☰ Menu eFinancialCareers

INTERVIEW : « En banque de détail, les besoins sont bien réels concernant la force de vente stricto sensu »

Frédéric Hatsadourian

Nous avons rencontré Frédéric Hatsadourian, Senior Manager de la Division Banque de Détail au sein du cabinet de recrutement spécialisé Robert Walters, afin de faire le point avec lui sur les perspectives et opportunités de carrière dans le secteur de la banque de détail en cette rentrée 2012.

eFC : Quel regard portez-vous sur le recrutement en banque de détail au premier semestre 2012 ?

Frédéric Hatsadourian : La crise de liquidité qui a touché les banques de manière très marquée depuis l’été 2011 a exhorté celles-ci à redoubler de prudence dans leur recrutement. Plus sélectives, elles concentrent leur attention sur des candidats à forte expertise. Cette prudence se retrouve aussi du côté des candidats, désormais plus réticents aux nouvelles opportunités, donc plus difficiles à recruter.

Si dans certaines fonctions tel que directeur d’agence, la mobilité interne prévaut, les besoins sont bien réels concernant la force de vente stricto sensu. La demande de profils commerciaux s’étend sur tout l’Hexagone, tant pour les réseaux FBF que pour les établissements mutualistes. Dans un contexte où l’acquisition de clientèle demeure primordiale, le regard du recruteur se portera sur les tempéraments « développeurs ».

La Caisse d’Épargne Île-de-France a lancé cet été sa propre Banque Privée. Le Private Banking au sein des banques de détail est un secteur qui recrute ?

Oui, notamment des commerciaux et des conseillers en gestion de patrimoine. Les profils recherchés sont des diplômés d’un Bac+5 avec 3 à 5 ans d’expérience, titulaires d’un DESS de Gestion en patrimoine (Dauphine, Lyon, Clermont-Ferrand, …) et/ou d’un Master en Droit/Fiscalité.

Sinon, d’autres fonctions recrutent-elles ?

Face à un contexte réglementaire en pleine évolution (Bâle III), les institutions et leurs filiales ont concentré leurs recrutements sur les fonctions liées au risk management et à la conformité. Les directions financières sont, quant à elles, toujours friandes de spécialistes en normes et procédures comptables et d’ingénieurs financiers.

Rémunérations 2012 en Banque de Détail
(Salaires annuels hors primes et bonus)

Analyste Crédit :
5 à 7 ans d’expérience : €45-60k (2011) / €45-60k (2012)
7 à 12 ans d’expérience : €60-85k (2011) / €60-80k (2012)
+ de 12 ans d’expérience : €60-85k (2011) / €65-85k (2012)

Conseiller entreprise :
5 à 7 ans d’expérience : €50-65k (2011) / €50-65k (2012)
7 à 12 ans d’expérience : €60-70k (2011) / €60-70k (2012)
+ de 12 ans d’expérience : €60-70k (2011) / €60-75k (2012)

Conseiller client privé :
5 à 7 ans d’expérience : €50-65k (2011) / €50-65k (2012)
7 à 12 ans d’expérience : €55-70k (2011) / €55-75k (2012)
+ de 12 ans d’expérience : €55-90k (2011) / €60-90k (2012)

Source : Robert Walters Salary Survey 2012

commentaires (1)

Comments
  1. Jai plus de 5 ans d’expérience en gestion de patrimoine (diplômé de Clermont Ferrand) au sein de deux établissements et je n’ai jamais croisé un conseiller client privé à 50KE de fixe…

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici