☰ Menu eFinancialCareers

Comment bien réseauter ?

Connaissez-vous quelqu’un qui connaît la reine ? Peut-être pas. Mais peut être découvrirez vous que votre femme de ménage a une soeur dont le mari vient de rencontrer la reine; auquel cas vous vous en rapprochez. Quand vous commencez à construire votre réseau, n’ayez pas d’idées pré-conçues sur la manière de vous faire des contacts.

Hector Sants, un ancien managing director de la Financial Services Authority au Royaume-Uni, est parti dans la gestion d’actifs suite à une discussion avec le voisin de son village.

Souvenez-vous de ce premier principe : ‘ne demandez pas aux gens de vous trouver un travail, demandez-leur plutôt des renseignements.’ Tous les gens que vous connaissez, de votre coiffeur à votre mère en passant par votre ancien professeur de lycée, sont susceptibles de connaître quelqu’un qui travaille en banque. Et même si ce n’est pas le cas, ils auront peut-être lu quelque chose dans la presse qui pourrait vous intéresser. Quand vous commencez à construire votre réseau, commencez par les gens que vous connaissez et démarrer à partir de là.’

Le plus dur c’est de serrer les dents et d’aller aborder les gens’ témoigne une participante de Earn4Women, qui organise des rencontres pour les femmes qui travaillent en banque d’affaires.

Quand vous abordez quelqu’un, renseigner vous sur lui. Est-ce que vous connaissez déjà cette personne ? En avez-vous entendu parler par personne interposée? Témoignez-lui de l’intérêt que vous portez à son travail. Vous verrez qu’en vous renseignant, vous apprendrez aussi beaucoup de choses sur les raisons de sa réussite.

Ensuite, faites-lui savoir quels sont vos objectifs. Parlez lui de vos centres d’intérêt et de vos compétences. Peut être vous arriverez à initier une conversation qui vous permettra de récupérer une information très utile. Même si elle n’a pas immédiatement une idée, elle pourrait en avoir une plus tard, se souvenir de vous et vous recontacter.

Quand vous décrochez un job, faîtes le bien. Faire du networking quand on est jeune diplômé c’est en fait une mauvaise distraction, juge Noel Marshall, managing director du cabinet de recrutement PRO. ‘Faites-vous bien remarqué auprès de votre nouvel employeur, vous vous soucierez plus tard de votre réseau, conseille t-il. Souvenez-vous que vos contacts en interne et de bons rapports avec votre manager sont tout aussi importants que vos futures opportunités de carrière’.

Une fois que vous êtes bien en place dans votre travail, demandez-vous ce qui vous plaît et définissez vos objectifs. Votre employeur est comme un client, c’est une organisation à qui vous fournissez un service, des compétences en échange d’honoraires. Demandez vous en quoi vos qualités personnelles peuvent apporter une valeur ajoutée à votre employeur.

Marshall insiste sur la connaissance qu’on a de soi et de ses forces. ‘Vous faites la promotion d’une marque qui est la vôtre et vous cultivez une réputation à l’intérieur d’une organisation. Ne croyez pas que vous êtes trop fort pour ce que vous faites. Dans la plupart des banques le turnover annuel n’est que de 20% – ce qui veut dire que la plupart des gens qui obtiennent une promotion, l’obtiennent en interne.’

Au fur et à mesure que vous avancez dans votre carrière, ne pensez pas seulement à ce que vous voulez mais aussi à ce que le marché peut vous offrir.

Selon Marshall, beaucoup de candidats à la recherche d’un emploi qui ont été licenciés pensent pouvoir retrouver un même poste dans une autre entreprise au même niveau, avec le même salaire et le même bonus. ‘Nous sommes UBS, nous sommes les meilleurs, pas besoin de réseauter’ ironisent trois participants anonymes d’un récent séminaire de networking.

Plus sérieusement, ils reconnaissent une vérité : mêmes les meilleurs doivent parfois travailler dur pour retrouver du travail.

Si le marché n’offre plus d’opportunités dans votre domaine d’expertise, il n’est peut être pas non plus en mesure de vous offrir un nouveau poste au même niveau de salaire. Soyez disposé à vous adapter au marché tel qu’il est. Souvenez-vous que les bonus ne récompensent pas forcément des efforts mais plus sûrement des résultats. Vous aurez beau passer 18 heures par jour au bureau, si les marchés ne sont pas dynamiques, le résultat restera le même.

Marshall conseille aux banquiers d’évaluer leurs prétentions à 10% des profits qu’ils génèrent pour leur entreprise. ‘Si vous pensez valoir 100 000€, demandez-vous si votre employeur gagnera cette année un million d’€ grâce à votre contribution. Si c’est le cas, vous valez bien 100 000€. Sinon, revoyez vos prétentions.’

Enfin, souvenez-vous que pour chaque réponse négative que vous recevrez, une réponse positive est susceptible de vous attendre ailleurs.

Tandis que certains métiers spécialisés sont gérés par un cercle restreint de personnes que vous connaissez depuis des années, d’autres domaines se développent rapidement.

‘Je n’ai jamais eu de problème de networking – tout le monde est très sympa et pour cause, on est tous aussi inexpérimentés’ témoigne un jeune diplômé qui a récemment intégré le monde de la gestion alternative.

Ne vous laissez pas décourager par des refus – connaissez-vous bien, connaissez bien votre marché, et vous finirez par réussir.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici