pas le droit d’avoir un meilleur poste qu’un étudiant décole de commerce ou d’ingé.. Vive les riches, à bas les pauvres…pff.. Vive Beefos le fils à papa

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici