☰ Menu eFinancialCareers

Réseau : Axa France veut recruter plus de 200 agents généraux vie spécialisés d’ici à 2008

L’Agefi Actifs :

Quelle est l’origine du réseau AGVS (agents généraux vie spécialisés)?

Olivier Potellet :

Sa création remonte à l’année 1957 au sein du groupe Drouot. L’idée de base s’appuyait sur un principe simple et novateur pour l’époque que l’on peut résumer de la façon suivante : à clientèle haut de gamme, réseau haut de gamme. Près d’un demi-siècle plus tard, ce réseau existe toujours. Il se répartit sur l’ensemble du territoire mais reste rattaché à la direction de l’Ile-de-France pour mieux conserver son unicité. Il comptera à partir du 28 février prochain 580 agents. Notre objectif étant d’en recruter 200 de plus d’ici à 2008 pour renforcer notre maillage territorial, notamment dans les villes de province de taille moyenne.


Quels sont leurs spécificités et leur périmètre d’intervention ?

Les AGVS se présentent comme des professionnels de l’assurance de personnes au sens large. Ils bénéficient d’une formation spécifique, d’une méthode de vente homogène et d’une gamme de contrats dédiée à laquelle se rajoute depuis peu l’offre bancaire d’Axa.
Leur cible de clientèle sont les chefs d’entreprise, les travailleurs non salariés et les cadres supérieurs qu’ils conseillent dans le cadre d’une approche individuelle.
Un quart d’entre eux, les plus confirmés, proposent en complément de l’assurance collective. Les AGVS ne constituent pas un réseau de masse. 80 % travaillent seuls. Ils ne disposent pas de vitrine dans la mesure où leur vocation est de se déplacer chez leurs clients.

Comment devient-on AGVS ?

Nous confions cette responsabilité à des personnes d’expérience, en sachant que nous n’avons jamais fait appel à des professionnels de l’assurance. Nous comptons dans nos rangs d’anciens chefs d’entreprise, des cadres de banques, des directeurs commerciaux et, depuis trois ans, des indépendants du patrimoine qui recherchent à la fois un exercice libéral de leur activité et la sécurité d’une grande marque. Leur moyenne d’âge est de 45 ans.
Les recrutements se font toujours dans le cadre d’une création d’activité, c’est-à-dire sans rachat de portefeuilles. Pour les aider au démarrage, Axa a mis en place une allocation dégressive qui débute à 1.600 euros par mois. Il s’agit d’une aide conditionnelle qui peut être revue selon les résultats. Tout se joue au cours des 18 premiers mois, en sachant que, sur le terrain, nos nouveaux agents sont accompagnés par les inspecteurs commerciaux, une quarantaine environ pour le réseau AGVS, qui leur consacrent trois demi-journées par semaine de formation. La titularisation intervient au bout de deux ans. A ce moment-là, les agents peuvent bénéficier d’une proposition de rachat de portefeuille-clients.

Quelles sont vos priorités pour les prochains mois ?

Poursuivre la politique de recrutement et d’intégration, accélérer l’apprentissage du métier bancaire et, bien sûr, renforcer notre position sur l’épargne retraite et l’assurance santé, deux domaines pour lesquels nous sommes particulièrement bien aidés par l’actualité. Sur ce marché, nous sommes moins inquiets que certains de nos concurrents. Les AGVS maîtrisent les techniques de la rente viagère et sont conscients que la réussite de l’épargne retraite passe par un discours plus complexe que le simple vous allez payer moins d’impôts .

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici