☰ Menu eFinancialCareers

Les banquiers blogueurs commettent-ils un crime ?

Les banques ne sont pas réputées pour leur transparence et leur loquacité. Leurs services de presse agissant comme de redoutables barrages contre les sollicitations des médias forcément fauteurs de troubles. Échanger, même en off, avec des journalistes, sans une chargée de com’ à l’autre bout du fil (silencieuse mais bien alerte) ou à ses côtés (en prenant le risque d’expérimenter le coup de pied sous la table), constitue une bravade que peu de banquiers sont prêts à mener.

Dans ce contexte, pas surprenant de voir des banquiers se lâcher sur la toile. L’anonymat du web comme exutoire ? Très peu pour Citigroup qui, le mois dernier, a remercié l’un de ses traders les plus reconnus après avoir découvert le pot aux roses (Bloomberg, dealbreaker.com). Michael J. McCarthy, alias M. Large , ne s’est jamais identifié ni n’a mentionné le nom de sa banque mais le ton de son blog (www.takeareport.com) n’a visiblement pas enchanté la banque. On peut aisément la comprendre… Bloguer est-il pour autant un crime de lèse-majesté ?

À vous d’en juger (promis, on ne vous dénoncera pas !).

commentaires (1)

Comments
  1. Les banques auraient tout intéret à être plus flexible car ce genre de décisions leur font plus de tort qu’autre chose. Et en matière d’image, elles ont pas mal à bosser en ce moment…

    La vérité, c’est qu’elles cherchent tellement à faire le ménage que le moindre truc sert de pretexte pour faire sauter quelqu’un ! Soyez sur vos gardes!!!

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici