☰ Menu eFinancialCareers

Voici les métiers financiers phares de la rentrée 2012…

phare

Après son étude 2012-2013 sur les fonctions et les rémunérations dans le secteur Audit, Conseil & Expertise, Page Personnel, filiale intérim et recrutement spécialisé du Groupe Michael Page International a profité de l’été pour mettre en ligne ses autres études concernant les secteurs de l’assurance, la banque, la comptabilité et finance ainsi que le juridique et fiscal.

Voici les principales tendances qu’il convient de retenir de ces études réalisées à partir des missions de recrutement effectuées chez les clients, des entretiens avec les candidats et des informations issues d’une base de données réactualisée en permanence par les consultants…

ASSURANCE

« La comptabilité technique, métier peu connu, est aujourd’hui particulièrement pénurique. Les profils expérimentés étant rares et demandés, les candidats réalisent facilement de 15 à 20% de plus-value en changeant de poste », explique Louis Guastavino, Directeur Senior Page Personnel Assurance. Pour compenser la pénurie, les acteurs du secteur se tournent vers des diplômés ayant une solide formation comptables (de type DCG) et justifiant une expérience de deux-trois ans en cabinet d’expertise comptable, et les forment aux spécificités de la comptabilité de l’assurance.

« Les gestionnaires sinistres sont eux aussi recherchés. Le niveau de formation et l’expérience déterminent largement le type de sinistres dont la gestion leur est confiée », poursuit-il. Les jeunes diplômés et débutants de niveau bac+2 font généralement leurs armes sur le marché des particuliers dans la multirisques habitation, l’assurance auto et la responsabilité civile. Ils peuvent évoluer rapidement vers la gestion de sinistres plus complexes (marché des professionnels et des entreprises).

Rémunérations brutes annuelles en k€
(comprenant le fixe, le variable et les avantages)

  • Comptable technique (confirmé) : de 34 à 47 k€
  • Gestionnaire sinistre (confirmé) : de 28 à 38 k€

BANQUE RESEAU ET FINANCEMENTS SPECIALISES

Au-delà des fonctions commerciales, la banque de réseau peine à pourvoir les postes de comptables SURFI (ex-BAFI). « La pénurie se traduit par une augmentation des rémunérations de 15 à 20% ainsi que, dans certaines structures, par l’ouverture de ces postes à des profils juniors, Comptables de formation (DCG) et justifiant d’une première expérience (deux ans), qui seront formés à la comptabilité SURFI à leur intégration », relève Louis Guastavino en sa qualité de Directeur Senior Page Personnel Banque

Dans les métiers dits « de traitement et d’appui », les gestionnaires crédits documentaires et gestionnaires leasing & affacturage justifiant d’une première expérience de trois ans après un BTS Commerce International sont très demandés et ont, en conséquence, vu les rémunérations proposées croître de 10-15 % ces deux dernières années.

Rémunérations brutes annuelles en k€
(comprenant le fixe, le variable et les avantages)

  • Comptable SURFI (confirmé) : de 33 à 45 k€
  • Gestionnaire Leasing & Affacturage (confirmé) : de 27 à 32 k€
  • Gestionnaires Credoc (confirmé) : de 37 à 44 k€

BANQUE DE MARCHES

« Depuis avril 2011, l’augmentation des volumes de transactions et la volonté de renforcer le suivi et le contrôle des opérations favorisent particulièrement les métiers du back office et du middle office sur tous les types de marchés : actions, obligations, OPCVM, devises et autres produits financiers », indique Louis Guastavino.

En Front Office, les sociétés qui s’installent sur le marché français recherchent des commerciaux. « Ces postes, très intéressants pour ceux qui ont une première expérience, sont difficiles à pourvoir en raison de la structure de la rémunération proposée, à savoir un fixe inférieur au marché mais des bonus deux fois plus élevés. Les candidats tentés par le challenge sont peu nombreux mais ces postes peuvent se révéler d’excellents tremplins », poursuit-il.

Rémunérations brutes annuelles en k€
(comprenant le fixe, le variable et les avantages)

  • Back Office marchés (confirmé) : de 29 à 35 k€
  • Middle Office marchés (confirmé) : de 33 à 47 k€

COMPTABILITE & FINANCE

Ces dernières années ont été particulièrement favorables aux métiers liés au recouvrement et au crédit management. « Depuis le début de l’année 2011, nous observons une nouvelle augmentation de la demande sur ces postes, clairement imputable à la volonté des entreprises de réduire leur exposition aux risques d’impayés et de protéger leur trésorerie dans une conjoncture très incertaine », relève Julien Barrois, Directeur Exécutif Page Personnel Comptabilité & Finance

Les candidats expérimentés disposant d’une expertise recherchée, par exemple dans la mise en place d’outils analytiques ou la conduite de projets spécifiques comme le contrôle de gestion sociale, voient actuellement leur rémunération s’apprécier. La tension sur certains de ces profils conduit les entreprises à réviser à la hausse les rémunérations qu’elles proposent.

Rémunérations brutes annuelles en k€
(comprenant le fixe, le variable et les avantages)

  • Credit Manager (confirmé) : de 45 à 75 k€
  • Contrôleur(se) Budgétaire (confirmé) : de 32 à 50 k€

JURIDIQUE & FISCAL

D’une manière générale, les principaux domaines d’intervention sont le droit des contrats, le contentieux, le droit des sociétés, le droit fiscal et le droit social qui représentent l’essentiel des offres. « Pendant la crise, loin d’être touchés, les spécialités en droit social et le contentieux ont été galvanisées. La demande de compétences en compliance et en risque en général, y compris sur des fonctions financières, a également progressé durant cette période », note Estelle Raoul, Directrice Senior Page Personnel Juridique & Fiscal.

Des spécialités qui avaient été durement touchées en 2009-2010 ont repris de la vigueur. C’est notamment le cas des juristes, corporate, M&A, financier… puisque le niveau des transactions sur lesquelles ils interviennent a remonté.

Rémunérations brutes annuelles en k€
(comprenant le fixe, le variable et les avantages)

  • Juriste contentieux (confirmé) : de 35 à 47 k€
  • Juriste Droit Social (confirmé) : de 42 à 58 k€
  • Juriste Corporate (confirmé) : de 45 à 80 k€

Source : Page Personnel

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici