☰ Menu eFinancialCareers

Les salaires dans l’assurance résistent bien à la crise

L’étude de rémunération de Robert Half sur l’assurance montre clairement que toutes les évolutions de salaire sont orientées à la hausse, quelle que soit la fonction. L’assurance n’est pas le secteur le plus touché par la crise, même si le marché est un peu plus mesuré en termes de recrutements, note Sidonie Couture, senior manager de Robert Half Banque & Assurance. Parmi les fonctions qui voient leur rémunération le plus augmenter figurent les commerciaux chargés de fidéliser et garder la clientèle. Ils travaillent dans les réseaux des grandes compagnies d’assurance ou comme directeur clientèle de sociétés de courtage.

Autre métier en vogue : l’actuariat, du fait de la nécessité de mieux maîtriser les coûts. Leur rémunération a progressé de près de 15 % sur un an, pour s’établir à 40-70 k€ de salaire fixe pour un actuaire avec 3 à 5 ans d’expérience, et 70-120 k€ pour 7 à 10 ans d’expérience, auquel s’adjoint une part variable qui peut aller jusqu’à 34 k€. Même sur des fonctions supports comme les auditeurs internes ou les directeurs comptables, on a assisté à l’apparition de la notion de variable , conclut Sidonie Couture.

Des prétentions en hausse

Autre étude, autre enseignement : Nous constatons actuellement une augmentation du niveau technique recherché par les entreprises avec un marché pénurique de candidats et paradoxalement une stagnation du salaire moyen depuis 2 ans. En revanche, les embauches de cadres confirmés se négocient avec de nombreux avantages , note Jean Ghislain de Sayve, directeur régional chez Hays France.

Conscients de la tension qui s’opère sur leur marché, les actuaires confirmés ou juniors n’hésitent pas à surenchérir sur leurs prétentions salariales , explique, par ailleurs, dans l’étude Elsa Liautaud, consultante senior chez Hays Assurance. Ainsi, un actuaire avec 2 à 5 ans d’expérience peut espérer gagner entre 45-65 k€ dans la réassurance et le courtage, contre 35-55 k€ dans une compagnie d’assurance, une mutuelle ou un institut de prévoyance.

Pour accéder en avant-première à l’étude de rémunération sur les métiers de l’assurance, cliquez ici

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici