☰ Menu eFinancialCareers

Une journée avec Rick Deutsch, responsable de la recherche crédit

Je voyage 5 à 7 jours par mois, pour rencontrer les émetteurs et les investisseurs. Quand je ne voyage pas, une journée type se déroule de la façon suivante :

0530 Réveil. Je programme toujours mon réveil quelques minutes plus tôt que l’heure à laquelle je devrais me lever car j’ai besoin de beaucoup de café pour tenir. C’est seulement quand j’ai ma caféine que je peux partir au bureau de Paribas près de la station de métro Marylebone, assez loin à l’ouest du centre financier de londres.

Il me faut environ une heure pour venir ici de chez moi au nord de Londres. Je prends le métro jusqu’à Baker street et je marche pour le reste du chemin.

0715 J’arrive au bureau. J’ai acheté le plus souvent le Financial Times dans le train et quand j’arrive je scanne les autres journaux européens et Bloomberg pour voir les dernières nouvelles importantes. Je surveille particulièrement les informations concernant mes secteurs : media et télécoms.

J’ai ensuite la réunion du matin qui se déroule rapidement avec mon équipe, suivi d’un meeting avec les traders. Il y a 11 analystes de recherche avec moi. Notre travail est d’actualiser et de commenter les événements influençant les obligations ainsi que les spreads et le prix des obligations.

Nos clients sont en premier lieu des investisseurs et dans un second temps les traders en produits obligataires de BNP Paribas; nous nous assurons que les deux soient bien informés.

0830 Un nombre de clients m’appelle avec des questions concernant Olivetti. Hier il y a eu une volatilité importante des prix pour les obligations Olivetti et Télécom Italia, c’est le premier appel sur 10 que je reçois dans la journée de la part d’investisseurs inquiets de ce qui risque de se passer après.

Je reçois un nombre similaire de questions des Agences de presse, qui veulent connaître mon opinion en tant qu’expert du secteur télécoms.

1030 A partir de maintenant, la journée est un peu une partie de jonglage. D’une part je m’occupe des questions des investisseurs à propos d’Olivetti, et d’autre part je me tiens informé des dernières nouvelles concernant la société.

Comme les analystes actions, la charge de travail d’un analyste recherche crédit peut fluctuer et est plus importante pendant la saison des résultats. En ce moment c’est la saison des résultats, ce qui veut dire qu’on doit éplucher les rapports ainsi que participer aux conférences par téléphone.

A la suite de chaque résultat et conférence téléphonique, on produit en général un document écrit. Cela prend du temps ; on ne résume pas ce qu’on a entendu, mais on interprète et considère à quel point le résultat était bon ou mauvais pour les obligations et on fait des recommandations.

1200 Le temps est compté, je descends à la cantine pour prendre quelque chose à manger que je stocke dans un récipient en plastique, je retourne en haut, je m’assoie à mon bureau et je remplis mon estomac.

1230 Une autre conférence par téléphone doit démarrer, je suis occupé, je demande à mon collègue junior d’y participer ; Chez BNP Paribas chaque analyste senior travaille avec un junior. Les juniors sont tous très compétents : nous employons des gens qui ont beaucoup d’expérience.

1400 Comme l’après midi avance, les choses deviennent plus calmes et on a enfin du temps pour digérer ce qui s’est passé durant la matinée. C’est à ce moment qu’on pense à ce qu’on va écrire. Tous les après midi nous produisons une note d’information quotidienne, qui est envoyée à nos investisseurs.

Cette note est un rapport écrit se concentrant sur un événement qui a eu lieu durant la journée. Nous exprimons une opinion et nous regardons ce que cela veut dire pour un secteur particulier ainsi que pour les obligations. Je produis aussi chaque semaine une newsletter pour les télécoms et media et j’édite les compte-rendus des autres analystes recherche crédit. En tant que leader de l’équipe, je contrôle tout ce que nous produisons.

1530 Je commence à écrire la quotidienne, qui aujourd’hui concerne surtout Olivetti. Nous affichons sur la première page notre avis, notre interprétation des événements, suivi d’un résumé de l’actualité concernant le marché obligataire.

C’est à l’analyste secteur d’exprimer un avis solide. Comme Olivetti est une société télécoms, c’est mon opinion qui est vraiment importante. 1900 J’ai fini la quotidienne, rassemblé les contributions des autres analystes et je l’ai envoyée aux investisseurs. La plupart du temps j’essaie de partir vers 1930. Ce n’est pas toujours possible.

1930 J’essaie d’aller à la salle de gym au moins quatre fois par semaine. Le week-end, nous essayons avec ma femme d’avoir un peu de temps pour nous et de sortir au restaurant ou au cinéma.

C’est parfois difficile. Nous avons une fille encore adolescente qui a souvent besoin d’un chauffeur et l’un d’entre nous doit l’accompagner.

commentaires (0)

Comments

Votre commentaire est en attente de modération. Il apparaîtra sur le site une fois validé

Réagissez

Pseudo

Adresse e-mail

Consultez notre règlement concernant notre communauté ici