☰ Menu eFinancialCareers

Les embauches sont-elles dopées par les mesures gouvernementales ?

Le dynamisme des banques françaises dans le contexte subprime surprend. Y a-t-il un lien avec la politique conduite par le Président Sarkozy ?

Le mois dernier, la ministre de l’Economie Christine Lagarde a annoncé la création du Haut comité de Place, destiné à booster la place financière de Paris. Dans la foulée, plusieurs banques françaises ont renforcé leurs équipes de banque d’investissement. C’est le cas de la Société Générale qui a mis en place une nouvelle équipe equity capital market dédiée aux matières premières et à l’industrie russe, de BNP Paribas qui a recruté trois banquiers seniors pour sa division equity et dérivés US, ou encore de Calyon qui a consolidé sa division banque d’investissement et M&A. Les banques étrangères suivent le mouvement, à l’instar de Bear Stearns qui a décidé de renforcer son activité equities sales en France.

Simple coïncidence ou bien véritable relation de cause à effet, comme semble l’affirmer le Financial News ? Parmi les professionnels, certains en doutent. Ces embauches sont l’aboutissement d’un processus qui dure depuis de nombreux mois et qui est essentiellement lié à un marché porteur jusqu’à cet été , précise Vally Colli, partner au sein du cabinet de recrutement Vendôme Associés. D’autres sont encore plus perplexes : On peut s’interroger sur la valeur ajoutée d’un tel comité par rapport à une structure déjà existante comme l’association Paris Europlace ? , interpelle un spécialiste du recrutement sous couvert d’anonymat.

Et vous, croyez-vous en l’efficacité de l’action gouvernementale en matière de création d’emploi dans le secteur financier ? Le Haut comité de Place a-t-il une raison d’être ?

commentaires (2)

Comments
  1. La volonté politique a commencé à porter ses fruits : la suppression de l’impôt de bourse vient d’être votée par l’Assemblée Nationale !

    Après, à savoir si cela dynamisera l’emploi, c’est une autre affaire…

  2. Après un licenciement économique négocié suite au 3 ème plan social du Crédit Lyonnais et quelques remplacements dans différentes agences bancaires du Crédit Agricole suite à une mutation de mon mari en région Auvergne, j’ai postulé à 50 ans pour une embauche et la réponse fut négative…Naïve que je suis… L’emploi des séniors n’est vraiment pas pour demain…Mais les jeunes ont leur place car les embauches massives des années 70 vont laisser un grand nombre de postes vacants..

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici