☰ Menu eFinancialCareers

Le point sur les news à mi-journée : Catastrophe annoncée chez UBS ; Groupama ouvre son 4e plan social…

Über dem Investmentbanking braut  sich ein Hurricane zusammen.

Über dem Investmentbanking braut sich ein Hurricane zusammen.

Cette fois, on ne donne plus dans les 10 ou les 20%. On attaque dans le vif et dans les grandes largeurs puisque on parle désormais de 3 collègues sur 5 possiblement sur le départ…

La tempête a pris forme vendredi soir dernier lorsque le Financial Times annonçait 10.000 suppressions d’emplois à prévoir chez UBS. Selon le journal, la division Fixed Income serait la plus affectée.

Le Wall Street Journal a ensuite affirmé de son côté que la banque d’investissement était en première ligne. Si l’on considère que 16.432 personnes sont employées fin juin dans ces activités, cela signifie que 60% des postes en BFI sont à risques. Et donc l’impact ne serait pas circonscrit aux seuls professionnels du fixed income.

Selon les sources, on juge ce plan réalisable sur 3 à 5 ans. Londres, Zurich, et Stamford aux Etats-Unis devraient être logiquement les bureaux les plus affectés. Les fonctions back et middle comme les postes de front-office seraient concernés.

Demain les mesures sur cette transformation massive du géant suisse seront dévoilées. Ce matin, l’action UBS bondissait en bourse.

Le pire dans cette affaire, c’est que ces nouvelles à propos d’UBS donnent raison aux analystes, qui suggéraient que des décisions difficiles devaient être prises par les états-majors des banques. En juin dernier, Dirk Hoffman Becking nouvellement embauché par SocGen, avait prédit que certains établissements devraient finalement opté pour un retrait gradué dans les activités de FICC (fixed income currencies and commodities).

UBS apparaît donc la première à suivre son conseil. Comme le souligne le FT, la décision d’UBS pourrait pousser certains rivaux mal positionnés dans le business fixed income à copier la banque suisse. Car si ce secteur continue de croitre, il est aussi coûteux pour les banques car il nécessite de grandes capacités en matière de fonds propres. Ce qui sérieusement la donne pour les acteurs de second rang dans le contexte réglementaire actuel.

Face aux « flow monsters » comme Deutsche Bank, Morgan Stanley et Credit Suisse – avec respectivement 4,4% et 5,1% de part de marché au premier semestre – ne pourront peut-être pas lutter.

Et que dire de BNP Paribas et Société Générale, qui ont toutes deux beaucoup investi sur ce marché après la crise ?  La question devra trouver une réponse rapide. On devrait en savoir plus à l’occasion de la publication de leurs résultats, respectivement le 7 et le 8 novembre pour BNPP et SG.

Pendant ce temps…

Chez Groupama Banque, on se prépare à un plan social (le 4e dans la holding) qui devrait concerner 60 à 90 postes sur 660 (Boursorama).

Claude Sadoun ferme définitivement la porte du Crédit Immobilier de France avec une indemnité de retraite de plus de 600.000 euros et une indemnité de départ de 1,5 million d’euros (La Tribune).

BNP Paribas accordera une hausse de 0,5 % à ses salariés en 2013 (Les Echos).

Les banquiers seniors chez Barclays voient leur salaire baisser de 30 à 40% (The Telegraph).

Sandy oblige Wall Street à fermer aujourd’hui et peut-être demain (Investorplace).

Si la finance occupe plus de 3,5% de la force de travail total dans un pays, la finance n’est plus bénéfique. Ou quand trop de finance affecte la croissance économique, par des experts de la Banque des règlements internationaux (BRI) (Romandie).

Secret bancaire : Le Luxembourg, la Suisse et la Belgique, plus que jamais sous pression (NewsBanques)

La Société Générale Mid Cap Investment Banking et Gilbert Dupont, toutes deux filiales du groupe bancaire, vont collaborer davantage ensemble (Boursier)

Kerviel dégouté par « l’omerta » qui règne dans les milieux financiers (La Tribune)

« Faut-il interdire le trading haute fréquence ? » (Les Echos)

Les banques chinoises Bank of China et ICBC déplacent leur business de Londres (à la réglementation jugée trop sévère) vers… Luxembourg (Financial Times)

Nomura, en pleine réduction de coûts, enregistre un profit record sur les activités de trading (Bloomberg)

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici