☰ Menu eFinancialCareers

OPINION : « Pas facile d’être un banquier français à Londres »

the-french-bankers-nemesis

Il n’a jamais été aussi difficile d’être banquier français à Londres. On risque de perdre son emploi si l’on reste, et si on rentre on risque la persécution fiscale. Quelqu’un est-il tenté par un taux d’imposition à 75% sur ses revenus ?

Au creux de la vague dans les sondages, M. Hollande est davantage enclin à abaisser l’âge de départ à la retraite plutôt qu’à taxer les personnes à hauts revenus à un seuil qui les motivent à travailler davantage.

 Cela n’a pas toujours été ainsi. Les banques françaises ont été par le passé un petit paradis sur terre. Si vous étiez un banquier modérément compétent en quête d’une vie agrémentée de quelques menus plaisirs, vous choisissiez plutôt l’un des grands établissements nationaux que les banques américaines, suisses ou japonaises, certes plus prestigieuses et généreuses. Mais une fois un pied dedans, vous y restiez pour la vie.

 Dans le même temps, les bons banquiers français occupaient des postes parmi les plus importants et les mieux payés de la City.  C’était comme une sorte de cabale. Pas de groupes de type francs-maçons mais une petite clique d’anciens élèves des « Grandes écoles » françaises, de bons commerciaux un peu malins.

 Les frères Yaël et Michaël Zaoui, qui ont grimpé jusqu’au top de la hiérarchie du secteur des fusions-acquisitions respectivement chez Goldman Sachs et Morgan Stanley, en sont la meilleure illustration. Ils ont travaillé en concurrence sur les plus grosses batailles de rachat de la période, y compris l’énorme opération de 58mds de dollars qui a donné naissance au groupe Total SA et l’OPA hostile de Vodafone sur Mannesmann AG de 137 mds de dollars.

 

Sans surprise, de petites colonies françaises se sont implantées dans certains quartiers londoniens, tout particulièrement South Kensington, Holland Park et Marylebone.  Et même si aucun bon français qui se doit ne se rend à la pâtisserie Paul, cela a représenté une grande fierté de voir cette chaîne supplanter quelques Starbucks.

 

Mais voila, les banques françaises se mettent désormais à supprimer leurs emplois à Londres. Les banquiers français qui perdent leur emploi ici se demandent dans la crainte ce qui peut bien les attendre en France. Et ceux qui décident de revenir ne choisissent pas nécessairement La Défense.

 

J’ai un ami proche, un ancien collègue, qui a décidé de fuir le monde de la banque pour un poste dans la société de son père à Paris. Il s’est marrié et s’est installé au siège de l’entreprise dans un arrondissement peu glamour du sud de la capitale, à des années lumière de son ancienne vie, entre nightclubs, appartements à Knightsbridge et dîners mondains. Il m’a assuré que c’était son nouveau choix de vie. Entre nous, j’en doute.  

 

 

commentaires (5)

Comments
  1. joli billet d’humeur…

  2. article sans intérêt
    On se fiche éperdument de l’avis de la journaliste qui nous sort: “entre nous, j’en doute”. En quoi ca vous regarde sa nouvelle vie?
    On a bien compris que vous étiez une capitaliste ultra libérale, fan de Reagan et compagnie. Pas besoin d’en rajouter et surtout pas besoin de critiquer le choix de vie des autres.

  3. Bonsoir,

    Un rappel important, le taux de 75% ne vaut que pour la part du revenu qui dépasse 1Millions d’euros par an. Soit au-delà de 83 333€ nets par mois. Je vais donc comme une grande majorité de français m’abstenir de pleurer sur le sort d’une poignée de privilégiés.

    A bon entendeur…

  4. “Quelqu’un est-il tenté par un taux d’imposition à 75% sur ses revenus ?”
    Quelle blague! Comme si les banquiers francais a Londres touchaient plus d’un million d’euros par an.. Seuil au dessus duquel la taxe sera appliquee.
    Le salaire moyen d’un senior travaillant pour une banque a Londres est de 95K £ par an bonus inclus.. tres loin du million d’euros par an..

  5. Cher Julien, quelle est ta source sur cette moyenne à 95K£ tout compris ?

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici