☰ Menu eFinancialCareers

Combien vaut un responsable ressources humaines dans l’une des meilleures banques?

Un panel de chasseurs de tête évalue le salaire moyen de ce type de poste à Londres : un salaire de base moyen de 93.000 € avec un bonus variable (en fonction de la banque et des performances individuelles) généralement compris entre 40% et 60%.

Les ressources humaines sont généralement perçues, en particulier à la City, comme le département bonne planque , préoccupées uniquement par les embauches ou les départs et qui passent leurs journées à ne rien faire.

C’est une idée fausse , explique Richard Colgan, spécialisé en recrutement ressources humaines chez Michael Page. Pour lui, les ressources humaines sont un des départements les plus utiles d’une banque, même si nombre d’entre elles ne semblent pas s’en rendre compte.

Un bon manager ou directeur des ressources humaines ne doit pas seulement posséder un bon relationnel, il doit aussi avoir une bonne compréhension des différentes activités, de leurs fonctionnements, de leurs forces et faiblesses , précise-t-il. Plus important, il doit savoir former les managers à utiliser au mieux les ressources hommes dont il dispose.

Richard Colgan explique que cette sous valorisation du rôle des ressources humaines a conduit à une pénurie de très bons cadres RH au sein de la City. Dans la mesure où leur activité ne génère pas de profit, de nombreux professionnels ont été perçus comme des cibles faciles au lendemain de la crise du 11 septembre. Ils ont été licenciés et n’ont cependant pas été réembauchés en nombre suffisant pour compenser le manque. En conséquence, un bon cadre RH, avec une expérience prouvée au sein d’une grande société, peut aujourd’hui espérer un salaire très élevé, sachant que les banques se tournent souvent vers l’industrie pour faire face à la pénurie.<p

Des sociétés comme Ford, Marks & Spencer et Unilever sont souvent considérées par les banques de la City comme un lieu de prédilection pour sourcer leurs cadres en ressources humaines. Ces derniers acceptent souvent de changer de poste en raison de la différence de salaire, qui peut représenter même au niveau manager, entre 25 et 30% , indique Richard Colgan.

Quel est le salaire d'un bon RH? Richard Colgan affirme qu'un cadre junior, d'environ 28 ans, avec un bon diplôme, trois ou quatre ans d'expérience et qui a reçu une qualification de l'institut CIPD (Chartered Institute of Personnel Development) peut espérer un salaire d'environ 57.000 €. Un cadre de niveau senior ou VP peut quant à lui espérer un salaire compris entre 57.000 € et 85.500 €, avec un bonus pouvant atteindre 60-70%. Un directeur des ressources humaines pourra percevoir 171.000 €, avec un bonus pouvant atteindre 100%.

Justin McAvoy de Partners Group confirme ces chiffres et affirme que les salaires ont considérablement augmenté ces dernières années.

La forte demande actuelle signifie une augmentation sensible du budget RH et un besoin important en cadres de qualité , note Justin McAvoy. Le besoin de personnes qualifiées qui produisent de la valeur et qui peuvent gérer du changement de façon efficiente, n'a jamais été aussi important.

Justin McAvoy affirme que le salaire de base pour un cadre avec cinq ans d'expérience avoisine 71.000 €, et peut atteindre 107.000 € pour un cadre plus expérimenté qui a travaillé dans le secteur financier. Il estime que les bonus atteignent en moyenne 40%.

Bonne nouvelle pour les professionnels RH : cette tendance à la hausse devrait se poursuivre ; les institutions financières se remettent à peine et doivent encore repeupler les différentes divisions réduites en 2001.

Selon Justin McAvoy, Mettre en place et retenir des cadres RH qui ont une bonne orientation commerciale et qui sont focalisés sur le chiffre d'affaire, devient un véritable défi pour les organisations en raison de la compétition qui règne sur le marché.

Richard Colgan confirme cette analyse et pense que les salaires vont probablement légèrement augmenter par rapport à 2004 (qui a été une excellente année pour les RH). Les salaires au sein des petites et moyennes structures devraient quant à eux nettement augmenter en raison des prévisions de recrutement à la hausse. Dans la mesure où les banques ne jettent pas leur argent par les fenêtres, il semblerait que l'image des ressources humaines comme département superflu soit infondée.

Chiffres et commentaires de Michael Page et the Partners Group

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici