☰ Menu eFinancialCareers

Le rêve américain de SocGen et BNP Paribas

Nous l’avions déjà souligné dans notre récente tentative de cartographie des embauches 2010 des banques françaises:Asie mise à part, les Etats-Unis font figure de zone favorite de développement. Le potentiel est gigantesque, en particulier après le retranchement des institutions bulge bracket, le marché à nouveau très dynamique, et surtout les établissements français peuvent désormais prétendre à recruter des pointures, inaccessibles avant la crise.

La semaine dernière, on apprenait que cinq spécialistes du fixed income, dont deux traders seniors, avaient été embauchés en tant que managing directors par BNP Paribas à New-York (Financial News).

John Price et Rob Barrett ont chacun environ 20 ans de carrière dans des institutions telles que Lehman Brothers et Merrill Lynch pour le premier et JP Morgan pour le second. Ces additions complètent le dispositif de la banque établi sur 3 ans visant à entrer dans le top 5 du marché du trading et de la vente de produits de crédit d’ici à 2012. En début d’année, les analystes de Morgan Stanley avaient indiqué que BNP P. avait besoin d’être plus présent dans le Fixed Income aux Etats-Unis pour être véritablement reconnu comme un acteur clé de ce marché.

Un objectif de 100 embauches pour SG

La manceuvre est encore plus impressionnante chez SG. Toujours selon le Financial News, la banque en rouge et noir planifie un doublement de ces revenus sur le continent américain en 3 ans. Nous nous engageons sur le long-terme avec une importante impulsion donnée aux Etats-Unis, qui se traduira par 100 embauches cette année, a indiqué Diony Lebot, directrice générale de Société Générale Amériques.

La nomination récente de Craig Overlander, ancien responsable mondial du fixed income chez Bear Stearns et 26 ans d’expérience, en tant que directeur général adjoint de SG CIB Amériques avait donné le ton. Là aussi, l’accent est donné sur les marchés de la dette. Les clients tels que les institutions financières, les grandes multinationales et les secteurs infrastructure, matières premières, gaz et pétrole seront privilégiés.

SG et BNP Paribas ne sont pas les seules banques d’investissement à se développer sur le sol américain. L’anglaise Barclays Capital et la japonaise Nomura y voient aussi un nouvel eldorado.

commentaires (4)

Comments
  1. UBS aussi avait un rêve américain, on a vu où cela s’est terminé…

  2. Là vous évoquez seulement les hommes qui ont une longue expérience (26 ans), qu’en est-il des juniors?

  3. BNP un acteur clé du marché ? Aux US c’est 3 étages dans le Charitable Building…Morgan Stanley c’est un grateciel complet à Mid Town (sans les Back offices).

  4. Un article franco-francais…disant que BNP et Socgen vont prendre des places dans le business Fixed Income americain…

    Classement de 20009: BNP est ranke 12ieme et Socgen est ranke 17imee….. je vois mal comment ils peuvent sauter de 5 ou 6 places d’un coup….

    La France: des mots, des mots, et encore du pipos….

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici