☰ Menu eFinancialCareers

Le point sur les news en fin de journée : tout ce que vous voulez savoir sur les nouveaux 70 associés de Goldman Sachs…

Goldman Sachs a donc fait 70 heureux hier soir à la publication de la liste des nouveaux associés promus par la banque tous les deux ans. Voilà tout ce qu’il y a à savoir sur cette nouvelle promotion :

  • c’est la crise et la pression sur les coûts n’épargne pas Goldman Sachs : seulement 70 associés sont nommés cette année, contre 110 en 2010, et 94 en 2008. La banque compte désormais 480 associés. Un chiffre qui pourrait tomber à 450 l’année prochaine, après le depart d’associés, selon The Wall Street Journal.
  • la promotion des associés, qui sera effective au 1er janvier 2013, signifie qu’ils bénéficieront d’un salaire annuel fixe de $900,000 (contre 600.000 dollars il y a deux ans), en plus des bonus principalement perçus sous forme de stock-options bloqués pendant 5 ans. Fin octobre, les associés détenaient 11,4% des titres de la banque. C’est surtout la voie royale pour des postes de direction à la tête de la banque.
  • 59% des nouveaux associés sont basés aux Etats-Unis, 13% en Asie et 29% dans la region Europe, Moyen-Orient et Afrique.
  • La nouvelle promotion compte quatre Français : Jacques Gabillon (à la tête du global commodities principal investments group) ; Francois Rigou (en charge des strategies de trading en Asie pour les activités de marchés au sein de la division securities de la banque), Xavier Menguy (qui dirige le strats groups for global equity structured products, Emea equity derivatives and global fund products à Londres) et Yann Samuelides (à la tête  des équipes de stratégie de trading pour les interest rates, FX et new markets en Europe). Financial News a précisé les fonctions occupés par les autres associés.

Pendant ce temps :

«Les banques françaises sont davantage dans une logique de résilience que de croissance» (Les Echos)

Un an après le choc grec, les banques françaises redressent peu à peu la tête (Les Echos)

La réforme bancaire devrait sauvegarder le modèle de la banque universelle mais insister sur le détachement du trading pour compte propre et sur le trading à haute fréquence tandis que les activités dites de “tenue de marché” (market making) seraient préservées (Reuters)

“Coup de gueule” de Prot contre la régulation (Reuters)

Qu’est-ce qu’un patron de banque française? Un canard à la tête coupée, dixit le PDG de la Société Générale (La Tribune)

Crédit Agricole se développe sur le marché obligataire en Asie et transfert huit de ses banquiers à Hong-Kong (WSJ)

L’argent continue d’affluer chez Julius Baer mais les coûts de la banque restent élevés (Le Temps)

Coup d’arrêt à l’expansion du marché mondial des devises (Les Echos)

Le Sénat rétablit le principe d’une contribution sociale sur les carried interests des professionnels du private equity (Agefi)

Le projet de loi créant la Banque publique d’investissement a été discuté pour la première fois au Parlement (Agefi)

UE : Le quota de 40 % de femmes dans les conseils d’administrations des grandes entreprises ne sera finalement pas une obligation, mais un objectif à atteindre pour 2020 (Le Monde)

Egalité homme-femme dans les CA : ces femmes qui au nom de l’égalité refusent la représentativité (Atlantico)

Nouveau partenariat pour NExT AM, Nouvelles Expertises et Talents, qui accompagne les asset managers en phase de lancement dans leur projet entrepreneurial (Next Finance)

Sécurisation de l’emploi: les propositions du patronat (La tribune)

Les actionnaires de Dexia se prononceront sur son avenir le 21 décembre (Les Echos)

Are Business Schools Clueless or Evil? (Harvard Business Revue)

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici