☰ Menu eFinancialCareers

Les propositions du rapport Camdessus qui font peur aux financiers

Dans chaque rapport, il y a des recommandations attendues et souvent vaines comme l’appel à davantage de transparence ou le renforcement de la collaboration internationale. Et il y a celles qui peuvent modifier la donne.

Le rapport de Michel Camdessus, qui apporte de nombreux éclairages, ne déroge pas à la règle. Nous vous livrons les grandes propositions du rapporteur que l’on classerait volontiers dans la seconde catégorie.

Et des idées radicales, le Contrôleur des rémunérations des professionnels de marché n’en manque pas. Parmi elles, figurent les mesures qui servent deux objectifs distincts :

1- Objectif : Limiter les variables

– l’introduction d’une proportionnalité entre la rémunération variable et la rémunération
fixe.

– l’introduction d’un taux de distribution dégressif, en particulier dans des circonstances de
marché exceptionnellement favorables, comme en 2009.

– l’introduction d’un taux maximal de progression de l’enveloppe des bonus.

– l’allongement sur le long terme (trois à cinq ans au moins) des délais de blocage du différé.

2- Restreindre la mobilité des professionnels jugée responsable de certains excès

– l’accentuation, pour la banque concernée, des possibilités de recours juridiques en cas de débauchage d’équipes entières et d’atteintes graves à son fonds de commerce.

– la limitation des golden hello ou cadeaux de bienvenue.

– la limitation, voire l’interdiction des possibilités de rachat des bonus en cas de changement d’employeurs, ce qui constituerait un début de reconnaissance du partage de la propriété intellectuelle et commerciale entre la banque et le salarié.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici