☰ Menu eFinancialCareers

Feuille de route pour décrocher un job pour la nouvelle année (ça commence maintenant !)

Jobseeker's advent calendar: networking in windows 5 to 21 (Photo credit: orangebrompton)

Jobseeker's advent calendar: networking in windows 5 to 21 (Photo credit: orangebrompton)

Un guide de recherche d’emploi à l’approche des fêtes de fin d’année, c’est un peu comme une raclette au moins d’Août. A priori peu digeste, et qui se révèle in fine plutôt comestible, à notre grande surprise. Noël approche à grands pas, nous avons entamé la période de l’Avent et sommes qu’à deux semaines et demi du réveillon. C’est le moment de réviser votre stratégie visant à booster votre employabilité. Vous pouvez aussi vous contenter de suivre cette feuille de route pour – qui sait ? – une embauche festive à la clé.

Du 5 au 21 décembre : networking tout en douceur

Les prochaines semaines sont la période idéale de l’année pour le réseautage. Il faut néanmoins être conscient que ce networking est un peu différent de ce qui pourrait se faire le reste de l’année.

« À Noël, tout le monde essaye de passer un bon moment lors des divers évènements festifs organisés, explique Gwen Rhys, PDG de la société Networking Culture et fondatrice de Women in the City, à Londres. Aussi, il faut éviter de mentionner spécifiquement que vous êtes à la recherche d’un emploi, sauf s’il l’on vous demande ce que vous faites en ce moment, auquel cas vous pouvez toujours dire que vous êtes en quête d’un nouveau défi ou de nouvelles opportunités pour l’an prochain. »

À moins d’être très chanceux et tomber sur la personne qui vous aiguillera directement sur un nouveau poste dans la foulée des fêtes de fin d’année, il convient de ne pas en faire de trop. À ce stade, mieux vaut se contenter de demander une carte de visite et faire la promesse d’une nouvelle prise de contact en janvier. « À l’occasion des évènements de fin d’année, l’état d’esprit qui règne est plus détendu que dans les traditionnels évènements organisés pendant le reste l’année, ajoute-elle. Vous devez donc coller avec cette atmosphère »

À Paris, les “Christmas parties” sont moins répandues qu’Outre-manche, et où l’on privilégie souvent les rencontres à la nouvelle année à l’occasion des voeux. La période de décembre constitue néanmoins une période pour tout aussi propice pour relancer votre réseau. « Le début de l’année prochaine risque de démarrer très fort et le mois sera court (rentrée scolaire tardive, évaluations de début d’année, dernier arbitrage pour les budgets…). Aussi, il faut anticiper », conseille Marie-France Fourrier, gérant-fondateur du cabinet Coérial. Concrètement, pour cette coach issue du monde bancaire, il ne faut pas hésiter à envoyer d’emblée ses vœux mi-décembre pour souhaiter de bonnes fêtes et une bonne année par avance, plutôt que votre email se retrouve noyé dans la masse des vœux envoyés entre le 1er et le 10 janvier.

Du 13 au 20 décembre : Rendez-vous informels

Noël est vraiment le moment opportun pour rechercher un nouvel emploi, selon Jeremy l’Anson, coach et auteur de “You’re hired!” : « Les employeurs sont arrêtés sur les effectifs et les budgets, et commencent à prospecter pour des candidats pour anticiper les recrutements de la nouvelle année. »

Vous parviendrez difficilement à décrocher un entretien d’embauche à l’approche de Noël. En revanche, décembre est la période idéale pour planifier des rendez-vous informels avec des personnes moins occupées souvent que pendant le reste de l’année et remplis d’une bonhomie tout festive ! « Ce moment juste avant Noël offre une vraie fenêtre d’opportunité, assure Jeremy l’Anson. Il est souvent plus facile d’arranger des rencontres informelles avec les gens. Ceci est vrai disons jusqu’au 20 Décembre. »

Une deadline qui convient à Marie-France Fourrier car nous sommes tous « plus ou moins casaniers ensuite, et plus particulièrement entre Noël et le Jour de l’an ». Néanmoins, elle insiste sur un point : « plus tôt on se manifeste, plus on a de chances de décrocher un rendez-vous, y compris pour la nouvelle année ».

Du 27 au 31 décembre: remise en état du CV

Au lieu de vous affaler sur le canapé et regarder des films ou de vous lancer dans des promenades en famille sous la pluie, vous pourriez occuper votre lendemain de Noël à amorcer un dépoussiérage de votre CV.

Tout d’abord, nous sommes presque en 2013 : le temps est venu de mettre en mode mineur tout ce qui apparaît sur votre CV avant 2003. Deuxièmement, assurez-vous que votre CV remplit bien sa fonction.

« Ce qui importe, c’est ce qu’il s’est passé au cours des 5 dernières années, explique Janet Moran du cabinet The CV House spécialisé dans l’aide à l’écriture de CV. On doit comprendre très clairement en le lisant pour qui vous avez travaillé, ce que vous avez fait, comment vous l’avez fait et avec quels résultats – tout ça dans un ordre chronologique inversé. Et si possible, illustrez le concrètement avec des chiffres, faute de quoi les employeurs ne savent pas à qui ils ont à faire »

Du 31 décembre au 7 janvier : envoi de candidatures multiples

Si vous avez bien rempli vos objectifs les semaines précédentes, il est temps désormais de candidater pour un grand nombre de postes. Les recruteurs et les banques ont beau être encore en vacances voire légèrement staffées, rien ne vous empêche d’envoyer votre CV et de postuler en ligne.

« Les statistiques des sites d’emploi montrent qu’il y a une grande proportion de candidats qui sont actifs pendant cette intervalle de temps », fait remarquer Jeremy l’Anson. Et ces personnes font un usage très pertinent de cette période. ».

Si vous avez été sans emploi pendant un certain temps, vous devriez également, selon lui, profiter des fêtes pour faire du volontariat dans le monde associatif, par exemple. Tout simplement parce que c’est un moyen précieux pour se remettre en scelle, nourrir votre réseau, et avoir un sujet de discussion intéressant avec les recruteurs. Pour Janet Moran, « cela permet de montrer que vous êtes, malgré tout, en « activité », même si celle-ci est purement bénévole. Noël est aussi un bon moment pour réfléchir à quelle type d’association et de cause vous pourriez contribuer ».

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici