☰ Menu eFinancialCareers

Voici les 8 hedge funds les plus susceptibles d’embaucher

Hedge clippers

L’industrie des hedge funds ne devrait pas terminer l’année au meilleur de sa forme, à cause d’actifs sous gestion en forte baisse (11,5 milliards de dollars envolés rien que sur le mois d’octobre). Certains fonds sont cependant encore suffisamment robustes pour susciter l’intérêt des investisseurs. C’est notamment le cas des fonds dit ‘quantitatifs’ qui continuent d’embaucher…

Nous avons ainsi passé à la loupe huit d’entre eux. Ces hedge funds ont connu une croissance de leurs actifs sous gestion à deux chiffres, si l’on en croit les chiffres fournis par Hedge Fund Journal, Hedge Fund Intelligence, Preqin et les hedge funds eux-mêmes. Sauf indication contraire, ces chiffres concernent le premier semestre 2012. Les postes à pourvoir cités dans l’article figurent sur les sites Internet des entreprises.

Tous ces hedge funds sont basés dans des pays anglo-saxons. Ce qui n’empêche pas un certain nombre de professionnels issues d’établissements français (notamment la SogGen) d’y être débauchés. A l’heure où se pose la question de l’avenir des hedge funds en France, il y a peut-être là des opportunités à saisir pour tous les gérants qualifiés, désireux de connaître une ascension professionnelle rapide.

1. Bluecrest Capital Management

Croissance annuelle des actifs sous gestion : +16% à 31,1 milliards de $ (au 1er juillet 2012)

Les résultats annuels 2011 de Bluecrest à Londres, qui n’ont été publiés qu’au mois d’octobre de cette année, montrent que le fonds a terminé l’année avec moins d’employés qu’au 1er janvier, à savoir 181 employés contre 200 à la fin 2010. Ils ont en moyenne touché un salaire de 240 k$ d’après le bureau de recensement des entreprises Company House. Cette année, toutefois, le nombre de salariés recensés par la Financial Services Authority (FSA) a augmenté de 28 et 6 d’entre eux ont pris leurs fonctions en novembre. Dernière recrue en date, qui remonte au 16 novembre : Ashish Goyal, un ancien courtier en devises de JP Morgan qui est aveugle et utilise un logiciel de lecture d’écran pour discerner des graphiques et des présentations.

2. Winton Capital Management

Croissance annuelle des actifs sous gestion : +27% à 28,5 milliards de $

Winton est un gestionnaire de fonds basé au Royaume-Uni entièrement piloté par ordinateur (90% de ses transactions sont exécutées automatiquement par des algorithmes), si bien qu’en termes d’embauches une grande partie des recrues sont des scientifiques et des programmeurs. Il y a actuellement 22 postes vacants – principalement dans les bureaux de Londres et d’Oxford – couvrant aussi bien des fonctions IT pour des postes pour des jeunes diplômés que des fonctions purement scientifiques dédiées au développement des stratégies quantitatives.

L’entreprise a publié son rapport annuel 2011 en octobre dernier, on y apprend que ses profits ont augmenté de 23% à 260 millions de dollars, grâce à une envolée de 65% des actifs gérés, à 28,5 milliards de dollars. Au cours de la même période, les effectifs ont augmenté de 195 à 218 personnes, avec un salaire moyen de 580 k$. Parmi ces personnes, 97 étaient des chercheurs scientifiques – principalement des titulaires d’un doctorat en mathématiques et en physique qui travaillent avec des programmeurs pour développer des algorithmes de trading.

Selon le registre de la FSA, 8 personnes ont rejoint l’entreprise cette année, parmi lesquelles Matei Oprea, ancien trader chez RBC Capital Markets ou Joss Anstey, un ex-SocGen.

3. Capula Global

Croissance annuelle des actifs sous gestion : +36,8% à 13 milliards de $

Basée à Londres, et spécialisé dans le Fixed Income, Capula a été créée en 2005 par l’ancien prop trader de chez JP Morgan Huo Yan. Il a développé plusieurs nouveaux fonds cette année – notamment un fonds spécial de 500 millions de dollars destiné à parier contre les banques espagnoles et un fonds de distressed debt. Ce qui a généré des embauches.

Parmi les recrues récentes, on peut mentionner Stephen Heanley, ancien directeur général chez Angel Gordon & Co, recruté en tant que gestionnaire de portefeuille, mais aussi Ivan Chalbaud, ancien trader taux chez UBS et David Dymov de chez Barclays. Depuis le début de l’année, la FSA a recensé 17 personnes supplémentaires. À noter que le fonds est également en expansion à Hong Kong.

4. CQS

Croissance annuelle des actifs sous gestion: +12% à 11,8 milliards de $

Si l’augmentation des actifs gérés par CQS semble relativement modeste, c’est parce qu’elle  intervient à l’issue d’une période où les actifs ont presque doublé au cours des 18 mois clos le 30 décembre 2011.

