☰ Menu eFinancialCareers

Combien vaut un banquier en fusions acquisitions dans une grande banque à Wall Street ?

Un panel de chasseurs de têtes évalue la rémunération de ce type de poste à Wall Street ? Salaire de base entre $150,000 et $200,000 pour un débutant; les meilleurs en fusions acquisitions peuvent gagner jusqu’à $3millions avec bonus, les managing directors, les plus seniors, approchent les $ 8millions de dollars par an.

Qui voudrait devenir banquier d’affaires aujourd’hui? Les banquiers d’affaires spécialisés en Fusions et acquisitions se battent depuis trois ans pour générer du business et maintenir leur niveau de rémunération. Les comptes des banques pointent leurs mauvaises performances.

Selon les recruteurs, les banques s’interrogent également sur la manière de rétribuer ces spécialistes pour retenir leurs meilleurs éléments, au cas où l’activité de fusions acquisitions reprendrait.

Les banques ont réduit leurs effectifs de 75% en trois ans, nous explique Linda Bialecki de chez Bialecki Inc, le cabinet de recrutement spécialisé en recherche de talents expérimentés à Wall Street. Selon Linda Bialecki, les banques d’affaires se battent maintenant pour reconstituer leurs effectifs à la base. Pourquoi ? Les associés qui ont été épargnés sont partis pour des fonds d’investissement ou pour aller dans le private equity.

Bialecki explique, Les salaires de banques d’affaires, c’est devenu un peu comme les jeux Olympiques : il y a la médaille d’or, et puis il y a tout le reste. Dans le passé, si vous étiez managing director, vous touchiez forcément $1million mais aujourd’hui vous pourriez être un MD en cinquième année et avoir gagné $850,000 ou moins l’année passée.”

A l’inverse, vous pourriez aussi gagner $8 millions.

Amy Russo est associée chez Sextant Search Partners, un cabinet de recrutement spécialisé en gestion alternative, en Asset Management et en banques d’investissement. Elle affirme : Aux niveaux très seniors, c’est un marché très ponctuel, ce que vous pouvez gagner dépend vraiment des circonstances.

Les banquiers en fusions et acquisitions qui se sont distingués dans le passé en générant des revenus importants sont les mieux placés pour bien gagner aujourd’hui. Selon Amy Russo, les banques ont pu identifier pendant la crise les vrais apporteurs d’affaires. Elles savent maintenant qui a les bons contacts, l’influence nécessaire pour réussir une opération et également l’expertise technique indispensable.

Bialecki partage son avis : Si vous êtres une locomotive avec vos clients vous avez toutes chances d’être très demandés. Tout dépend des relations que vous entretenez.

Si vous faîtes un graphique des salaires des banquiers en fusions et acquisitions, il est presque vertical explique Bialecki. Le salaire moyen pour un MD en banque d’affaires chez Goldman Sachs l’année dernière était de $700,000 – et il s’agit de personnes qui ont sept à huit ans d’expérience explique-t-elle.

David Schwartz, associé senior pour le cabinet de recrutement Gow & Partners, a passé une grande partie de sa carrière chez Goldman Sachs. Il affirme que Goldman ne tient pas compte les revenus générés dans sa politique de rémunération mais les autres banques à le faire sont nombreuses. Selon David Schwartz, “les banques qui souhaitent développer l’activité de leurs banques d’investissement sont prêtes rémunérer grassement leurs meilleurs éléments”.

Mais il met en garde ceux qui se laisseraient tenter par tous ces dollars. Quand vous embauchez un banquier de chez Morgan Stanley ou de chez Goldman, c’est vrai qu’il est efficace dans sa banque par contre en le parachutant dans une autre institution ce n’est pas sur qu’il soit aussi performant. Les exigences de HSBC ne sont pas les mêmes que chez Goldman en banque d’affaires explique Schwartz.

Ceux qui entrent en banque d’affaires peuvent s’attendre à des salaires entre $150,000 et $200,000 en début de carrière – et à de grandes disparités de salaire à mesure qu’ils progressent.

Selon Schwartz : De nombreuses personnes ont démarré leurs carrières en 2000, avec la ferme intention de gagner $1million en tant que vice-président à partir de la seconde année. Ils n’ont plus cette chance aujourd’hui et se disent je perds mon temps professionnellement dans un domaine où la structure de rémunération n’est plus ce qu’elle était. ‘

Aux niveaux seniors, les bonus sont évidemment supérieurs aux salaires de base. Par ailleurs les spécialistes en rémunération sont plutôt positifs et anticipent une hausse des bonus en banque d’affaires de 15-25 % cette année à New York.

Mais sur le court terme, pour être banquier d’affaires il est préférable d’aimer ce métier car les rémunérations y sont parfois injustes. Nous avons bien compris ce qu’il peut se passer sur le long terme.

Chiffres et commentaires de Bialecki Inc, Sextant Search Partners and Gow & Partners à New York

commentaires (4)

Comments
  1. Comment peux-t-on parler de “salaires injustes” quand on peut prétendre des salaires de base à 150000 et 200000 $…

  2. Le monde marche sur la tete vraiment

  3. 150 000 pour jeune diplomé d’havard a new york c’est possible, mais pas pour un petit francais qui vient de sortir de la petite daufine .. en france ca debute a 45 000 euro brut par an, donc 3000euro par mois

  4. 45000 c’est déjà beaucoup

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici