☰ Menu eFinancialCareers

Le point sur les news (5/12) : Le nombre d’agences bancaires pourrait baisser de 2 à 4% par an ; les négociations sur l’Union Bancaire capotent…

Le ciel se couvre pour la banque de détail aussi

Le ciel se couvre pour la banque de détail aussi

Le cabinet Roland Berger a récemment publié une étude, qui anticipait 40.000 nouvelles suppressions d’emplois dans la banque d’investissement au cours des prochaines années. Cette fois, c’est la banque de détail en France qui est mise sur le gril par le cabinet. Contrainte par la réglementation et de mauvaises conditions de marchés, l’activité doit faire face à une érosion de sa rentabilité (L’Agefi). Pour préserver précisément leur rentabilité, les banques devront réduire leurs frais de 5 milliards entre 2012 et 2015.  Parmi les pistes évoquées : la réduction du nombre d’agences de l’ordre de 2 à 4% par an dans un pays qui en compte 39.000 (NewsBanques).

Quid de l’emploi ? Les plans d’embauche des banques françaises pour 2013 sont moins ambitieux que par le passé. Signe que dans ce secteur aussi le vent tourne ? Le cabinet de recrutement Robert Walters a déjà pronostiqué fin octobre une chute de 20% des embauches dans le secteur cette année en France.

L’étude de Roland Berger résume la situation en évoquant un « frein sur les embauches conduisant à une baisse des effectifs ». Les métiers sont, eux, appelés à évoluer pour répondre à la nécessité « d’inscrire la relation conseiller dans une vraie démarche multi-canal » et « d’activer des compétences de “retail de précision” » du fait d’une clientèle de plus en plus différenciée. Ceci pourrait signifier une montée en gamme des conseillers, avec parallèlement une implication toujours forte des équipes IT pour renforcer le modèle multi-canal.

Pendant ce temps, il y a de l’électricité dans l’air entre les ministres des finances des 27, qui ne sont pas parvenus hier à trouver un accord sur la supervision bancaire, incontournable pour une Union bancaire (La Tribune).

Le projet, pris en étau entre les exigences britanniques et allemandes, sera à nouveau discuté le 12 décembre. En attendant, la Grande-Bretagne brandit la menace d’un veto (The Telegraph) alors que la City, elle, continue de batailler contre Paris (Le Monde).

En France, en revanche, le secteur bancaire a réussi à sauver les meubles à l’approche de la présentation de la nouvelle loi bancaire grâce à un lobbying intensif, selon L’Expansion.

Et aussi :

Citigroup annonce 11.000 nouvelles suppressions de postes (Business Insider)

Les étudiants de l’Insead (aux deux tiers d’étrangers), aime la France et les Français, mais sont très critiques sur la France (Les Echos)

43 familles françaises parmi les 300 plus riches de Suisse et un nouveau venu Claude Dauphin, ancien trader chez Glencore et fondateur de Trafigura avec 5 autres fondateurs dont Eric de Turckheim, qui figure lui aussi au classement (Les Echos)

La presse allemande et le fisc tirent à boulets rouges sur les banques suisses (Le Temps)

Un trader américain employé par la maison de courtage Rochdale Securities arrêté pour transactions douteuses sur le titre Apple (Le Monde)

Morgan Stanley : Enquête de la Finra sur le directeur du courtage de taux (NewsBanques)

Les banques peinent à céder leurs gestions (Agefi)

Le Chancellier britannique George Osborne va annoncer une cinquième hausse des taxes pour le secteur bancaire (The Times)

Les patrons français loin d’être les mieux payés d’Europe (Les Echos)

L’ancien directeur financier du groupe de bancassurance Fortis, Gilbert Mittler, est le troisième dirigeant à être inculpé dans l’affaire Fortis (Trends)

Banca Leonardo unifie ses structures à travers l’Europe, la banque a associé les banquiers au capital de l’activité conseil et le bureau français se calque désormais sur le modèle européen (Agefi)

Les cabinets d’audit font les frais des négociations entre Pékin et Washington (Agefi)

Credit Suisse aurait fermé sa banque d’investissement à Moscou… pour la rapatrier à Londres (Dealbreaker)

De la difficulté de monter son propre hedge fund quand on est un ancien trader pour compte propre (Institutional Investor)

commentaires (1)

Comments
  1. “nouvelles suppressions d’emplois dans *la*banque*d’investissement* au cours des prochaines années. Cette fois, c’est *la*banque*de*détail* en France qui est mise sur le gril par le cabinet”

    Ca colle pas trop. :)

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici