☰ Menu eFinancialCareers

Quand banquiers et recruteurs s’adonnent à la boule de cristal…

La banque-assurance est l’un des secteurs où l’analyse graphologique est la plus répandue dans le recrutement des cadres, selon une étude de l’Apec. L’astrologie est également utilisée par certains recruteurs lorsqu’il s’agit de choisir entre plusieurs candidats à un même poste. Mais auriez-vous songé que votre CV pouvait passer entre les mains de voyants ? Ma spécificité, c’est d’utiliser la voyance, l’astrologie et le magnétisme : c’est plus rapide , assure ainsi Angélique, consultante au sein d’un cabinet basé à Saint-Maur dans le Val-de-Marne (Capital.fr).

Au dernier salon de la voyance qui se tenait au mois de mai à Genève, des visiteurs quelque peu inattendus arpentaient incognito les stands des voyants, dont certains se sont spécialisés dans la finance. C’est le cas de Maude, qui après avoir travaillé quatre ans en banque privée, a ouvert son cabinet de tarologie et compte aujourd’hui parmi ses clients réguliers ses anciens patrons et collègues. Il faut dire que la crise a boosté les consultations : Une des premières questions que posent mes clients concerne la sécurité de leur emploi. Vient seulement ensuite le réel motif de leur visite : un dossier épineux, un investissement à risque, une hésitation à l’embauche… (Tribune de Genève).

Des pratiques discutables

Je consulte régulièrement depuis deux ou trois ans, explique Olivier, un courtier genevois. Au début, j’étais sceptique, comme tout le monde. Mais je me suis rapidement rendu compte que les deux voyants chez qui j’ai mes habitudes me livrent des prédictions qui s’avèrent dans 80 à 90 % des cas. Mais au-delà de l’efficacité supposée de telles pratiques se pose surtout la question de leur légitimité.

Rien que la graphologie fait déjà débat : À la Société Générale, la graphologie n’est pas considérée comme un outil objectif d’évaluation et n’est donc pas utilisée , indique une responsable du recrutement de la banque. D’ailleurs, pour éviter les abus dans cette discipline peu réglementée, la norme Afnor demande aux graphologues une formation seuil mais encadre aussi les modalités de leur travail (01men).

commentaires (4)

Comments
  1. Avant de recruter, quand j’hésite, je fume quelques pets’ et je sniffe une ou deux lignes. Ca m’aide à avoir les idées plus claires.
    RIDICULE ET EFFRAYANT

  2. À la Société Générale, la graphologie n’est pas considérée comme un outil objectif d’évaluation et n’est donc pas utilisée
    Après 4 entretiens validés (opérationnels et RH) les candidats doivent passer par une dernière étape, organisée par un cabinet externe de recrutement : … un test de logique, des dossier de renseignement très personnels, un test psychologique de 415 questions et un entretien d’une heure où ils doivent écrire……. une lettre manuscrite.
    Qui explique pourquoi cette lettre servirait à faire joli ?

  3. Bonjour,

    Diplômée de la Société Française de Graphologie( SFDG), du Groupement des Graphologues de France(GGCF), responsable de la communication au sein de ce même groupement, la lecture de cet article demande une mise au point.

    Le GGCF applique les normes AFNOR, est membre du Syntec et ses propres membres ont tous un diplôme d’études supérieures ou équivalent, ont suivi un cursus de formation rigoureux, sanctionnés par deux examens réputés pour leur difficulté (écrits et oraux) et ont soutenu un mémoire de fin d’études. Leur formation de base est souvent complétée par des formations certifiantes au MBTI, au Strong etc. Ils s’engagent par ailleurs à respecter un code de déontologie que vous trouverez in extenso sur le site http:// http://www.ggcf.fr. Ces précisions me semblent utiles pour situer les professionnels mis en cause dans votre article.

    Le débat sur objectivité/subjectivité en matière de recrutement peut s’appliquer à tout le processus d’embauche d’un candidat (entretien et décision finale compris). Il s’agit d’un problème plus vaste, qui n’est certainement pas lié au seul contenu d’une analyse graphologique réalisée par des graphologues formés, expérimentés et intègres.

  4. bonjour,
    La graphologie est un outil d’évaluation de la personnalité reconnu par l’AFNOR,

    On peut se servir de la graphologie dans le cadre d’un recrutement, d’un bilan professionnel ou d’un accompagnement. Comme tout outil cherchant à évaluer les compétences, les modes de fonctionnement d’une personnalité, il est utilisé en complément d’entretiens et n’est pas seul décideur du sort du candidat!!

    Il fait partie d’un ensemble et permet un véritable échange lors de restitution dans le cadre de bilans ou d’accompagnement.

    Les entreprises qui utilisent cet outil, savent que les graphologues ne sont pas des voyantes mais s’appuient sur une formation exigeante et respectent un code de déontologie précis. ce sont de vraies professionnelles !!

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici