Bonus 2009 : faut-il s'attendre au pire ?

eFC logo

Ça fait mal ! J'ai dû résilier mon abonnement de golf et vendre ma maison (de la cité balnéaire) des Hamptons , s'est plaint à l'AFP Michael Krofcheck, trader dans une grande banque new-yorkaise.

Pour ce malheureux financier, le pire devrait être à venir. La ville de New York s'attend à une chute historique des prochains bonus (Les Échos ; The New York Times).

Qu'en est-il des Français ? L'heure est-elle venue de remplir, vous aussi, vos bas de laine ?

Marc Lamy, PDG du cabinet de chasse Boyden à Paris, n'est pas optimiste : Les bonus versés en 2008 ont été très très mal payés. 2009 sera pire, il faut s'attendre à une baisse de 20 % en moyenne sur 2008 et 50 % sur 2007. Ainsi, la part des bonus dans la rémunération pourrait revenir à des niveaux plus "raisonnables", soit entre 30 et 50 % de la rémunération contre 100 et jusqu'à 150 % avant la crise .

Faut-il sombrer pour autant dans la dépression ? Si on arrive au moins à garder notre job, on s'en tire pas mal. L'activité, tout comme les bonus, sont cycliques, on travaille en banque en connaissance de cause ! , tempère un banquier d'affaires d'une grande banque française. S'il le dit !

Close