Parmi les dernières recrues, David Morant, ancien trader de chez SAC Capital Advisors qui est venu étoffer l’équipe actions long / short. Emma Dodson et Benjamin Halfacre, deux anciens de chez SAC, l’ont rejoint chez CQS. Quant à Elliot Morley, ancien directeur à la Société Générale, il a rejoint l’équipe de structuration. Au total, la FSA a recensé 10 personnes supplémentaires cette année.

5. Aspect Capital

Croissance annuelle des actifs sous gestion: 36% à 6,8 milliards de $

Comme on peut s’y attendre de la part d’une société fondée par Martin Luek et Michael Adam, qui ont joué un rôle clé dans le développement du programme de trading  AHL de Man Group, les recrutements d’Aspect Capital à Londres concernent en grande partie la recherche et l’IT. Les effectifs sont passés de 120 à 137 personnes l’an dernier, selon les comptes déposés à la Companies House en octobre. Les recrues sont principalement pour des programmeurs et des chercheurs ayant une formation en mathématiques ou en physique. Les deux tiers de ses salariés travaillent dans ce domaine.

Depuis le début de l’année, le hedge fund n’a recruté que 3 nouvelles personnes selon le registre de la FSA : Kelly Kirklin, ex-associé chez COV Capital Partners, Sean Anthony Richardson et Murray, ex-directeur de HSBC Alternative Investments. La firme a d’ores et déjà confirmé qu’elle était constamment à l’affût de chercheurs ayant de bonnes compétences techno.

6. Cantab Capital Partners

Croissance annuelle des actifs sous gestion : +59% à 4,3 milliards de $ (au 1er octobre 2012)

Cantab Capital Partners a augmenté les actifs sous gestion de son fonds quantitatif PCC de près de 1,6 milliard de dollars en 2012 en octobre, selon les données fournies par Preqin. L’entreprise est fortement tributaire des modèles informatiques, ce qui signifie que près des deux tiers de ses employés travaillent dans sa division Recherche et viennent généralement armés d’un doctorat en mathématiques de l’Université de Cambridge, la ville où est basé Cantab Capital Partners.

Erich Schlaikjer, directeur des systèmes d’information (DSI) du hedge fund, nous a récemment indiqué que la société recrutait généralement 3 ou 4 personnes par an dans son équipe de 40 personnes, la plupart d’entre elles possédant un diplôme en sciences dures, comme la physique ou les mathématiques. Il reçoit en général 600 CV par an, en reçoit 200 en entretiens pour n’en sélectionner au final qu’une poignée.

7. D.E. Shaw

Croissance annuelle des actifs sous gestion: +28,5% à 27 milliards de $

D.E. Shaw a affiché la plus forte hausse de l’actif géré parmi la liste US établie par le magazine Absolute Return qui recense les hedge funds les plus importants au monde. Il s’agit d’un véritable revirement de situation, il y a deux ans les actifs sous gestion ont plongé de 7 milliards de dollars et l’entreprise a réduit de 10% son personnel, soit 150 personnes. Bien que l’entreprise ne révèle pas de chiffres sur sa performance, deux de ses directeurs généraux ont déclaré lors du Reuters Global Investment Perspectives 2012 Summit que l’année avait été « très bonne » et qu’ils s’attendaient à une “excellente performance”. Ce qui devrait générer des embauches…

Le hedge fund basé à New York est connu pour ses modèles pilotés par ordinateur, même si seulement la moitié de ses actifs sous gestion sont alloués à ces stratégies. Guère étonnant de constater que parmi les recrutements actuels, nombreux sont ceux qui concernent des fonctions techniques. Il y a actuellement 32 postes vacants, principalement aux Etats-Unis, dont 8 concernent le développement technologique et 6 les stratégies quantitatives. La firme souhaite également recruter trois traders.

8. Bridgewater Associates

Croissance annuelle des actifs sous gestion : +9,8% à 77,2 milliards de $ (1er juillet 2012)

Bridgewater a célébré son nouveau record d’actifs sous gestion des hedge funds, selon le classement établi par Absolute Return, en annonçant des plans pour établir un somptueux bureau 750 millions de dollars pour y loger ses 1225 employés. Mieux encore, en termes de recrutements, la firme a promis de créer jusqu’à « 1000 emplois de top niveau » au cours des dix prochaines années.

Au jour d’aujourd’hui, il y a environ 45 emplois vacants, principalement axés sur la technologie.

D’après les portraits des employés sur le site Internet de l’entreprise, il est apprécié de participer aux évènements collectifs type fêtes d’Halloween et Mardi Gras. Selon Paul, stratégiste portefeuille au service clients, cela signifie « beaucoup de danse, de musique et d’alcool ». Avis aux amateurs…

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici