☰ Menu eFinancialCareers

Les employés de Bear Stearns paieront les pots cassés

En soins intensifs, la cinquième banque d’affaires de Wall Street est secourue par JP Morgan pour un prix modique, aux dépens des salariés.

JP Morgan paiera 236 millions de dollars pour acquérir Bear Stearns – soit 2 dollars par titre – alors que sa valeur boursière s’élevait encore à 3,54 milliards de dollars vendredi. Le deal du siècle ? En tout cas, pas pour les quelque 14 000 salariés de la banque.

Les employés, qui détiennent 38,7 % du capital de leur entreprise selon Thomson Financial, devraient, selon les termes de la vente, recevoir 90 millions de dollars. C’est 5,2 milliards de perdus par rapport à ce qu’aurait rapporté une opération basée sur le cours de décembre dernier lorsque l’action valait encore 100 dollars. Cette même action atteignait 170 dollars il y a un an.

En outre, remettre à flot la cinquième banque d’affaires américaine s’annonce coûteux pour JP Morgan, qui estime à quelque 6 milliards les coûts associés à l’opération (ruptures de contrats, assainissement comptable, possibles poursuites judiciaires…). La cession des activités les moins rentables n’est donc pas à exclure.

Bear Stearns avait ouvert un bureau à Paris en juin dernier

Parmi les 1 400 salariés de Bear Stearns à Londres, quartier général en Europe, la situation des collaborateurs de la division fixed income est particulièrement inquiétante compte tenu de l’effondrement des marchés de crédit. Ces derniers peuvent difficilement escompter rejoindre les rangs de Barclays Capital, HSBC ou encore RBS quand ces dernières peinent à maintenir leurs équipes en place.

Les collaborateurs récemment recrutés sur le continent, y compris à
Paris, où un bureau a ouvert en juin dernier, sont également en première ligne pour de probables coupes dans les effectifs. En janvier 2007, l’établissement faisait part de son intention de recruter 2 000 personnes en Europe d’ici à 2009. Les dernières recrues ont intérêt à avoir négocié un confortable bonus garanti (de préférence sur 2 ans).

Sur son site de recrutement européen, la banque invite toujours les candidats à déposer leur CV pour rejoindre ses talentueuses équipes . En revanche, elle n’a pas oublié de prévenir que l’annonce des résultats du premier trimestre,
programmée à ce jour, devait être annulée.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici